Avortement 2

 

 

Rétrospective de l'élevage du Pli du Soleil

Accueil ] Remonter ] Capucine ] Diabolo ] Nos portées ] Portée F H ] Portée I ] Portées M N ] Portée R ] Portée S ] Portées T ] Portées U V ] Valki ] A Nuance ] A Ouzame ] B.Pitchoum ] China Quzco ] D Raphan/Ricci ] Good Luck ] Généalogies ] Comportement ]

 

Accueil
Remonter

Dossier santé

Interruptions de gestation ou avortement spontané

 

La femelle reste vide :

  •  à cause d'une mauvaise détection du moment optimum pour la saillie.

  • à cause d'un interruption de gestation

 

Principaux stades de la gestation

 

  • fécondation des œufs : dans les oviductes ou trompes utérines

  • nidation :  dans l'utérus, 10 jours après avoir été fécondés

  • embryon : de la nidation jusqu'au 33ème jour, on parle d'embryon tant que le petit à naître ne ressemble pas encore à un chiot.

  • fœtus  : après le 33ème jour, on parle de fœtus, les organes, bien que petits sont en place

  • résorption embryonnaire : avant le 33ème jour

  • avortement : après le 33ème jour

  • accouchement prématuré : après le 50ème jour et avant la date normale

 

Détection d'une interruption de gestation

 

  • certitude de gestation : écographie, de préférence, pas avant le 25 jours pour plus de certitude.

  • résorption embryonnaire : avant le 33ème jour, aucune manifestation visible

  • résorption fœtale : entre le 33ème et le 40ème jour, les fœtus sont rarement expulsés

  • avortement ; entre le 40ème et le 50ème jour

    • pertes vulvaires sanguines ou purulentes (difficiles à voir si la chienne se nettoie)

    • émission des fœtus

    • quelquefois fièvre ou abattement

     

Origine d'une interruption de gestation

 

  • Causes non-infectieuses

    • anomalies chromosomiques : en fonction du gène touché ou de la nature de l'anomalie, l'avortement sera plus ou moins tardif

      • difficile à mettre en évidence

      • perte complète ou portée de petite taille

    • incompatibilités génétiques, les saillies restent vides, il faut changer de mâle

    • traumatismes, chocs graves au niveau de l'utérus  (perte complète ou partielle)

    • problèmes hormonaux

    • problèmes de santé de la mère

      • diabète

      • insuffisance rénale

      • maladie latente

      • ......

     

  • causes infectieuses

    • elles peuvent être transmissibles dans l'élevage

    • facteurs bactériens

      • brucellose (zoonose)

      • bactéries de la flore vaginale comme Escherichia coli, streptocoques, staphylocoques

      • Campylabactériose : infertilité, avortements (utilisation de viande crue)

      • salmonelles  avortement ou mise bas de chiots mort-nés (origines alimentaires : utilisation de viande de volaille mal conservée, élevage d’oies ou de canards,souillure de l’eau de boisson)

      • mycoplasmes

    • facteurs viraux

    • facteurs parasitaires

    • facteurs iatrogènes (liés aux médicaments)

Il est impératif de faire faire l’autopsie des chiots décédés pour avoir une idée du problème

L’autopsie sera réalisée dans les heures qui suivent le décès. Le cas échéant, s’il n’y a pas possibilité de contacter le vétérinaire rapidement, vous pouvez conserver le fœtus ou le chiot dans un réfrigérateur à 4°C. Attention, il ne faut pas congeler, sauf demande express du vétérinaire (pour certaines recherches seulement)

 

 

FAQ

 

Question : Pour les vaches c'est surtout l'équilibre minéral qui est important pour que la fécondation puis la gestation ait lieu, cela a peut-être aussi une influence chez la chienne ?

 Réponse :  Peut-être, mais là encore, aucune étude n’existe pour étayer ou écarter cette hypothèse. Ce qui est sûr aujourd’hui, c’est que la prolificité de la chienne bat tous les records. Elle est d’environ 90% lorsque les conditions favorables à la reproduction sont respectées, tandis qu’elle ne dépasse guère les 60% dans les espèces domestiques de rentes les mieux gérées. Cela est à mettre en balance avec le fait que le cycle est extrêmement long (7 mois) et que si cela ne marche pas cette fois ci, c’est beaucoup de temps de perdu pour la chienne. D’un autre côté, nous constatons que ces fameuses conditions favorables sont rarement respectées et que les taux de réussite sont plutôt proches de 50% (en tout cas chez le Léonberg). En cause, les saillies réalisées à un moment inapproprié, la qualité de la semence des mâles retenus pour la reproduction plus pour leurs qualités physiques que leur capacité à engendrer une descendance, les conditions de récupération de la chienne que l’on souhaite faire reproduire fréquemment, … Tout cela contribue à une diminution sensible des performances.


Question : Ma chienne a résorbé tous ses chiots. Les prises de sang ont révélé une toxoplasmose.

Réponse : Toxoplasmose, leptospirose, néosporose, … Toutes ces affections sont aujourd’hui incriminables dans des troubles de la reproduction. Le mécanisme exacte par lequel ces agents infectieux interviennent est pour autant toujours non élucidée : la première hypothèse restant  souvent liée à l’hyperthermie (même transitoire) que ces maladies peuvent entraîner, et les résorptions qu’elles entraînent. On peut ainsi élargir la liste à d’autres affections telles que la piroplasmose, la parvovirose, … qui n’ont aucune action spécifique ou directe sur le fœtus et l’embryon, mais qui entraînent systématiquement (sinon le plus souvent) une interruption de la gestation.


Question : Je me pose quelques questions au sujet de la gestation de nos chiennes. J'entends de plus en plus ( et aussi lors de ma dernière portée )   que lors d'une échographie on voit plusieurs chiots ( 4 , 5 , 6 )  et à la naissance il en reste 2 ou 3. I l y a donc résorption de chiots , savez vous pourquoi ?

Réponse 1 :En France, les premiers spécialistes en reproduction canine sont Alain Fontbonne et Samuel Buff, c’est donc très récemment que l’on étudie sérieusement cet aspect.

  • Les propriétaires de femelles trouvent normal de faire suivre de plus en plus les gestations. Ils veulent savoir très tôt s’il y a des bébés …, rien de cela n’était possible il y a quelques années.
  • En feuilletant les anciennes revues et documents d’autrefois, on trouve 2 renseignements :
    • Il est dit que la femelle Léo est prolifique parce qu’elle peut mettre au monde 10 ou 12 chiots (c’est oublier toutes les fois où il y en a moins ou pas du tout!)
    • Plus proche de la réalité, on annonce 50% voir 65% de saillies vides. (le suivi des chiennes n’existait pas et donc pas d’étude des causes)
  • La moyenne des chiots par portées est d'environ 6,5.
  • Si je ne me trompe, il y a de plus en plus de propriétaires qui veulent faire reproduire leurs chiennes avec un résultat
  • Pour l’échographie : voir Diagnostic

Dans une étude sur des chiens semi-sauvages, ce qui m’a frappé,

  • c’est que les 8 chiennes observées ont toutes eu des chiots
  • à 3 mois, 1/3 des chiots ont survécu
  • nous avons moins de chiennes gestantes mais à 3 mois le taux de survie est très important. L’un dans l’autre, nous arrivons à un quota de chiots à peu près identique. Y aurait-il une régulation naturelle ?  Bernadette

Réponse 2: Les causes de résorption totale ou partielle de la portée chez la chienne sont encore très mal connues. D’une part parce que cela fait peu de temps que l’on dispose d’outils permettant de les mettre en évidence, d’autre part parce qu’il existe encore trop peu d’études scientifiques pour élucider toutes les questions qui se posent en matière de reproduction canine. Il faut bien comprendre que l’intérêt des vétérinaires pour les chiens est globalement récent (moins de 30 ans), et que l’intérêt des spécialistes en reproduction pour cette espèce est encore plus récent…

Les moyens de diagnostic précoce, en particulier ceux qui se sont développés avec l’amélioration des appareils d’échographie, permettent de mettre aujourd’hui en évidence des cas de résorptions alors qu’autrefois seuls des protocoles expérimentaux permettaient de confirmer l’existence de telles interruptions partielles de la gestation chez la chienne (en regardant par exemple l’utérus par cœlioscopie et en comptant le nombre de chiots à l’arrivée). Nous savons donc que dans près de 20% des cas, même le meilleur échographiste ne saura pas estimer de façon exacte le nombre de chiots à naître. Le plus souvent, il y a surestimation parce que certaines ampoules fœtales résorbent au cours du développement, parfois, il y a sous estimation parce que le décompte a été envisagé trop précocement pour que toutes les ampoules puisent être visualisées avec le matériel utilisé.

Pour ce qui concerne les causes de ces résorptions précoce, qui n’ont rien à voir avec un véritable avortement (plus tardif – c'est à dire après 45 jours de gestation -, et toujours accompagné de l’expulsion d’un chiot), les hypothèses sont nombreuses et découlent de ce que l’on connait dans d’autres espèces. Elles n’ont toutefois pas toutes été validées chez la chienne. On peut citer ainsi :

  • une interruption du développement embryonnaire pour cause d’incompatibilité du programme génétique du fœtus avec la survie de celui-ci ;
  • des agents infectieux ou toxiques qui induisent une mortalité embryonnaire précoce ;
  • une altération de l’état général de la mère ou des atteintes métaboliques graves qui empêchent le développement harmonieux des fœtus (cela peut aller de différentes maladies à la véritable malnutrition) ;
  • l’insuffisance lutéale qui conduit a priori toujours à la résorption de l’ensemble de la portée…

 Lorsqu’il y a résorption, il y a toujours autolyse sur place de l’embryon et des annexes composant l’ampoule fœtale. Il n’y a donc jamais de signe clinique, ni altération de l’état de la chienne : c’est pour cela que le diagnostic étiologique est d’autant plus délicat à réaliser. Cette situation est très différente d’un avortement !...


Question : Quand il y a résorption, souvent, les éleveurs émettent des doutes à propos de l'alimentation. Qu'en pensez vous?

Réponse 1: Comme il y a 2 ou 3 grandes marques en France qui monopolisent le marché et 3 ou 4 secondaires qui les talonnent d’assez près, il est très facile de trouver un nombre de personnes donnant la même marque.

Personnellement je redonne une alimentation mixte. Je peux comparer entre une alimentation tout croquettes et moitié/moitié

  • Je ne trouve aucun changement sur la prolificité,
  • La digestion est meilleure
  • C’est plus contraignant de préparer un repas familial et cela demande du temps
  • Ma comptable trouve une nette économie sur les frais vétérinaires et sur les frais alimentaires

Sur les 5 personnes qui ont perdu leur portée complète (où tout comme) dans les 48h et qui ont accusé la marque,

  • 1 propriétaire donnait R...
  • 1 propriétaire donnait P....
  • propriétaire n’a jamais pu me dire comment était nourri la chienne et les chiots (ils étaient en contrat d’élevage !)
  • 1 propriétaire donnait H...
  • 1 propriétaire donnait un mélange     Bernadette

 Aujourd’hui, il n’y a aucune raison d’incriminer une marque d’aliment plutôt qu’une autre dans les éventuelles difficultés de reproduction rencontrées. Ceux qui prennent pour exemple le fait qu’ils ont vu disparaitre leurs difficultés en changeant de marque oublient en passant que les matières premières sont quasi strictement les mêmes d’un fabriquant à l’autre, tant que l’on reste dans le même niveau de qualité : elles sont achetées chez les mêmes fournisseurs, proviennent des mêmes lots d’animaux ou de céréales, … et sont alternativement destinées à l’un ou l’autre selon les lois de l’offre et de la demande des marchés. Les compositions des aliments sont sensiblement les mêmes, en particulier lorsque l’on se souvient qu’une variation de 2 points sur les pourcentages des matières premières est tolérée par la loi : un aliment contenant 28% de protéines est légalement le même qu’un aliment contenant 32% de protéines puisque tous les deux peuvent contenir les mêmes 30% de protéines sans que le consommateur ne puisse invoquer une fraude quelconque. Seuls diffèrent sensiblement le marketing et l’ensachage… en dehors de quelques menus détails

Ce qui est certain, c’est qu’il existe une relation directe entre malnutrition et déficit de reproduction. De même, de mauvaises conditions de stockage des aliments peuvent endommager la qualité de celui-ci et faire apparaître un certain nombre de carences : pourquoi pas dans le domaine de la reproduction ? Là encore, restons prudent, car il n’existe aujourd’hui pas de preuve scientifiquement établie d’un lien quelconque entre la composition d’un aliment et d’éventuelles répercutions sur la fonction de reproduction chez le chien. Tout au plus disposons nous de données sur l’impact nutritionnel sur la reproduction de la truie ou de la vache, mais rien de consistant chez nos compagnons à 4 pattes..


Question : Quand il y a rétention du placenta et rupture du cordon ombilical à l’intérieur le la femelle, est ce que cela pourrait donner des phénomènes de résorption

Réponse : 

  • La résorption embryonnaire se produit avant le 45e jour de gestation : elle correspond à un « avortement » sans aucun signe clinique. Il n’y a donc pas de rétention placentaire dans ce cas là…
  • Lors d’avortement tardif, il arrive par contre que les placentas soient moins facilement expulsés parce que l’utérus est généralement moins apte à se contracter. Les rétentions placentaires sont donc généralement plus fréquentes lors d’avortement que lors d’une mise bas à terme.
  • Enfin, il n’existe pas de description d’une rupture précoce du cordon ombilical ayant entraîné un avortement. La rétention fait bien suite à une mise bas ou un avortement : elle n’en est pas la cause.

Question :  cela fait fait 2 fois que ma chienne Léonberg avorte ou reste vide savez vous pourquoi?

Réponse : D’après ce que je sais, il est toujours difficile de dire comme cela, pourquoi une chienne ne porte pas ou avorte. Il peut y avoir beaucoup de facteurs très divers.

Il faut d’abord éliminer tous problèmes de :

  • date mal calculée pour la saillie, vérifier le taux de progestérone plusieurs fois pendant les chaleurs, le vétérinaire a besoin de comparer les résultats (le résultat par coloration est moins fiable chez le léo que celui par numération)
  • problèmes liés au mâle : santé, fatigue, maladie sexuellement transmissible,  incompatibilité avec la femelle, prolificité insuffisante ou durée de vie limitée pour les spermato (demander un spermogramme) etc.
  • problèmes liées à la femelle : santé, fatigue, fausses chaleurs,  vaginite, problèmes hormonaux thyroïdiens ou autres, souvent responsables de la résorption des ampoules.
  • problèmes psychologiques, refus de ce mâle, sentiment d’être en position dominée par rapport à la chef de meute (sa maîtresse) et par conséquent pas de bébés mais des grossesses nerveuses pour nourrir les « chiots » de la dominante, etc.
  • problèmes alimentaires, canicule, faux printemps, nuages radioactifs…
  • etc., etc., etc.,,,,

Il y a beaucoup de possibilité. 50% des saillies restent vides, beaucoup de femelles gestantes résorbent les ampoules, les avortements passent souvent inaperçus, les pertes vers le 11 jours ne sont pas  à relier systématiquement à un avortement.

L’étude approfondi de la  reproduction canine est très récente. Il y a beaucoup de points de comparaison avec la reproduction humaine (points communs à tous les mammifères ?)

 

Retour sur la page santé

 

Reflexions
ADN
Alimentation
Alimentation : préférences
Allergies
Allures
Antiparasitaires
Aoûtats
Ascaridiose
Atonie utérine
AVC
Avortement
Avortement 2
Babines
Bébés  nageurs
Boiteries
Borréliose
Cancer Tumeur
Carcinome Ossau
Carcinome Rumba
Castration
Césarienne
Chaleurs
Chenilles
Cheyletielloses
Chiot anasarque
Chiot anomalies
Chiot comportement
Chiot constantes
Chiot intégration
Chiot poids
Chiots FAQ
Choix d'un vétérinaire
Coccidiose
Coeur
Cœur de Blue
Coeur contrôles 1
Coeur contrôles 2
Comportement parental
Conjonctivite
Consanguinité
consommation
Coronavirus
Coup de chaleur
Croissance osseuse
Cystite
Démodécie
Dentition
Dépilation
Dérives races
Dermatologie
Diabète
Diarrhées
Dilatation torsion
Dilatation torsion 2
Dilatation torsion Blue
Doigt cassé
Durée de vie
Dysplasie
Dysplasie dépistage
Dysplasie stats.
Dysplasie triple ostéotomie
Dysurie
Echanges
Eclampsie
Ehrlichiose
Embolie
Entorse
Epilepsie
Epillet
Ergots
Ethique
Fentes palatines
Fourreau
Gale
Garde
Gastrectomie
Génétique couleurs
Génétique tests
Génétique introduction
Génotype
Gestation conseils
Gestation diagnostic
Gestation oui ou non
Gestation Schounga
Gestation Tistou
Gestation Tsiouydi
Giardiose
Glandes anales
Griffes  phanères 2
Grossesse nerveuse
Haendel croissance-1
Haendel croissance-2
Haendel croissance-3
Haendel difficultés pour se lever
Hématologie
Hématomes
Hépatite
Hépatozoonose
Hérédité
Hernie discale
Hernie ombilicale
Herpès Virose
Homéopathie
Hormones
Hot Spot
Hygiène
Hypertension
Implant
Incontinence
Innovations
Iinsémination
Insuffisance  lutéale
Intoxications
Invagination
Kystes
Kystes ovariens
Lait toxique
Leishmaniose
Leptospirose
Mal des transports
Maladie de Carré
Maladies  émergentes
Maladies génétiques
Male fertilité
Mamelles
Mammite
Mauvaise haleine
Méningite
Mise bas (1)
Mise bas (2)
Mise bas (3)
Mise bas Tistou
Morsure de chien-1
Morsure de chien-2
Mort subite
Mouches
Moustiques
Mue
Mycoplasmes
Myosite
Nécrose
Néosporose
Neurologie
Neuropathie
Nez et cavités nasales
Obéissance
Ocytocine
Oreilles
Oslérose
ostéochondrite
Ostéochondrome
Ostéopathie
Ostéosarcome
Ostéo.Gaurus
Ostéo. Gaurus 2
Othématome
Othématome de Blue
Ovariectomie
Pancréas
Parvovirose
Path. infectieuse
Path. parasitaire
Petits accidents
Phénotype
Phéromones
Piqûres
Piroplasmose
Pneumothorax
Poids  léonbergs
Poids et taille
Poids de Vijay
poils phanères
Pollution
Poumon
Poux
prognathisme
Progression
Progression 2
Prostate
Prothèses
Pseudo-gestation Ualougo
Puces
Pyodermite
Pyomètre
Rage
Rate
Reins
Rémanence ovarienne
Saillies
Santé au Pli
Sélection
Soins
Soins Collection
Soins Protections
Spermogramme
Squelette
Standard Léonberg
Statistitiques santé
Stérilisation
Suivi chaleurs
Suivi  chaleurs cas
Surpoids ou amaigrissement
Symphysiodèse dysplasie
Syndrome wobbler
Teigne
Tendinite
Testicules
Tétanos
Tête
Thyroïde
Tiques
Torsion utérine
Toux
Toux de chenil
Toxocarose
Toxoplasmose
Trachée
Transpiration
Troubles digestifs
Trousse d'urgence
Truffe
Tumeur cutanée
Tumeur mammaire
Tumeur Schounga
Tumeur Tendresse
Tumeur Valki
Urgences
Vaccinations
Vaginites
Vermifuges
Vieillissement
Vieillissement Ni-T-Chang
Vieillissement Nostalgie
Vieillissement Tristan
Vieillissement Blue
Vieillissement Don Gio
virus
yeux
Yeux et annexes

Copyright.© Le Pli du Soleil. Tous droits réservés