Boiteries

 

 

Rétrospective de l'élevage du Pli du Soleil

Accueil ] Remonter ] Capucine ] Diabolo ] Nos portées ] Portée F H ] Portée I ] Portées M N ] Portée R ] Portée S ] Portées T ] Portées U V ] Valki ] A Nuance ] A Ouzame ] B.Pitchoum ] China Quzco ] D Raphan/Ricci ] Good Luck ] Généalogies ] Comportement ]

 

Accueil
Remonter

Dossiers santé

Boiteries, panostéite...

 

En général les propriétaires de Léonbergs utilisent souvent le terme de panosteite en dehors de tout contrôle vétérinaire poussé.  La boiterie peut être aussi un signe de fièvre, de mal au ventre, de maladie (piroplasmose, maladie de carré….) il peut y avoir une blessure sous la patte, un faux mouvement…. Des problèmes de croissance : cartilage, fixation de calcium, panostéite…..

Pour un chien qui a fait un effort excessif il peut boiter et il faut penser à une lésion musculaire. dans ce cas, une analyse de sang peut montrer une élévation du taux de CPK (enzyme du muscle) les normes usuelles étant de 3-30Ul/l

 

Croissance osseuse

 

Le chien présente sensiblement les mêmes pathologies que nous les humains, tant en ce qui concerne la pathologie congénitale (telle que spondylopathie congénitale; sténoses canalaires; etc.), la dégénérescence ("l'usure naturelle" due au vieillissement) avec les hernies discales (quasi identiques à ce qui se passe chez l'homme), la spondylopathie, etc. de même que la pathologie traumatique avec les fractures, les luxations et les subluxations ainsi que les distorsions. Le diagnostic de toutes ces lésions repose sur un examen neurologique poussé et bien codifié et le chien peut même bénéficier des examens complémentaires identiques à ceux de la médecine humaine (hors sécu sociale, hélas): Rayons X, Scanner, Résonance magnétique, Scintigraphie, Electromyographie, Potentiels évoqués etc. Le traitement médical et chirurgical est également similaire, d'ailleurs beaucoup de nouvelles techniques que l'on utilise chez l'homme ont été développées sur des chiens ...   Gérard

 

Il ne faut jamais se précipiter pour faire opérer un Léonberg.

 
Pour une boiterie qui dure plus de 3 jours avec un vrai repos complet (chien tenu en laisse pour la sortie hygiénique et repos en laisse dans la maison) :
  • Contactez votre éleveur, il peut vous conseiller ou vous aider
  • Faites faire un examen ou une radio
  • N'abusez pas des anti-inflammatoires sous forme de médicaments. Un anti-inflammatoire très bon marché est l'application du froid sur la région traumatisée  plusieurs fois par jour pendant 10 à 15 minutes, en faisant attention de ne pas appliquer la glace directement sur la peau (l'envelopper dans un sachet en plastique). 
  • Ne donnez pas  de vous même des compléments vitaminés
Sil y a proposition d'opération :
  • Demandez plusieurs avis vétérinaires dont celui de votre éleveur, en principe, il doit connaître les léonbergs
  • En cas de suspicion de dysplasie des hanches, demandez son avis au lecteur officiel du club.
Si vous envisagez de vous faire rembourser des frais quand l'intervention entre dans la catégorie des vices rédhibitoires
  • Faites faire un devis ( les tarifs sont libres pour les actes vétérinaires)
  • Laissez à votre éleveur la possibilité de faire faire une contre expertise pour vérifier la demande (justification de l'opération et de son tarif)
 

 

Boiteries chez le chien en croissance

 

Les mécanismes des affections orthopédiques dont peut souffrir le chien sont effectivement les mêmes que ceux de l’être humain. Toutefois, les proportions de certaines affections sont peut être plus fréquentes – d’autres moins - chez nos compagnons à 4 pattes que chez des bipèdes. De même, il y a des races prédisposées à certaines affections, c'est-à-dire plus souvent concernées que d’autres.

Par exemple, les hernies discales sont plus facilement observées chez les chiens « format saucisse », courts sur pattes et plutôt long du tronc (la musculature du dos ne compensera pas aussi facilement le poids que représente l’ensemble du tronc suspendu entre les pattes). En comparaison, un bipède qui se tient correctement (debout ou assis) aura moins de chance de développer une hernie qu’un animal dont la colonne est constamment soumise à un déplacement vers le bas (la gravité aidant) entre deux points fixes. Dans le même prolongement, le cheval présente des processus transverses et des processus dorsaux pour chaque vertèbre qui sont positionnés de telle façon qu’il supporte la mise en charge de son dos ! N’essayez jamais de faire monter un enfant (même léger) sur le dos d’un chien : cela occasionnerait des traumatismes importants au niveau de la colonne.

Dans le même ordre d’idée, des races dont la croissance est particulièrement rapide peuvent souffrir de traumatismes articulaires plus marqués que celles dont la croissance est plus lente. Prenez simplement en compte le facteur multiplicateur du poids de naissance par rapport au poids adulte… Considérant qu’un chiot de Chihuahua fait à peine la moitié du poids d’un chiot Léo de petite taille à la naissance, et que l’adulte est simplement 40 à 60 fois moins lourd en comparaison, vous comprendrez rapidement lequel a le plus à craindre pour la fragilité de son squelette au cours de son élaboration… Cela explique pourquoi les races géantes souffrent plus facilement de traumatismes articulaires que les chiens de petit format. A l’opposé, certaines affections – ex. nécrose aseptique de la tête du fémur – ne se rencontrent que chez les petites races !... Ce n’est donc pas toujours dans le même sens et les petits ont aussi leurs problèmes – mais on en parle moins souvent lorsque l’on ne possède qu’un grand chien. Samuel

 

Panostéite

La panostéite est une affection touchant les diaphyses et les métaphyses (ce sont les parties longues des os et les structures adjacentes) chez les chiens jeunes (6 à 16 mois) des grandes races et des races géantes.

L'origine est inconnue bien que des facteurs génétiques (bergers allemands), des infections, des maladies auto immunes et métaboliques ou tout simplement du stress jouent un rôle

Le chien commence à boiter, il a de la fièvre, un manque d'appétit et la palpation des os longs lui fait mal

La thérapeutique est symptomatique en traitant la douleur et le disconfort

 

Témoignages

Les boiteries peuvent avoir des origines très diverses, cela peut aller du bénin au grave. j'ai pensé que des témoignages seraient plus parlant..

 

10/06/2007 Bangala a 10 mois. Sa croissance de jeune léotte est presque terminée. Jusqu'à maintenant, lorsqu'elle nous rendait visite nous avions l'habitude de mettre progressivement les chiens en présence. Cette fois, nous pouvons mettre Bangala directement avec tous les Léos, elle est assez âgée et nous pensons qu'il n'y aura pas de risque de fêlure ou de cassure de cartilages de croissance s'il y a un choc entre chiens. Sergine et Frédéric, sont accueillis à "pattes ouvertes"! après avoir inspecté la nouvelle arrivée et senti une léo connue. (Bernadette)

 

-

Ma chienne boitait beaucoup d'une patte avant,  après avoir joué. elle avait dû glisser et se faire mal. Elle était donc au repos forcé . Comme cela n'allait pas mieux, je l'ai emmenée chez la vétérinaire :  elle a une petite déchirure musculaire entre l'épaule et la pointe du coude, rien de grave mais repos pendant 15 jours. Je lui fais des massages avec un coton mouillé d'eau chaude et imbibé de synthol puis chauffage au séchoir + arnica + des gouttes de traumasedyl. elle adore et se laisse faire.  (Nathalie)

--------------------

Vague la petite golden de Handi’chiens

Permettez-moi de vous relater une expérience intéressante que je viens de faire avec Vague la petite golden de Handi’chiens (ex ANECAH).

Hier je l’ai récupérée après une rotation de 10 jours (une rotation étant une permutation des chiens parmi les familles d’accueil d’un même groupe, ce qui permet aux chiens de connaître et de s’adapter à d’autres milieux, à d’autres habitudes de vie, et aux familles d’accueil de faire l’expérience de différents caractères et comportements de chiens. Autre intérêt : un avant-goût d’une séparation qui deviendra définitive… assez rapidement !).  Je l’ai retrouvée qui boitait méchamment (elle a 14 mois et n’avait jamais boité jusque-là). Une radio des hanches pour la détection de la dysplasie, faite l’avant-veille, n’a sans doute pas arrangé son problème. De retour à la maison, elle a beaucoup dormi, mangé normalement et économisé ses déplacements. Chaque changement de position était très laborieux et elle ne pouvait garder la position assise que quelques secondes. Debout, ses postérieurs lâchaient 2 fois sur 3 pas (la patte gauche plus que la droite.) dans les premiers mètres, ensuite plus rarement, mais elle se déplaçait avec lenteur et une certaine raideur. Pas d’autre désir que de rester couchée. Sans doute algique (elle semblait souvent mâchouiller du chewing-gum). Pas de fièvre (38,6). Sur le conseil de Bernadette, je lui ai fait plusieurs applications locales (région lombaire) de chaleur, compresses chaudes, sèche-cheveux, ce qui lui a été agréable. Ce matin, peu de changement, sauf que cette boiterie, qui devient plus discrète au fur et à mesure qu’elle bouge, s’accentue jusqu’à la perte d’équilibre lorsqu’elle marche sur du gravier. J’ai examiné ses coussinets qui présentent quelques toutes petites fentes (crevasses ?), une ou deux plus longues et plus importantes, mais j’avoue ne les avoir jamais observés si minutieusement et ne peux apprécier s’il y a un changement d’aspect. Elle a passé beaucoup de temps sur du béton pendant ces 10 jours, ce qui était tout nouveau pour elle.

Dans la journée, repensant à un exercice que je proposais aux futures mères (ou récentes accouchées) qui avaient des lombalgies, je l’ai adapté à ma chienne de la façon suivante : Après l’avoir fait coucher sur le dos (c’est la position que nous montre la photo de Prima et celle d'Arezzo)

C’est une position que les chiens d’assistance doivent prendre en réponse à l’ordre « Roule ! » et garder tant qu’on ne leur dit pas « Debout ! ».Ils doivent être capables de le faire sur un plan surélevé, genre guéridon, afin qu’une personne dont la mobilité est diminuée puisse examiner aisément le ventre de son chien, contrôler une plaie, faire des soins de cicatrice, etc). Vague le fait très bien. J’ai glissé mes mains sous son bassin, parallèles à la colonne, pour que mes paumes soient bien placées de part et d’autres des vertèbres lombaires. J’ai ballotté doucement son corps jusqu’à ce qu’elle se détende et que sa respiration se ralentisse. Ensuite, sur chaque expiration, j’ai très doucement retiré mes mains de quelques mm (donc vers le sacrum) jusqu’à ce que je puisse les libérer (environ10-12 mouvements de respiration). J’ai eu l’impression qu’elle s’était assoupie pendant l’exercice ou qu’elle était proche de le faire ! Comme je ne voulais pas de mouvement brusque, j’ai terminé l’exercice par un « C’est fini » qui la laissait libre de garder cette position, de se tourner sur le côté ou de faire ce qu’elle avait envie.A ma surprise, elle s’est levée sans difficulté, a gambadé toute frétillante dans le salon et m’a apporté un de ses jouets favoris (elle les avait totalement délaissés depuis son retour). Le bienfait de cet exercice a duré env. 2 heures, ensuite retour à la boiterie et à une certaine prostration… nouvel exercice : même comportement que la 1ère fois ! (Elisabeth)

 

Cet exercice devrait être fait avec nos Léos assez souvent, cela leur éviterait pas mal de problèmes de dos

-------------------

Arezzo, Léonberg de 7 mois

Après une série de radios et l'avis de 3 vétérinaires, nous pouvons être rassurés sur l'état d'Arezzo, d'autant que sa croissance assez spectaculaire pouvait laisser supposer quelques soucis de cet ordre. A 7 mois et quelques  jours, monsieur a dépassé les 80 cm. Conclusion du vétérinaire : la boiterie serait due à un choc sur un doigt qui a formé une boule et un épanchement. Comme le vétérinaire, je pense qu'il s'agit effectivement d'un choc, soit contre un banc, soit contre une pierre, lors d'un jeu avec son frère, choc qui a d'ailleurs dû se reproduire ultérieurement dans les mêmes conditions. Il faut dire que la vitalité d'Ayakou n'induit pas un calme olympien mais plutôt une activité olympique, même si les choses se calment un peu avec l'adolescence.

S'agissant des effets de la douleur, au delà du ménagement naturel qu'elle entraîne, une modification de la statique générale peut être observée entraînant un déséquilibre et des désagréments encore plus graves. Sans plus développer pour l'instant, Arezzo est sous surveillance étroite et l'activité avec son frère réduite au strict nécessaire. Pour information : début août lorsque le problème a surgit, pour éviter un excès d'activité avec son frère, le petit blessé est parti en maison de repos au Pli du Soleil, il a retrouvé ses mamans, sa première famille, tout le monde aux petits soins avec lui . (Jean Louis)

C’est facile de faire un suivi de ses chiens quand les maîtres restent en relation et donnent des nouvelles.  Le problème d’Arezzo est courant chez les chiens en croissance et encore plus quand la croissance est très rapide. Chaque jour la dimension change, les points de repères aussi, les réceptions pendant les jeux peuvent mal se faire, les chocs ne sont pas anticipés et la boiterie arrive très vite. L’avantage avec jean Louis c’est qu’il nous l’a signalé aussitôt et fait faire une radio de contrôle pour qu’on puisse démarrer sur une base correcte. La seule chose à faire était de mettre le chien au  repos. J’ai mis Arezzo au repos chez moi, cela était plus facile que de le laisser avec la petite bombe Ayakou. Le premier jour nous avons mis le collier et la laisse et il est resté en permanence à côté de nous avec les sorties hygiéniques accompagnées. Bien sûr, récompense et câlins chaque fois qu’il restait sage malgré la tentation. Nous avons laissé dans la pièce les femelles âgées mais pas Verimbao qui aurait voulu jouer avec lui.  Les jours suivants, la laisse a été remplacée par une longe attachée au pied du meuble de l’ordinateur

Quand il a bien compris ce que l’on attendait de lui, nous l’avons laissé libre dans la pièce et chaque fois qu’il avait envi de faire le fou, il suffisait de mettre le collier et la laisse courte qui pendait, il savait que cela voulait dire repos et il partait se mettre dans un coin tranquille.

Entre temps je l’ai montré à mon vétérinaire avec ses radios, il a confirmé le repos et a conseillé de donner de la chondroïtine pour aider les cartilages puis de le faire revoir par un vétérinaire dans quelques temps. Arezzo est reparti chez lui en bonne forme et il a fait sa 3ème visite chez un 3ème véto. Entre temps il se transforme en girafe bis (la première étant sa mère) Il y a des pathologies où il est préférable de rester chez le même vétérinaire pour qu’il puisse affiner son diagnostic et d’autres, comme ce cas, où plusieurs avis peuvent être constructifs, à condition que tout le monde coopère.  J’ai beaucoup apprécié aussi que les vétérinaires ne poussent pas leur client à l’opération « urgente et incontournable » profitant de son inquiétude comme malheureusement cela arrive souvent. De plus en plus, les vétérinaires pensent que la vitesse de croissance est à l’origine de la fragilisation des aplombs des chiens pendant la croissance.  Ce qui est intéressant ici, c’est de constater que les 2 frères qui vivent chez la même personne, avec la même alimentation, ont une vitesse de croissance très différente et qu’elle était prévisible, l’ossature d’Arezzo était plus conséquente que celle d’Ayakou. Je reste persuadée que la vitesse de croissance fait partie des composants programmés, comme la taille définitive, la dimension du masque etc... et que ce n’est pas en réduisant la richesse de l’alimentation que le chien grandira moins vite

Le voici en visite le   24/01/2006

 Il a 11 mois, Il court, il joue, tout se passe très bien. Il a fait une forte poussée de croissance et mesure 85 cm. A 2ans, Arezzo a atteint l'essentiel de sa taille et il mesure 87cm au garrot

Europe, 7ans,  boite constamment de l'avant droit depuis un accident, dans sa jeunesse, contre une voiture. Depuis quelques jours, j'ai pensé qu'elle avait une belle crise d'arthrose, la boiterie s'étant fortement accentuée. Je l'ai plaisantée quand elle prend des bains de pattes dans les mares glacées du champ, en lui disant qu'elle avait une drôle de façon de se soigner. Je viens de réaliser que c'est l'avant gauche qu'elle ne pose plus, elle doit certainement s'être mal réceptionnée dans une bousculade et elle doit avoir une foulure du poignet, d'où les bains glacés en statique sur 3 pattes qui lui servent d'anti inflammatoires naturels.

 

-

FAQ

 

Question : J'ai un terre-neuve mâle de 9 mois qui a des problèmes de boiterie avant depuis ses 4 mois. On a fait des radios des coudes (d'après mon ostéo la douleur viendrait du coude) à 4 mois et rien de visible idem à 5 mois et toujours rien. Il m'a donc conseillé d'attendre quelques mois avant de refaire encore des radios.

Ce sont des boiteries intermittentes. Une heure il boite et l'heure d'après (voire la minute) il ne boite plus. Les boiteries sont plus ou moins sévères. Parfois très perceptibles et d'autres fois uniquement au trot. Jamais il ne boite quand il est sorti (ballades, expos....) et il est beaucoup plus à l'aise sur les sols durs (goudron...) que sur les sols mous ou irréguliers (gravier, sable, herbe...). Il a des épisodes où il boite tous les jours puis tout va mieux pendant 15 jours à 1 mois et ensuite ça recommence. Et cela avec ou sans administration d'anti-inflammatoires (j'ai essayé les 2 cas).

J'ai vu mon véto et un ostéopathe.

Le véto pense à des boiteries de croissance car c'est un gros gabarit avec une très forte ossature (je l'ai passé à l'alimentation adulte depuis ses 4 mois). L'ostéo lui pense a une ostéochondrose du coude gauche, mais, comme il n'y avait pas de bout de cartilage détaché à la radio il n'était pas pour l'opération . J'y retourne régulièrement depuis et il me dit toujours qu'il y a une gêne au coude à la flexion et qu'il faut attendre de voir si ça passe ou si ça s'aggrave.

Mon chien avait jusque là toujours boité de la même patte, la patte avant gauche. Cela faisait 1 mois qu'il allait mieux et il y a 3 jours, il s'est mis à boiter de la patte droite sans aucune raison. La matinée il ne boitait pas et l'après midi il boitait en ayant rien fait de spécial (il était dans le jardin et dormait). Depuis c'est cette patte qui le fait souffrir par intermittence. J'avais pensé éventuellement à une entorse mal remise ou une tendinite mais là avec le changement de patte ça ne tient plus debout. J'ai pensé aussi à une Panostéite mais il n'a pas de signe de douleur à la palpation des os et il n'a aucune anorexie (c'est un vrai goinfre et ce depuis toujours).  Avez vous déjà rencontré ce style de cas??Dans le cas d'une dysplasie des coudes ou d'ostéochondrite de l'épaule la boiterie est -elle permanente ou peut-elle être intermittente comme c'est le cas ici??

Réponse :  je ne peux pas vous être d'un grand secours, mais tout ce que vous décrivez fait penser à des problèmes de croissance, soit panosteite (l’anorexie et les douleurs à la palpation peuvent être plus ou moins sensibles) soit des boiteries diverses qui apparaissent vers 5 mois et disparaissent généralement  après le plus gros de la croissance (9 à 15 mois)  

Que la boiterie change de patte ne m’étonne pas trop, cela est possible pendant la croissance

Il me semble qu’il n’y a boiterie continue que pour une ostéochondrite disséquante, c’est ce qui justifie l’opération qui consiste à enlever le petit bout de cartilage qui s’est détaché.  

Personnellement, pour mes chiens en croissance, dès qu’il y a une petite boiterie, il y a aussitôt 3 jours de repos complet. J’utilise aussi le mouvement de rotation sur le dos. Il est décrit sur cette page  cela décontracte le chien à tous les niveaux.

Si cela dure, je le montre à mon vétérinaire comme vous l’avez fait. J’apprécie beaucoup un vétérinaire qui ne pousse pas à l’opération à tout prix quand ce n’est pas indispensable!  S’il le faut, le repos sera plus long, c’est ce que nous avons fait pour Arezzo.

Plusieurs personnes utilisent de la chondroïtine ou des  glycosaminoglycanes qui ne soignent pas mais qui soulagent les articulations.  Bernadette


Question : En jouant avec Tristan quand elle était encore une toute jeune léo, Ualougo s'est fait mal à la patte avant.  Nous l'avons mise au repos et comme la boiterie revenait  assez souvent nous l'avons montré au vétérinaire qui n'a rien trouvé de particulier et qui a parlé de panosteite possible. Le vétérinaire ostéopathe qui l'a vu 1an après nous a dit qu'elle s'était "déboité l'épaule" et l'a remise en place, mais le poignet avait pris une mauvaise position pendant la croissance pour compenser.  par la suite, en même temps que sa radio des  hanches, nous avons fait faire une radio de la patte avant et on  voit en fait une ancienne  fracture qui s'est ressoudée. 

Réponse : La fracture de stress est  fréquente chez les chiens, surtout chez les races  géantes, ce qui  est dû à leur fragilité ostéoarticulaire en période de croissance.

La fracture de stress s'appelle encore fracture de fatigue ou  fracture de  contrainte. Elle a été initialement décrite chez les recrus après  des  marches forcées en terrain inégal en pleine tenue de campagne.

 Le chien évite de se déplacer, donne l'impression de souffrir.  Surtout le changement de la position  couchée à la   position debout cause des douleurs. La palpation osseuse est  douloureuse ...

 Les os les plus souvent atteints sont (comme d'ailleurs chez  l'homme) les  os du métacarpe (os longs des mains = pattes du devant), les os du  métatarse (os longs des pieds = pattes de derrière), très souvent   après un   exercice intempestif (les jeunes courant ensemble avec les adultes)  ou   encore après des jeux plus ou moins violents, surtout en terrain  inégal.

 Le diagnostique radiologique a souvent un retard sur la clinique:  quelques  semaines après le début des symptômes, le cliché radiographique  montre soit une fissure osseuse (tel un cheveu qui passe à travers l'os)  soit un  épaississement de la corticale (partie extérieure de l'os; la  partie  intérieure étant la médullaire = moelle osseuse) ou encore une  apposition  osseuse autour de la corticale.

 Le traitement est la mise au repos (relatif) de plusieurs semaines  et   éventuellement l'administration d'antalgiques en période de douleur  importante. Si le repos n'est pas observé et si le chien participe  (malgré  la douleur) aux jeux voire à des marches ou des séances d'agility,  etc. la   fracture de contrainte initialement non déplacée peut se transformer  en   fracture déplacée avec éventuellement la nécessité d'une  intervention  chirurgicale.

En médecine humaine, on fait appel à un traitement > médicamenteux par calcitonine ou biphosphonates voire même une  botte plâtrée. Gérard


Question :  je reprends ma phrase :"Je reste persuadée que la vitesse de croissance fait partie des composants programmés, comme la taille définitive, la dimension du masque etc... et que ce n’est pas en réduisant la richesse de l’alimentation que le chien grandira moins vite"

Réponse : Mon appréciation en est un peu différente. En effet, alors que la taille définitive est bien définie génétiquement, la vitesse de croisière avec laquelle cette taille définitive est atteinte est nécessairement (physiologiquement) fonction des apports journaliers. Si ces apports journaliers ne suffisent qu’à entretenir la masse corporelle déjà existante et à générer une faible quantité de tissu nouveau (de quelque nature qu’il soit), alors la vitesse de croissance sera plus lente. Par contre si le chien a à sa disposition une alimentation  très riche en énergie, il grandira beaucoup plus vite, ceci au détriment de son tissu ostéo-cartilagineux et ligamentaire qui ne saura suivre la cadence (je parle des chiens de grandes races et de races géantes). En ce qui concerne les apports alimentaires de type chondroïtine ou glycosaminoglycanes,: je n’y crois toujours pas trop vu que les essais en médecine humaine ont été très décevants. G. H...


Question : Mon chien boîte, je dois lui donner un anti-inflammatoire M... pendant un mois. J'aimerais avoir plus de renseignement sur les effets secondaires.

Réponse : C'est un anti-inflammatoire non-stéroïdien (AINS) puissant qui a comme principe actif le Meloxicam (la spécialité en médecine humaine s'appelle Mobic 15 mg). Il s'agit d'un anti-inflammatoire non stéroïdien puissant du groupe des oxicams et agit en inhibant la synthèse des prostaglandines. On l'utilise surtout en période postopératoire pour réduire la douleur. Ses effets indésirables sur le tube digestif sont bien entendu présents mais seraient moins importants qu'avec des anti-inflammatoires dits "traditionnels".  En particulier l'apparition d'ulcères gastroduodénaux serait moindre. À titre d'information, je vous cite (traduction par mes soins) un extrait de la page 520-521 du Textbook of Veterinary Internal Medicine de Ettinger de 2005: "... Des études au long cours concernant les effets secondaires des AINS (... Meloxicam ...) dans le cadre de l'ostéoarthrite apparaissent être minimal et concernent principalement l'appareil gastro-intestinal ... une réduction de la dose administrée de moitié tous les 3 jours du traitement permettrait de réduire significativement ces effets secondaires ..."   Ceci pourrait donc aussi être le cas dans un traitement d'une durée de 1 mois. A l'apparition du moindre effet secondaire visible cliniquement, j'arrêterai le traitement et je consulterais à nouveau le  vétérinaire

En médecine humaine, on traite tout au plus pendant une quinzaine de jours voire même pendant 10 jours et on refait un bilan clinique avec reconduction du traitement si besoin en est ou changement de stratégie thérapeutique.  Gérard


Question : Est il vrai que le cartilage puisse se reconstruire?

Réponse : tant que les cellules cartilagineuses (les chondrocytes) sont jeunes  (bébé, enfant, adolescent,  chiot...), elles peuvent effectivement reconstruire du cartilage. Dès qu'elles sont adultes, c'est beaucoup plus difficile et la reconstruction du cartilage ne marche plus. D'où le problème de l'arthrose qui n'est rien d'autre qu'une destruction du cartilage avec impossibilité de reconstruction malgré des traitements miracles tel que les chondroïtine et autres glycosaminoglycanes  Gérard


Question : A partir d'un certain âge, la reconstruction du cartilage ne marche plus du tout ou elle est devient trop lente ?

Réponse :  En effet, le métabolisme cellulaire est tellement lent qu'il n'y a plus ou pratiquement plus d'effet, la nutrition se faisant par diffusion. - le problème étant que le cartilage en soi n'est pas vascularisé (il n'y a pas de vaisseaux sanguins qui le nourrissent) - Gérard


Question : Ma jeune chienne Léonberg boite depuis peu, je vais la montrer à mon vétérinaire, j'espère juste que ce n'est pas une luxation! Quel était le traitement pour une luxation?...

Réponse : je ne sais pas ce que dira votre vétérinaire. Quand mes jeunes chiens en croissance boitillent, je les mets au repos absolu (sortie en laisse pour les besoins naturels et isolation ). En principe, il n'y a plus de signes de boiteries dès le lendemain mais je continue  pendant 3 jours. Si cela  persiste je vais voir le vétérinaire. Pour une luxation, un ostéopathe remet les os en place et le chien remarche sans problèmes. C’est nettement mieux qu’une opération. Par contre s’il y a des bouts de cartilages qui se baladent, l’opération est incontournable


Question : J’avais mis ma jeune chienne avec les grands un peu trop tôt et un matin, après une bousculade, elle est revenue en boitillant. La suite : repos, séparation et retour dans l’enclos des petits, puis tout doucement retour avec 2 ou 3 chiens sur une surface pas trop grande. Elle va très bien maintenant, elle reprend le chemin du grand terrain mais pas avec toute la meute.  Il faut dire qu’ils sont assez impressionnant quand ils piquent une pointe de vitesse pour jouer avec les passants (voiture, vélos etc.)

La plupart du temps on oublie les petits problèmes de croissance si tout est rentré dans l’ordre. Pour savoir s’il  a eu fracture de stress, il faudrait faire une radio mais plus tard, si j’ai bien compris, sur le moment cela ne se voit pas ?.

Réponse : Toute boiterie n'équivaut bien entendu pas à une fracture de contrainte;  il faut analyser les circonstances de survenue et la clinique. Ensuite,  pour en avoir la certitude, il faut faire une radiographie; si la radio  est "normale" sur le coup, alors une fracture plus sévère (déplacée en  l'occurence), une luxation ou une subluxation articulaire peuvent être  exclues. On attend alors quelques semaines pour refaire la radio à  l'endroit où siège la douleur; dans le cas d'une fracture de contrainte,  on verra alors soit une fissure soit un épaississement de l'os. Mais  attention, une fracture de contrainte non déplacée au départ peut se  transformer par après en une fracture déplacée (nécessitant alors souvent  une opération) si les contraintes continuent! Par ailleurs, une tumeur  osseuse fragilisant localement l'os peut également donner lieu à une  fracture de fatigue alors appelée fracture "pathologique" (comme  d'ailleurs chez nous les hommes). Donc, tout dépend des circonstances et  de la clinique Gérard


Retour sur la page santé

Reflexions
ADN
Alimentation
Alimentation : préférences
Allergies
Allures
Antiparasitaires
Aoûtats
Ascaridiose
Atonie utérine
AVC
Avortement
Avortement 2
Bébés  nageurs
Boiteries
Borréliose
Cancer Tumeur
Carcinome Ossau
Carcinome Rumba
Castration
Césarienne
Chaleurs
Chenilles
Cheyletielloses
Chiot anasarque
Chiot anomalies
Chiot comportement
Chiot constantes
Chiot intégration
Chiot poids
Chiots FAQ
Choix d'un vétérinaire
Coccidiose
Coeur
Cœur de Blue
Coeur contrôles 1
Coeur contrôles 2
Comportement parental
Conjonctivite
Consanguinité
consommation
Coronavirus
Coup de chaleur
Croissance osseuse
Cystite
Démodécie
Dentition
Dépigmentation
Dépilation
Dérives races
Dermatologie
Diabète
Diarrhées
Dilatation torsion
Dilatation torsion 2
Dilatation torsion Blue
Doigt cassé
Durée de vie
Dysplasie
Dysplasie dépistage
Dysplasie stats.
Dysplasie triple ostéotomie
Dysurie
Echanges
Eclampsie
Ehrlichiose
Embolie
Entorse
Epilepsie
Epillet
Ergots
Ethique
Fentes palatines
Fourreau
Gale
Garde
Gastrectomie
Génétique couleurs
Génétique tests
Génétique introduction
Génotype
Gestation conseils
Gestation diagnostic
Gestation oui ou non
Gestation Schounga
Gestation Tistou
Gestation Tsiouydi
Giardiose
Glandes anales
Griffes  phanères 2
Grossesse nerveuse
Haendel croissance-1
Haendel croissance-2
Haendel croissance-3
Haendel difficultés pour se lever
Hématologie
Hématomes
Hépatite
Hépatozoonose
Hérédité
Hernie discale
Hernie ombilicale
Herpès Virose
Homéopathie
Hormones
Hot Spot
Hygiène
Hypertension
Implant
Incontinence
Innovations
Iinsémination
Insuffisance  lutéale
Intoxications
Invagination
Kystes
Kystes ovariens
Lait toxique
Leishmaniose
Leptospirose
Mal des transports
Maladie de Carré
Maladies  émergentes
Maladies génétiques
Male fertilité
Mamelles
Mammite
Mauvaise haleine
Méningite
Mise bas (1)
Mise bas (2)
Mise bas (3)
Mise bas Tistou
Morsure de chien-1
Morsure de chien-2
Mort subite
Mouches
Moustiques
Mue
Mycoplasmes
Myosite
Nécrose
Néosporose
Neurologie
Neuropathie
Nez et cavités nasales
Obéissance
Ocytocine
Oreilles
Oslérose
ostéochondrite
Ostéochondrome
Ostéopathie
Ostéosarcome
Ostéo.Gaurus
Ostéo. Gaurus 2
Othématome
Othématome de Blue
Ovariectomie
Pancréas
Parvovirose
Path. infectieuse
Path. parasitaire
Petits accidents
Phénotype
Phéromones
Piqûres
Piroplasmose
Pneumothorax
Poids  léonbergs
Poids et taille
Poids de Vijay
poils phanères
Pollution
Poumon
Poux
prognathisme
Progression
Progression 2
Prostate
Prothèses
Pseudo-gestation Ualougo
Puces
Pyodermite
Pyomètre
Rage
Rate
Reins
Rémanence ovarienne
Saillies
Santé au Pli
Sélection
Soins
Soins Collection
Soins Protections
Spermogramme
Squelette
Standard Léonberg
Statistitiques santé
Stérilisation
Suivi chaleurs
Suivi  chaleurs cas
Surpoids ou amaigrissement
Symphysiodèse dysplasie
Syndrome wobbler
Teigne
Tendinite
Testicules
Tétanos
Tête
Thyroïde
Tiques
Torsion utérine
Toux
Toux de chenil
Toxocarose
Toxoplasmose
Trachée
Transpiration
Troubles digestifs
Trousse d'urgence
Tumeur cutanée
Tumeur mammaire
Tumeur Schounga
Tumeur Tendresse
Tumeur Valki
Urgences
Vaccinations
Vaginites
Vermifuges
Vieillissement
Vieillissement Ni-T-Chang
Vieillissement Nostalgie
Vieillissement Tristan
Vieillissement Blue
Vieillissement Don Gio
virus
yeux
Yeux et annexes

Copyright.© Le Pli du Soleil. Tous droits réservés