Ascaridiose

 

 

Rétrospective de l'élevage du Pli du Soleil

Accueil ] Remonter ] Capucine ] Diabolo ] Nos portées ] Portée F H ] Portée I ] Portées M N ] Portée R ] Portée S ] Portées T ] Portées U V ] Valki ] A Nuance ] A Ouzame ] B.Pitchoum ] China Quzco ] D Raphan/Ricci ] Good Luck ] Généalogies ] Comportement ]

 

Accueil
Remonter

Dossier santé

Ascaridiose

 

L’ascaridiose est la pathologie parasitaire digestive la plus commune chez le chien : la plupart des chiots sont infestés. Chacun des deux ascaris qui peuvent contaminer le chien possède un hôte de transport qui constitue un réservoir de parasites.

Ascaris Hôte principal Hôte de transport, réservoir
T. leonina Chiens, chats, renards et autres carnivores sauvages Petits rongeurs
T. canis Chiens, renards Petits rongeurs

 

L’ascaridiose est très largement répandue dans les élevages canins et représente un risque important pour la santé publique. Les larves infestantes ont en effet la possibilité de se développer chez l’homme et sont à l’origine d’un syndrome parfois grave (larva migrans ascaridienne). Les sujets atteints le plus fréquemment sont les enfants car ils jouent souvent là où vivent les chiens : l’infestation se fait par ingestion d’œufs larvés (mains sales, consommation de légumes souillés, …). La symptomatologie est très variée : état asymptomatique, syndrome de fatigue, douleurs abdominales, hyper éosinophilie, uvéite.

L’ascaris adulte vit dans l’intestin grêle de son hôte et une femelle peut pondre prés de 200 000 œufs par jour. Le cycle de vie du parasite est différent selon le genre, ce dont il faut tenir compte pour lutter efficacement contre l’infestation.

 

Quels sont les cycles des ascaris du chien ?

 

Toxacara leonina possède un cycle de vie simple. Les œufs ingérés par le chien libèrent des larves qui se développent dans la lumière et la paroi de l’intestin grêle. La femelle adulte libère plusieurs milliers d’œufs dans les matières fécales. Après un séjour de 3 à 6 jours dans le milieu extérieur les œufs deviennent infestant. La souris est un hôte de transport facultatif : chez elle, les larves une fois libérées envahissent les tissus. Le carnivore qui mange la souris se contamine et le cycle se poursuit par le développement des larves en adultes…

Le cycle de Toxacara canis est plus complexe, et il est fréquent que ce parasite passe de générations en générations. Un individu peut être contaminé de diverses manières : ingestion d’œufs, ingestion d’un hôte de transport, passage des larves in utero ou dans le lait.

Après l’ingestion des œufs, les larves libérées passent la paroi stomacale, envahissent le système circulatoire par lequel elles se répartissent dans différents organes, en particulier les poumons. Les larves peuvent ainsi s’enkyster en divers endroits de l’organisme et demeurer inactives pendant plusieurs mois, voire plusieurs années chez le chien âgé. Chez le très jeune animal, après un passage par les poumons, les larves sont expectorées et dégluties pour atteindre le tube digestif et s’y développer. Les adultes libèrent alors dans les selles des œufs auxquels il faudra 10 à 14 jours avant de devenir pathogènes.

Si l’animal absorbe un hôte de transport, porteur de larves enkystées dans ses tissus, la migration larvaire est identique à celle qui a lieu lors de l’ingestion d’œufs.

Une mère gestante, porteuse de larves enkystées de T. canis, contaminera ses chiots de deux façons. La transmission in utero s’appuie sur la migration des larves maternelles au travers du placenta, jusqu’aux poumons des fœtus : ce n’est qu’après la naissance que les larves seront dégluties, puis envahiront l’intestin. Les larves maternelles passent également dans le tissus mammaire et dans le lait : elles sont alors absorbées lors de la tété et se développent dans le tractus digestif du chiot. Si elles sont prématurément éliminées dans les selles, la mère pourra les réabsorber en léchant ses chiots.

Que l’infestation ait lieu par ingestion direct ou par voie in utero, il faudra prés de trois semaines pour obtenir un ascaris adulte a l’origine d’une nouvelle génération de parasites.

 

Résumé des différents modes de contamination selon les divers Ascaris

 

Contamination Ingestion d’œufs Passage de larves par le lait Passage de larves in utero Ingestion de l’hôte des larves
T. leonina    
T. canis

 

Les œufs d’ascaris doivent demeurer plusieurs jours dans le milieu extérieur pour acquérir leur pouvoir pathogène, et les larves enkystées restent parfois inactives durant toute la vie durant de leur hôte.

 

Quels sont les effets des ascaris sur l’animal ?

Dans l’intestin, les ascaris absorbent des nutriments issus de l’alimentation du chien, interfèrent avec la digestion, irritent la muqueuse et provoquent des lésions de la paroi digestive. Généralement asymptomatique, l’ascaridiose sévère instaure une dénutrition progressive de l’hôte : poil secs et terne, retard de croissance, maigreur…

Certains chiots présentent des vomissements, des diarrhées ou des constipations opiniâtres, de l’anémie, mais également une toux due à la migration larvaire, voire une véritable pneumonie. Les pelotes ascaridiennes peuvent entraîner des occlusions intestinales.

 

Comment faire le diagnostic d’une ascaridiose ?

Le chiot élimine parfois des vers adultes (de section ronde et long de quelques centimètres) tant dans ses selles que lors de vomissements, qu’il est alors facile d’identifier. Un examen coproscopique permettra, d’isoler les œufs (ronds et encapsulés). Si le diagnostic du genre est réservé aux spécialistes, il n’est pas rare de découvrir des œufs de T. cati chez un chien qui se serait laissé aller à la coprophagie dans la caisse du chat.

 

Comment traiter l’ascaridiose chez le chien ?

De nombreuses molécules sont actives sur les ascaris adultes. Toutefois, un animal parasité hébergera souvent plusieurs stades de développement du parasite (adultes actifs, larves enkystées) ; il est donc recommandé d’effectuer un traitement antiparasitaire en deux temps, espacés de 2 à 4 semaines :

chez le chiot, le traitement sera initié dés l’âge de 2 semaines puis renouvelé à l’âge de 4, 6 et 8 semaines avec un vermifuge polyvalent ;

les mères seront traitées en même temps que les portées ;

de leur côté, les adultes seront traités préventivement au moins deux fois par an ;

enfin, tout nouvel arrivant sera traité deux fois de suite, à 2 semaines d’intervalle, avant d’être intégré au programme de traitement classique.

 

Comment le chien se contamine-t-il de nouveau?

Les œufs sont très résistants dans le milieu extérieur (plusieurs mois, voire des années). Afin de limiter les ré-infestations en élevage, il faudra effectuer une décontamination soigneuse du milieu extérieur.

 

Les ascaris sont-il pathogènes pour l’homme ?

T. canis pose de réels problèmes de santé publique : l’homme se contamine par l’ingestion d’œufs infestant présents sur des mains sales, ou encore sous les ongles ; les enfants dont l’hygiène est souvent plus qu’approximative sont les plus touchés.

Comme les œufs ont besoin de prés de deux semaines pour maturer dans le milieu extérieur, le contact direct avec le chien n’est généralement pas contaminant. Cependant, les chiots et les jeunes animaux contaminent leur aire de couchage en permanence, et l’enfant qui participe au nettoyage des litières ou qui manipule les animaux est particulièrement exposé.

Les larves issues des œufs migrent dans les différents tissus (foie, poumons, cerveau) : on parle de larva migrans viscérale. Cela provoque des inflammations et des dommages mécaniques aux organes. Le malade présente un volume hépatique accru, une fièvre intermittente, une perte de poids et d’appétit, de la fatigue, parfois de l’asthme et une pneumonie se développent. La forme oculaire provoque une inflammation des yeux due au passage larvaire et entraîne des pertes de vision partielles, voire de la cécité.

Généralement le tableau symptomatique est lié à l’âge du malade : la forme viscérale prédomine chez l’enfant de 1 à 4 ans, alors que la forme oculaire est plus fréquente chez l’enfant de 7 à 8 ans.

Pour prévenir l’atteinte humaine, il est indispensable d’être extrêmement vigilant en termes d’hygiène : l’éleveur veillera en particulier à ce que ses enfants se lavent bien les mains tant après avoir joué avec les chiens qu’avant de passer à table. Il veillera également à vermifuger tous ses chiens, à traiter l’environnement et à contrôler les populations de rongeur.

 

Comment éliminer les ascaris ?

La stratégie la meilleure consiste à contrôle toutes les sources de parasites au travers du traitement des mères, de celui de l’environnement et de la gestion efficace des hôtes de transport.

 

Traitement médical et quarantaine

Il est très difficile d’éliminer les larves enkystées chez les femelles. Pour éviter toute transmission in utero à la descendance, il faut rompre le cycle parasitaire. Seuls l’isolement et les traitements répétés sur plusieurs générations de reproductrices, préviendront la contamination, puis réduiront efficacement le niveau du parasitisme. L’administration quotidienne de fenbendazole du 45ème jour de gestation au 15ème jour post-natal limite grandement le passage des larves aux chiots. La répétition d’un tel traitement au fil des différentes gestations élimine progressivement les larves enkystées : les chiots sont exposés à un nombre diminué d’ascaris, et les femelles issues de la portée seront moins contaminées ; il en sera de même pour leur chiots, et ainsi de suite…

 

Comment traiter l’environnement?

En élevage, les sols sont souvent peu perméables : il sera donc faciles de les nettoyer. Les déjections seront ramassées quotidiennement ; les sols seront lessivés, et désinfectés au moins une fois par semaine. Le nettoyage ne détruit pas les œufs, mais il les détache du sol et facilite leur élimination. Si le sol est souillé en profondeur, il faudra l’éliminer et le remplacer (gravier) ; la terre battue sera retournée sur au moins 30 cm. Enfin, les réservoir de parasites (souris et autres rongeurs) seront systématiquement détruits.

 

Les oiseaux et les reptiles peuvent avoir des ascaris, mais de genres et d’espèces différents de ceux qui contaminent les chiens.

 

FAQ

Question : Quel est la différence entre la toxocarose et l'ascaridiose?

Réponse : Aucune différence mais chez l'homme:  Toxocarose = parasitose due à Toxocara canis ou Toxocara cati ; Ascaridiose = parasitose due à Ascaris lumbricoides. dans le domaine vétérinaire,


Question : Pourquoi deux noms différents?

Réponse : Question de taxonomie

Le genre ascaris fait partie du groupe des ascaridoidea et comprends plusieurs espèces parmi lesquels les toxacara (canis ou felis) et les ascaris (suum, lumbricoides, …). Lorsque l’on parle d’ascaridose au sens large, dans le domaine vétérinaire, on ne s’attache pas à une espèce plutôt qu’une autre… Donc, cela concerne les ascaridoses, qu’elles soient dues à un ascaris ou à un toxacara. Lorsque l’on parle chez l’homme d’ascaridose, on ne retrouve plus que l’espèce ascaris lumbricoides, par opposition aux toxacara d’origine canine (ou féline)… Samuel

 

 

Retour sur la page santé

 

Reflexions
ADN
Alimentation
Alimentation : préférences
Allergies
Allures
Antiparasitaires
Aoûtats
Ascaridiose
Atonie utérine
AVC
Avortement
Avortement 2
Babines
Bébés  nageurs
Boiteries
Borréliose
Cancer Tumeur
Carcinome Ossau
Carcinome Rumba
Castration
Césarienne
Chaleurs
Chenilles
Cheyletielloses
Chiot anasarque
Chiot anomalies
Chiot comportement
Chiot constantes
Chiot intégration
Chiot poids
Chiots FAQ
Choix d'un vétérinaire
Coccidiose
Coeur
Cœur de Blue
Coeur contrôles 1
Coeur contrôles 2
Comportement parental
Conjonctivite
Consanguinité
consommation
Coronavirus
Coup de chaleur
Croissance osseuse
Cystite
Démodécie
Dentition
Dépilation
Dérives races
Dermatologie
Diabète
Diarrhées
Dilatation torsion
Dilatation torsion 2
Dilatation torsion Blue
Doigt cassé
Durée de vie
Dysplasie
Dysplasie dépistage
Dysplasie stats.
Dysplasie triple ostéotomie
Dysurie
Echanges
Eclampsie
Ehrlichiose
Embolie
Entorse
Epilepsie
Epillet
Ergots
Ethique
Fentes palatines
Fourreau
Gale
Garde
Gastrectomie
Génétique couleurs
Génétique tests
Génétique introduction
Génotype
Gestation conseils
Gestation diagnostic
Gestation oui ou non
Gestation Schounga
Gestation Tistou
Gestation Tsiouydi
Giardiose
Glandes anales
Griffes  phanères 2
Grossesse nerveuse
Haendel croissance-1
Haendel croissance-2
Haendel croissance-3
Haendel difficultés pour se lever
Hématologie
Hématomes
Hépatite
Hépatozoonose
Hérédité
Hernie discale
Hernie ombilicale
Herpès Virose
Homéopathie
Hormones
Hot Spot
Hygiène
Hypertension
Implant
Incontinence
Innovations
Iinsémination
Insuffisance  lutéale
Intoxications
Invagination
Kystes
Kystes ovariens
Lait toxique
Leishmaniose
Leptospirose
Mal des transports
Maladie de Carré
Maladies  émergentes
Maladies génétiques
Male fertilité
Mamelles
Mammite
Mauvaise haleine
Méningite
Mise bas (1)
Mise bas (2)
Mise bas (3)
Mise bas Tistou
Morsure de chien-1
Morsure de chien-2
Mort subite
Mouches
Moustiques
Mue
Mycoplasmes
Myosite
Nécrose
Néosporose
Neurologie
Neuropathie
Nez et cavités nasales
Obéissance
Ocytocine
Oreilles
Oslérose
ostéochondrite
Ostéochondrome
Ostéopathie
Ostéosarcome
Ostéo.Gaurus
Ostéo. Gaurus 2
Othématome
Othématome de Blue
Ovariectomie
Pancréas
Parvovirose
Path. infectieuse
Path. parasitaire
Petits accidents
Phénotype
Phéromones
Piqûres
Piroplasmose
Pneumothorax
Poids  léonbergs
Poids et taille
Poids de Vijay
poils phanères
Pollution
Poumon
Poux
prognathisme
Progression
Progression 2
Prostate
Prothèses
Pseudo-gestation Ualougo
Puces
Pyodermite
Pyomètre
Rage
Rate
Reins
Rémanence ovarienne
Saillies
Santé au Pli
Sélection
Soins
Soins Collection
Soins Protections
Spermogramme
Squelette
Standard Léonberg
Statistitiques santé
Stérilisation
Suivi chaleurs
Suivi  chaleurs cas
Surpoids ou amaigrissement
Symphysiodèse dysplasie
Syndrome wobbler
Teigne
Tendinite
Testicules
Tétanos
Tête
Thyroïde
Tiques
Torsion utérine
Toux
Toux de chenil
Toxocarose
Toxoplasmose
Trachée
Transpiration
Troubles digestifs
Trousse d'urgence
Truffe
Tumeur cutanée
Tumeur mammaire
Tumeur Schounga
Tumeur Tendresse
Tumeur Valki
Urgences
Vaccinations
Vaginites
Vermifuges
Vieillissement
Vieillissement Ni-T-Chang
Vieillissement Nostalgie
Vieillissement Tristan
Vieillissement Blue
Vieillissement Don Gio
virus
yeux
Yeux et annexes

Copyright.© Le Pli du Soleil. Tous droits réservés