Croissance osseuse

 

 

Rétrospective de l'élevage du Pli du Soleil

Accueil ] Remonter ] Capucine ] Diabolo ] Nos portées ] Portée F H ] Portée I ] Portées M N ] Portée R ] Portée S ] Portées T ] Portées U V ] Valki ] A Nuance ] A Ouzame ] B.Pitchoum ] China Quzco ] D Raphan/Ricci ] Good Luck ] Généalogies ] Comportement ]

 

Accueil
Remonter

Croissance osseuse

 

 

Croissance osseuse intacte du chiot -
Réduction du risque de maladies ostéo articulaires

Avec l'autorisation du Professeur Jûrgen Zentek

Veterinary University of Vienna

Department of veterinary public health and food science Institute of nutrition

Veterinärplatz 1 A 1210 Vienna

 

Intaktes Knochenwachstum bei Welpen –

Verhinderung des Risikos von osteoartikulären Erkrankungen

von Jürgen Zentek, Stiftungsprofessur klinische Tierernährung, VUW Wien

Croissance osseuse intacte du chiot - Réduction du risque de maladies ostéoarticulaires

 Traduction "libre", de Gérard Holbach.

Elle ne saurait en aucun cas engager la responsabilité du Professeur Zentek.

Nach dem Absetzen der Welpen bis zu einem Alter von 6-8 Monaten besteht das größte Risiko für fütterungsbedingte Erkrankungen des Skeletts, von denen insbesondere Junghunde großwüchsiger Rassen betroffen sind. Einer frühzeitigen prophylaktischen Beratung des Tierbesitzers kommt besondere Bedeutung zu. Diese erfordert neben profunder Kenntnis der Pathogenese eine Beurteilung

der Rationsgestaltung unter Berücksichtigung des Ernährungszustandes, der Körpermassenentwicklung sowie des klinischen Bildes.

De la naissance jusqu'à l'âge de 6 à 8 mois le risque d'une maladie du squelette provoquée par l'alimentation est le plus important; surtout pour les chiots et adolescents des race de grande taille. D'où l'importance particulière de conseiller préventivement les propriétaires. Ce conseil exige à côté de connaissances profondes dans le mécanisme de survenue des ces pathologies (pathogenèse) l’appréciation de la ration alimentaire journalière en tenant compte de l’état nutritionnel, du développement de la masse corporelle et du tableau clinique.

Durch eine frühe Überfütterung werden Mikroverletzungen insbesondere in den empfindlichen Wachstumszonen oder auch im Bereich des Gelenkknorpels begünstigt.

Neben den biomechanischen Effekten beeinflusst eine hohe Energieaufnahme auch den Hormonhaushalt von

Junghunden, z.B. mit Rückwirkungen auf die Sekretion

 von Wachstumshormon, insulinähnlichem Wachstumsfaktor I (IgFI) sowie der Schilddrüsenhormone,

die die Mineralisierung des neugebildeten

Gewebes steuern.

Une suralimentation précoce favorise des microlésions en particulier au niveau des zones de croissance ainsi qu’au niveau du cartilage articulaire. À côté des effets biomécaniques c’est l’absorption d’une alimentation très riche en énergie qui influence le statut hormonal des jeunes chiens, par exemple en ayant des répercussions sur la sécrétion de l’hormone de croissance, du facteur de croissance insuline-like I (IgFI) ainsi que sur les hormones thyroïdiennes qui stimulent la minéralisation des tissus nouvellement formés.
Histologische Untersuchungen zeigen, dass bei Energieüberversorgung die Gelenkknorpel weniger gut durch knöchernes Gewebe abgestützt werden. Dadurch können sich Knorpelschuppen ablösen und zum Krankheitsbild der Osteochondrosis dissecans (OCD)  führen Des études histologiques montrent qu’en cas de sur approvisionnement énergétique le cartilage articulaire ne sait pas être renforcé par du tissu osseux. Ainsi peuvent se détacher des écailles osseuses ce qui conduit au tableau de l’ostéochondrite disséquante (OCD).
. In verschiedenen Untersuchungen konnte der vorbeugende Effekt einer moderaten Aufzuchtintensität nachgewiesen werden, sowohl bei  Schäferhunden als auch bei Labrador Retrievern. Kohlenhydrate bzw. Fette als Energiequellen weisen kein spezifisches Risiko auf, allerdings steht der Energiegehalt eines Futters und meistens auch seineSchmackhaftigkeit in positiver Beziehung zu seinem Fettgehalt. Dans diverses études  on a pu démontrer l’effet préventif d’une croissance modérée (bergers allemands et labrador retrievers). Les sucres (glucides) et les graisses en tant que source d’énergie ne sont pas dotés d’un risque spécifique, cependant le contenu énergétique d’une alimentation et par conséquent aussi la saveur se trouve le plus souvent en rapport avec le contenu en graisse de l’aliment.

Die Proteinversorgung von Junghunden scheint

 unter dem Aspekt der Skelettentwicklung weniger bedeutsam zu sein.

L’approvisionnement en protéines des jeunes chiens semble avoir moins d’importance concernant le développement du squelette.
Der Eiweißgehalt des Futters beeinflusst allerdings die Schmackhaftigkeit, so dass bei Ad-libitum- Fütterung das Risiko einer zu hohen Energieaufnahme steigt. Eine - in der Praxis m.o.w. regelmäßig nzutreffende - Überversorgung mit Eiweiß hat jedoch offenbar keine direkten Nachteile für die Knochenentwicklung. Ein Proteinmangel ist in der Ernährung von Junghunden nur ausnahmsweise afestzustellen.  Er kann die Wachstumsvorgänge insgesamt beeinträchtigen, Le pourcentage en protéines d’une alimentation influence cependant la saveur, de sorte que l’alimentation à « libre disposition » (ad libitum) comporte le risque d’une suralimentation. Un manque en protéines n’existe que rarement chez le jeune chien. Il peut alors compromettre la croissance, les chiens ont plus de graisse et moins de masse musculaire.
Junghunde verfetten dann und setzen weniger Muskulatur an. Neben der adäquaten Energieversorgung ist auch die Kalzium- und Phosphoraufnahme zu beachten. À côté d’un apport énergétique adéquat, il faut veiller à un apport correct en calcium et en phosphore.
In der Praxis kommen immer noch sowohl Mangelsituationen, z.B. bei Fütterung nicht sachgerecht zusammengesetzter Eigenmischungen, als auch erhebliche Dans la pratique courante nous continuons à voir aussi bien des carences, surtout lors de l’alimentation dite ménagère, que des apports trop importants, en particulier par des compléments alimentaires ajoutés aux produits finis.
Überschüsse vor, z.B. durch Zulage von Futterkalk oder anderen Präparaten zum Alleinfutter.Erkrankungen durch fehlerhafte Kalzium-, Phosphor- oder Vitamin D-Versorgung bei Junghunden  
Problem typische Ration Konsequenz für das Skelett Ca P Vit. D () ↓ ↓ • praktisch kaum vorkommend
• evtl. hausgemachte Mischung und fehlende Ergänzung mit Mineralfutter
• ausbleibende Mineralisierung → Rachitis, Welpen bzw. → Demineralisierung ↓ ↑ ± • häufiger
• hausgemachte Ration aus Getreide/Fleisch/Schlachtabfällen o.Kalziumergänzung

 

 

 

• über Parathormon induzierte Freisetzung von Ca (→ nutritiv bedingter sek. Hyperparathyreoidismus)  
• → Demineralisierung der Knochen ↑↑ ± oder ± • gelegentlich  
• Alleinfutter + Kalziumsupplemente (Ca-Überdosierung ca. 3fach gegenüber Bedarf, evtl. + Vit. D3)  
• über Kalzitoninausschüttung Hemmung der Osteoklasten und der Knorpelzellen → beeinträchtiges Remodelling der Knochen
• evtl. Beeinträchtigung der  Absorption von Kupfer oder Zink → sek. Mangel
 
Ein Mangel an Kalzium bzw. Phosphor mit oder ohne Vitamin D-Versorgung führt zur Rachitis, die unter heutigen Bedingungen allerdings kaum noch anzutreffen ist. Bei bedarfsdeckender Zufuhr von Kalzium und Phosphor sind wachsende Hunde zudem von der Vitamin D3-Zufuhr über das Futter weitgehend unabhängig.   Une carence en Ca ou en P avec ou sans apport de Vitamine D entraîne un rachitisme, cependant vu de plus en plus rarement. Les chiens en croissance qui reçoivent un apport adéquat en Ca et P n’ont quasiment pas besoin de la Vitamine D3 contenue dans l’alimentation.
Wichtiger ist der sekundäre nutritive Hyperparathyreoidismus, eine  Erkrankung, die sich vor allem bei marginaler Kalziumzufuhr bei älteren Hunden infolge eines Phosphorüberschusses im Futter entwickelt und durch eine fortschreitende Entmineralisierung des Skeletts mit bindegewebigem Umbau gekennzeichnet ist. Beaucoup plus important s’avère l’hyperparathyroïdisme secondaire nutritionnel, une maladie qui se développe surtout chez des chiens âgés pour lesquels l’apport calcique est insuffisant et l’apport en P (de par l’alimentation) trop important.
 Es entwickeln sich im Endstadium weiche,biegsame Knochen, evtl. auch Erweiterungen der Zahnfächer mit Zahnausfall. Die Erkrankung tritt besonders bei großwüchsigen Hunden auf, wenn Fleisch, Getreide bzw. Getreideprodukte ohne  Ergänzung mit Mineralstoffen gefüttert werden und das Kalzium/Phosphorverhältnis in der Ration unter 1 zu 1 liegt (relativer Kalziummangel). In den letzten Jahren wurde ein Krankheitsbild (Hyperkalzitonismus) diskutiert, das infolge eines erheblichen Kalziumüberschusses auftritt. Il s’ensuit une déminéralisation du squelette avec à la fin des os mous et même des chutes dentaires. Cette maladie se manifeste surtout chez des chiens de grande taille qui reçoivent de la viande et des céréales sans complément minéral avec un rapport Ca/P en dessous de 1/1. Dans les dernières années se manifeste de plus en plus ce qu’on appelle l’hypercalcitonisme dû à un excès d’apport en calcium.
 Wenn die Kalziumaufnahme den Bedarf erheblich, d.h. um das 3fache, überschreitet können Entwicklungsstörungen des Skeletts bei großwüchsigen Hunden auftreten,. Quand l’apport de Ca dépasse largement le besoin, c’est-à-dire plus de 3 fois la quantité normale, des troubles de la croissance du squelette peuvent survenir, surtout chez les grandes races.
Eine derartige Situation kann z.B. bei unkritischer Zufütterung von Futterkalk in der Praxis eintreten. Die Erklärung ist einmal in einer durch Kalziumüberdosierung gestörten Absorption anderer Nährstoffe (z.B. Phosphor, Zink,Kupfer) zu sehen, andererseits reagiert die Nebenschilddrüse auf eine hohe Kalziumanflutung aus dem Darm mit verstärkter Ausschüttung von Kalzitonin. Une telle situation risque de survenir en cas d’un apport complémentaire peu critique de Calcium. La raison en est double : l’apport massif de calcium diminue l’absorption des autres minéraux nécessaires (phosphore, zinc, cuivre) et les glandes parathyroïdes sécrète davantage de calcitonine.
Dieses Hormon kann die Knorpelzellen negativ beeinflussen und verhindert den normalen Ab- und Umbau von Knochensubstanz durch  Knochenfreßzellen (Osteoklasten). Cette dernière hormone risque d’influencer négativement les cellules cartilagineuses en empêchant le métabolisme normal de la substance osseuse par les ostéoclastes (cellules qui « mangent » l’os).
Dadurch wird die Fähigkeit des Skeletts beeinträchtigt, auf wechselnde Beanspruchungen während des Wachstums mit Umbau- und Anpassungsvorgängen zu reagieren. In diesem Zusammenhang ist auch vor unkritischer Überdosierung von Vitamin D zu warnen. Ce qui réduit la faculté du squelette de réagir adéquatement aux différentes contraintes mécaniques en produisant et en éliminant de la substance osseuse. La même chose vaut d’ailleurs aussi pour une supplémentation peu critique en vitamine D.
Die Gelenkstabilität wird durch die Relation von Natrium und Kalium zu Chlorid (als molares Elektrolytverhältnis: (Na+K)/Cl) beeinflusst. La stabilité articulaire est sous l’influence de la relation existant entre sodium et potassium d’une part et le chlore d’autre part : (Na+K)/Cl.
Bei einer Studie mit verschiedenen Rassen zeigten sich Tendenzen zu vermehrter Gelenkinstabilität nach Aufnahme eines Futters mit einem weiten Elektrolytverhältnis sowie Effekte auf die Zusammensetzung und Menge der Gelenkflüssigkeit. Die Bedeutung dieser Befunde muss noch weiter abgeklärt werden, zumindestens empfiehlt es sich demnach aber nicht, an Jungtiere bestimmte Mineralsalze, die zu einer Verschiebung des Elektrolytverhältnisses führen, zu füttern (z.B. Natriumbikarbonat, Ammoniumchlorid und andere). Störungen des Skelettwachstums können auch durch einen Mangel an Kupfer, Zink und Mangan ausgelöst werden. Mangelsituationen sind unter üblicher Rationsgestaltung selten, allenfalls bei Rationen auf der Basis von Kartoffeln, Milchprodukten und Getreide ohne entsprechende Mineralstoffergänzung, ggf. auch bei extremer Kalziumüberversorgung. Die Prophylaxe von Skeletterkrankungen insbesondere bei jungen Hunden ergibt sich aus der  Pathogenese. Bei Patienten sollte eine genaue Fütterungsanamnese erfolgen, um daraus die Energieund Nährstoffaufnahme zu kalkulieren und ggf. zu korrigieren. Die Berechnung der Energie- und Nährstoffaufnahme kann je nach Art der Fütterung m.o.w. umständlich sein, wobei neben Lehrbüchern und Tabellenwerken auch entsprechende PC Programme benötigt werden bzw. die Arbeit erleichtern. Weiterhin ist die Erfassung der Körpermasse und ein Vergleich mit Richtwerten über den Wachstumsverlauf hilfreich. Literatur

Meyer, H., Zentek, J. (2001): Ernährung des Hundes, 4. Auflage, Parey Verlag, Berlin 

 Des études ont pu montrer la corrélation entre instabilité articulaire et une alimentation où la relation (Na+K)/Cl a été large. D’autres études sont cependant nécessaires pour y voir plus clair.

 

FAQ

 

Question : Pourriez-vous me dire si un léo peu changer au niveau des angulations avec l'âge...?

Réponse : L’aspect visuel des angulation peut changer en fonction de l’ensemble du chien :

  • Un léo avec l’avant surbaissé ou qui s’affaisse sur ses aplombs avant aura les jarrets qui sembleront plus droits
  • Un léo qui a le dos qui se creuse, ou qui prend de l’embonpoint  aura les jarrets  qui sembleront plus angulés
  • Un léo qui a le dos qui se vousse aura des jarrets qui semblent plus droits :
    • o   parce que c’est sa nature
    • o   parce qu’il a mal au ventre
    • o   parce qu’il a mal tout simplement à n'importe quel endroit de son corps
    • o   parce qu’il a un problème cardiaque qui s’annonce
    • o   etc.
  • un léo qui vieillit s'affaisse et peut paraître plus angulé voir trop angulé

 Je pense qu’il y a d’autres possibilités. Un jugement d’expo qui diffère de ce que l’on a l’habitude d’avoir, peut nous mettre sur une piste santé pour notre chien  Bernadette

 


Question : Mon jeune Léonberg a une patte qui tourne et je reçois plein de conseils différents. Que faut il en penser et qu'est ce que je dois faire!

Réponse :  les problèmes de pattes sont très différents d’un chien à l’autre et c’est très difficile de donner un conseil. Il faut déterminer la raison exacte  du défaut d’aplomb avant de modifier l’alimentation ou avant d’ajouter des produits. C’est pour cela qu’une recette qui convient à l’un ne conviendra pas à l’autre.

Cela peut être :

  • un sol glissant  et le léo marchera avec les pattes en canard.
  • du rachitisme, cela est rare mais arrive encore quand on met un jeune chiot au régime en pensant bien faire alors qu’il est d’une famille de poids lourds.
  • un défaut de fixation ou d’assimilation de calcium
  • des erreurs d’alimentation
  • trop d’exercices
  • un problème ligamentaire
  • une hérédité
  • .....

Si une patte avant tourne, c’est peut être que le chien compense un problème arrière. Par exemple, s’il a un problème à la patte arrière gauche, il prendra appui sur la patte avant droite

Chaque cas se soigne différemment (ou ne se soigne pas) selon l’origine du problème c’est pour cela que les conseils de l’éleveur sont prépondérants. Il connaît bien sa lignée, il doit pouvoir indiquer les grandes lignes de l’évolution de sa portée.

Le vétérinaire généraliste verra surtout les aspects physiques et les soignera par rapport à des critères généraux. Il ne connaît pas la généalogie du chien ni votre mode de vie. En général les maîtres font des erreurs alimentaires et ne disent pas tout à leur véto! Celui ci va réagir en vous demandant de respecter une alimentation basée sur une marque de croquettes et de ne rien donner d’autres.

Le vétérinaire ostéopathe vérifiera les problèmes mécaniques et  pourra dire s’ils sont traumatiques ou liés à un mauvais fonctionnement du foie, du pancréas……

Le vétérinaire homéopathe  et le véto comportementaliste s’intéresseront à votre  mode de vie et au mental de votre chien pour le soigner en utilisant des techniques diamétralement opposées quelquefois  Bernadette


Question : Est-ce que la très bonne croissance d’un Léonberg  est la conséquence du repos imposé ou bien est-ce une simple coïncidence ? Il faudrait reproduire cette expérience sur un grand nombre de chiot pour en être sur...... 

Réponse : Ce n'est pas le repos qui induit la bonne croissance. Le repos n'est responsable que du ménagement du capital ostéo-articulaire et ligamentaire qui souffre d'une croissance rapide chez les races géantes. G…


Question : L'effort développe les muscles qui contraignent mécaniquement les os qui, alors, se minéralisent. Évidement, c'est un schéma raccourci. Mais je repense aux cosmonautes qui, sans pesanteur pendant 6 mois et +, se décalcifient en même temps que leurs muscles fondent. Un chiot au repos, sans sollicitation physique est-il aussi "solide" que les autres ? Dans une meute sauvage, pas question de repos.... Seule la douleur impose de rester au calme.... 

Réponse : la minéralisation; va se faire néanmoins étant donné que: le chien se déplace quand-même et souvent à toute allure (il y a donc bel et bien une sollicitation physique) C’est ma conviction, confirmée par plusieurs entretiens téléphoniques et mails  avec le professeur Zentek de la faculté vétérinaire de Vienne (eux semblent avoir vérifié sur un plus grand nombre de chiots...mais je n'ai pas de littérature à ce sujet ...). Par ailleurs, le chien se trouve sur terre et se déplace en permanence, donc pas de souci du point de vue décalcification à condition d'avoir un apport suffisant en matières premières. G…


Question :.Pourquoi les vétérinaires conseillent ils souvent de passer très tôt à une alimentation adulte alors qu'elle est souvent plus énergétique ( énergie métabolisable) que celle pour chiots de grande race ? 

Réponse : D’après mes renseignements, l’alimentation pour chiots est normalement plus énergétique que celle des chiens adultes, justement afin de tenir compte des besoins énergétiques accrus. Voilà pourquoi les vétérinaires conseillent de passer très tôt à l’alimentation adulte. G…


Question : Pourquoi dit on que les aliments pour chiots ont trop de protéines? La protéine est pourtant nécessaire à la bonne construction de tous les tissus ? 

Réponse : Les protéines sont certes indispensables pour la bonne construction des tissus, mais sont également responsables de la teneur en énergie si leur proportion augmente … Donc les vétérinaires conseillent ce que je viens de faire avec mon Léonberg ; réduire l’apport calorique journalier …G…


Question :  La vitesse de croissance est-elle seulement fonction des apports journaliers ? Avant les vétérinaires le pensaient et mettaient systématiquement les chiens au régime moins riche. Nous avons vu arriver des jeunes Léos grands et rachitiques en expo. Actuellement il semblerait qu’il y ait une modification, ils demandent de faire la courbe de croissance de façon à pouvoir cibler le « décrochage » en plus ou en moins et pouvoir intervenir à ce moment là.

La fragilité des Léos en croissance rapide se met en route au moment où ils sont amenés à bouger plus que ce qu’ils feraient en temps normal, donc en dépensant plus d’énergie. (Jeux avec des enfants, avec d'autres chiens, etc.)    quand ils dépensent beaucoup leur énergie c’est comme s’il y avait un apport moindre ?  Donc ils devraient aller mieux ? »

Réponse : OUI, mais à quel prix vu que leur appareil ostéo-articulaire et ligamentaire est mis à rude épreuve alors qu’il n’y est pas encore  prêt. Donc, pour revenir à l’exemple de mon Léonberg : apport énergétique réduit ET repos relatif pendant les 10 à 12 premiers mois (ce qui n’a pas été facile pour lui ni pour moi-même, je dois l’avouer)
Gérard

Réponse : "Des recherches sur l’un des premiers grands dinosaures montrent que ces prosauropodes ont atteint leur taille « adulte » à différents âges, de sorte qu’il y avait des versions plus grandes et plus petites de la même espèce. Cette tendance, d’après Martin Sander et Nicole Klein, ressemble plus à la croissance de reptiles comme la tortue et l’alligator et moins à la tendance adoptée plus tard par des dinosaures, des oiseaux et des mammifères. Les reptiles peuvent ajuster leur taux de croissance pour répondre aux conditions environnementaux – parfois grandissant rapidement pour atteindre leur taille adulte à un jeune âge, parfois grandissant lentement pour atteindre leur taille adulte un peu plus tard. Les mammifères et les oiseaux, par contre, grandissent indépendamment des conditions environnementales et atteignent leur taille adulte à plus ou moins le même âge. Sander et Klein ont étudié la structure microscopique d’os longs d’une grande collection de fossiles de Plateosaurus engelhardti en Allemagne et ont trouvé des dinosaures de taille adulte, petits et grands, appartenant au même groupe. Plateosaurus représenterait la première étape dans l’évolution de dinosaures à sang chaud, un développement qui aurait permis aux animaux de mieux contrôler leur propre métabolisme et rompre le lien entre la croissance et les conditions environnementales, d’après les chercheurs." Dans Science le 16 décembre 2005

Chez les Léonbergs la vitesse de croissance est variable elle aussi, y aurait il les raisons identiques ou proches?  Bernadette


Question : Je reste persuadée que la vitesse de croissance fait partie des composants programmés, comme la taille définitive, la dimension du masque etc. et que ce n’est pas en réduisant la richesse de l’alimentation que le chien grandira moins vite  

Réponse : mon appréciation en est un peu différente. En effet, alors que la taille définitive est bien définie génétiquement, la vitesse de croisière avec laquelle cette taille définitive est atteinte est nécessairement (physiologiquement) fonction des apports journaliers. Si ces apports journaliers ne suffisent qu’à entretenir la masse corporelle déjà existante et à générer une faible quantité de tissu nouveau (de quelque nature qu’il soit), alors la vitesse de croissance sera plus lente. Par contre si le chien a à sa disposition une alimentation  très riche en énergie, il grandira beaucoup plus vite, ceci au détriment de son tissu ostéo-cartilagineux et ligamentaire qui ne saura suivre la cadence (je parle des chiens de grandes races et de races géantes). Mon Léonberg  avait « droit » à une telle « sous-alimentation » (environ 75 à 80 % de ce qu’il aurait du avoir selon les recommandations en vigueur) ; actuellement, nous nous rapprochons de plus en plus d’une alimentation à 100 % …  voyons où il va se stabiliser d’ici quelques mois.

Voici quelques considérations du livre de Zentek que je traduis en français  

 La vitesse de croissance est sous l'influence directe de l'apport énergétique journalier, sous condition d'une ration journalière équilibrée bien entendu. Un chien qui aura sa nourriture à libre disposition (quantités libres) aura une croissance plus rapide et va atteindre sa taille finale (qui, elle, est déterminée génétiquement) plus vite qu'un chien qui a moins de nourriture à sa disposition; il semble que ce soit la quantité en protéines qui soit responsable de l'attrait que présente telle ou telle nourriture pour le chien: plus il y a de protéines, plus le chien adore l'aliment et plus il va en manger (cercle vicieux). Pour déterminer la quantité optimale en nourriture, le mieux est de peser régulièrement et de reporter les résultats ainsi obtenus dans des courbes de poids déterminées de manière adéquate pour une race bien définie (cf. celle du Dr. Luquet en l'occurrence). Très souvent, un jeune chien qui a trop d'apport en énergie n'a pas du tout l'air gros mais sa taille est trop grande et il a l'air trop puissant par rapport aux sujets de  référence.

Gérard…


Question : La hauteur d'un chien est transmise génétiquement par les parents. Est -il possible d'influencer la croissance (par exemple la hauteur) en jouant sur la nourriture? en remplaçant les croquettes "puppy" par des croquettes "adultes", on diminue le pourcentage de protéines assez fortement et très peu les lipides. On devrait  ralentir la croissance?. N'y a -t-il pas un autre facteur qui prenne le dessus et permette de "baisser" la hauteur au garrot de nos Léonbergs?

Réponse :Sur ce point je peux apporter le témoignage de Tristan (86cm au garrot). Mes chiens choisissent le type de croquettes qu’ils veulent manger et Tristan a coupé son alimentation très tôt avec de l’alimentation pour adultes. Si cela devait faire baisser la taille, il avait un sacré potentiel en hauteur  !!!!!!!!

 J’ai constaté que j’avais des chiens qui poussaient très vite, d’autres par paliers et d’autres très lentement, mais je n’ai jamais eu l’impression que cela venait de l’alimentation. Je pense, personnellement que la vitesse de croissance est elle aussi programmée, on peut la modifier un peu seulement. Je suis persuadée que si on ne donne pas une nourriture suffisamment riche à un chien qui a normalement une vitesse de croissance rapide, on fait autant de dégâts qu’en surchargeant l’alimentation d’un chien qui pousse lentement. Bernadette

Réponse : Bien que la vitesse de croissance puisse être influencée (surtout dans le cas des races géantes où on cherche à ralentir la vitesse de croissance afin de limiter d'éventuels dégâts ostéo-articulaires) en jouant sur l'apport quotidien de l'énergie via l'alimentation, la taille définitive d'un chien est déterminée génétiquement et de ce fait, fixée immuablement depuis la naissance. Gérard


Question : Donc si je comprends bien lorsque l'on cherche à obtenir un chien moins haut au standard que ses parents c'est inutile de donner une nourriture moins riches en lipides ou protides . On peut juste ralentir cette croissance mais en aucun cas la stopper. La croissance des os  (donc la longueur et hauteur du chien) n'est donc nullement   en rapport avec la nourriture ! C'est pourtant pratique courante chez certaines races qui n'ont rien de gigantesque.

Réponses :

Réponse 1 : Il n'y a pas d'autre facteur "naturel" qui puisse modifier la taille définitive d'un être vivant.

Vous pouvez accélérer ou ralentir la croissance en longueur des os en jouant sur l'apport énergétique. Mais vous pouvez bien entendu également ralentir la croissance par voie médicamenteuse (cas classique de la corticothérapie chez un chien en croissance) ou bien l'accélérer par voie médicamenteuse (ce que je ne vais pas développer ici pour des raisons évidentes). Un chien peut présenter un certain nombre de maladies qui peuvent avoir pour conséquence un retard voire même un arrêt de la croissance, mais d'après ce que j'ai compris votre question concerne uniquement l'alimentation. Par contre je n'ai pas dit que la croissance des os ne serait pas en rapport avec la nourriture puisque cette croissance ne peut se faire que si les cellules responsables pour la croissance des os en longueur et en épaisseur sont nourries convenablement. C'est le moment de l'arrêt de la croissance qui est indépendant de la nourriture, toute autre influence (médicamenteuse, pathologie hormonale et autre et traumatique) étant exclue. Il est bien entendu de ralentir la croissance des os à l'extrême mais c'est alors tout l'organisme qui va en souffrir et je ne pense pas que le chien survivra longtemps à un tel régime alimentaire. Gérard (2005)

Réponse 2 : La réponse a l’avantage d’être claire. La taille d’un chien, son gabarit, sa morphologie, … sont définis par des paramètres génétiques dont l’expression, c'est à dire ce que l’on voit finalement, dépend également de facteurs liés à ce que l’on qualifie scientifiquement de « milieu extérieur ». En fait, la taille « génétique » peut être augmentée ou diminuée par un certains nombre de facteurs qui vont en influencer l’expression : l’alimentation en fait partie.

Pour reprendre les explications de Gérard sous une autre forme, votre chien peut génétiquement être programmé pour être un géant, il ne le deviendra que s’il est convenablement nourri. De même, il peut être génétiquement défavorisé, mais grandir plus que prévu par sa génétique parce qu’elle trouve dans le milieu extérieur des facteurs qui lui permettent de mieux s’exprimer : un peu par ci, un peu par là, … de telle sorte que tous ses facteurs favorables finissent par s’accumuler et donner une moyenne supérieure à ce que l’on observe d’habitude…Samuel 2005

 


Question :  Je suis bien d'accord avec moins d'énergie pendant la croissance, mais pourquoi, si je regarde le prospectus RC le Giant Puppy a 3968 Kcal/ Kg  et l'adulte 4208 Kcal / Kg , il contient moins de protéines  mais plus de graisse et plus de glucides .

Pareil chez Science Plan, quantité énergétique réduite pour le Puppy 3470 Kcal/ Kg, contre 4020 Kcal /Kg pour l’adulte. Je me dis que je ne sais pas analyser correctement un prospectus !!!

Réponse : Voici d'autres considérations du livre de Zentek que je traduis en français   :

Concernant l'apport protidique, il faut savoir qu'un apport insuffisant journalier (en quantité et en qualité) est générateur de graisse chez le chien. La vitesse de croissance par contre ne sera réduite que dans le cas d'une véritable carence alimentaire vu que le chien stocke de la graisse en compensation (source d'énergie!). Il semble cependant maintenant prouvé que l'apport protidique ne revêt pas l'importance dans le développement du squelette que l'on a toujours cru. Des quantités trop grandes en protéines ne peuvent stimuler la vitesse de croissance que si en même temps le chien a des apports correspondantes en énergie (sous forme de glucides ou de protéines; d'où la différence en % des aliments que vous avez évoquée dans votre message). Des études ont montré que pour des dogues allemands en croissance, un apport trop important en protéines (ce qui n'est pas recommandable!) n'a pas été négatif pour le développement du squelette. Par ailleurs, un apport trop important en énergie par jour induit non seulement un poids trop important pour un système ostéo-ligamentaire encore trop fragile, mais il favorise également la sécrétion de l'hormone de croissance, du facteur de croissance " insuline-like" et de l'hormone thyroïdienne. Ces hormones influencent la minéralisation du tissu osseux. Des études ont pu montrer qu'un apport trop important en énergie fait que le cartilage articulaire est moins bien soutenu par du tissu osseux. Ceci peut aboutir à de l'ostéochondrite disséquante. Des études sur des bergers allemands et des labradors ont pu prouver l'effet bénéfique et protecteur d'une diminution bien conduite de l'apport calorique journalier.
 Gérard…


Question : Il me semble que les apports alimentaires de type chondroïtine ou glycosaminoglycanes. Soulagent le chien, un peu comme un anti-inflammatoire.   

Réponse : En ce qui concerne les apports alimentaires de type chondroïtine ou glycosaminoglycanes, je n’y crois toujours pas trop vu que les essais en médecine humaine ont été très décevants…


Question :  est-il possible d'influencer la croissance (par exemple la hauteur d'un chien) en jouant sut la nourriture ? C'est une pratique qui se fait mais je me demande si c'est une fausse idée ou une réalité sur l'effet obtenu ? et est-ce sans danger pour le chien (risque de carence par exemple)

Réponse : Bien que la vitesse de croissance puisse être influencée (surtout dans le cas des races géantes où on cherche à ralentir la vitesse de croissance afin de limiter d'éventuels dégâts ostéoarticulaires) en jouant sur l'apport  quotidien de l'énergie via l'alimentation, la taille définitive d'un chien est déterminée génétiquement et de ce fait   fixée immuablement depuis la naissance. Bien entendu en jouant sur les rations alimentaires, on peut faire des  dégâts en matière de carences. Gérard (2005)


 

 

Accueil Santé  

Reflexions
ADN
Alimentation
Alimentation : préférences
Allergies
Allures
Antiparasitaires
Aoûtats
Ascaridiose
Atonie utérine
AVC
Avortement
Avortement 2
Bébés  nageurs
Boiteries
Borréliose
Cancer Tumeur
Carcinome Ossau
Carcinome Rumba
Castration
Césarienne
Chaleurs
Chenilles
Cheyletielloses
Chiot anasarque
Chiot anomalies
Chiot comportement
Chiot constantes
Chiot intégration
Chiot poids
Chiots FAQ
Choix d'un vétérinaire
Coccidiose
Coeur
Cœur de Blue
Coeur contrôles 1
Coeur contrôles 2
Comportement parental
Conjonctivite
Consanguinité
consommation
Coronavirus
Coup de chaleur
Croissance osseuse
Cystite
Démodécie
Dentition
Dépigmentation
Dépilation
Dérives races
Dermatologie
Diabète
Diarrhées
Dilatation torsion
Dilatation torsion 2
Dilatation torsion Blue
Doigt cassé
Durée de vie
Dysplasie
Dysplasie dépistage
Dysplasie stats.
Dysplasie triple ostéotomie
Dysurie
Echanges
Eclampsie
Ehrlichiose
Embolie
Entorse
Epilepsie
Epillet
Ergots
Ethique
Fentes palatines
Fourreau
Gale
Garde
Gastrectomie
Génétique couleurs
Génétique tests
Génétique introduction
Génotype
Gestation conseils
Gestation diagnostic
Gestation oui ou non
Gestation Schounga
Gestation Tistou
Gestation Tsiouydi
Giardiose
Glandes anales
Griffes  phanères 2
Grossesse nerveuse
Haendel croissance-1
Haendel croissance-2
Haendel croissance-3
Haendel difficultés pour se lever
Hématologie
Hématomes
Hépatite
Hépatozoonose
Hérédité
Hernie discale
Hernie ombilicale
Herpès Virose
Homéopathie
Hormones
Hot Spot
Hygiène
Hypertension
Implant
Incontinence
Innovations
Iinsémination
Insuffisance  lutéale
Intoxications
Invagination
Kystes
Kystes ovariens
Lait toxique
Leishmaniose
Leptospirose
Mal des transports
Maladie de Carré
Maladies  émergentes
Maladies génétiques
Male fertilité
Mamelles
Mammite
Mauvaise haleine
Méningite
Mise bas (1)
Mise bas (2)
Mise bas (3)
Mise bas Tistou
Morsure de chien-1
Morsure de chien-2
Mort subite
Mouches
Moustiques
Mue
Mycoplasmes
Myosite
Nécrose
Néosporose
Neurologie
Neuropathie
Nez et cavités nasales
Obéissance
Ocytocine
Oreilles
Oslérose
ostéochondrite
Ostéochondrome
Ostéopathie
Ostéosarcome
Ostéo.Gaurus
Ostéo. Gaurus 2
Othématome
Othématome de Blue
Ovariectomie
Pancréas
Parvovirose
Path. infectieuse
Path. parasitaire
Petits accidents
Phénotype
Phéromones
Piqûres
Piroplasmose
Pneumothorax
Poids  léonbergs
Poids et taille
Poids de Vijay
poils phanères
Pollution
Poumon
Poux
prognathisme
Progression
Progression 2
Prostate
Prothèses
Pseudo-gestation Ualougo
Puces
Pyodermite
Pyomètre
Rage
Rate
Reins
Rémanence ovarienne
Saillies
Santé au Pli
Sélection
Soins
Soins Collection
Soins Protections
Spermogramme
Squelette
Standard Léonberg
Statistitiques santé
Stérilisation
Suivi chaleurs
Suivi  chaleurs cas
Surpoids ou amaigrissement
Symphysiodèse dysplasie
Syndrome wobbler
Teigne
Tendinite
Testicules
Tétanos
Tête
Thyroïde
Tiques
Torsion utérine
Toux
Toux de chenil
Toxocarose
Toxoplasmose
Trachée
Transpiration
Troubles digestifs
Trousse d'urgence
Tumeur cutanée
Tumeur mammaire
Tumeur Schounga
Tumeur Tendresse
Tumeur Valki
Urgences
Vaccinations
Vaginites
Vermifuges
Vieillissement
Vieillissement Ni-T-Chang
Vieillissement Nostalgie
Vieillissement Tristan
Vieillissement Blue
Vieillissement Don Gio
virus
yeux
Yeux et annexes

Copyright.© Le Pli du Soleil. Tous droits réservés