Dérives races

 

 

Rétrospective de l'élevage du Pli du Soleil

Accueil ] Remonter ] Capucine ] Diabolo ] Nos portées ] Portée F H ] Portée I ] Portées M N ] Portée R ] Portée S ] Portées T ] Portées U V ] Valki ] A Nuance ] A Ouzame ] B.Pitchoum ] China Quzco ] D Raphan/Ricci ] Good Luck ] Généalogies ] Comportement ]

 

Accueil
Remonter

 

Les dérives de la sélection Phénotypique

-

Chiens de race maîtres fous

 

Ce reportage, diffusé en France à la télévision en 2011, est une enquête de la BBC. Il dénonce "l'énorme scandale de l'élevage et des concours canins".

(Désolée pour les coupures de publicité qui l'émaillent.)


Chiens de race - Maîtres fous (diffusion France... par Respect_Animal

Chiens de races, maîtres fous

 

 

La façon dont j'ai perçu ce reportage avec des extraits

 

La construction

Quelques images chocs placées au début pour

  • justifier le titre racoleur,

  • mobiliser les amoureux et les défenseurs des animaux en faisant jouer la corde sensible,

  • éveiller l'intérêt des indifférents à la condition animale.

Des interviews orientées quelquefois où

  • les bons, ont des paroles de "bon sens"

  • les mauvais sont pris en flagrant délit de mensonge  et/ou d'esprit  obtus ou arbitraire

 

Un argumentaire qui pourrait tenir la route s'il n'était pas décrédibilisé par des affirmations aussi arbitraire que celles émises par les personnes mises en cause.

 

Le contexte

Ce reportage date de 2011 pour sa parution en France. A l'intérieur du reportage, l'année 2008 est souvent citée

J'ai repris un comparatif  basé sur l'année 2011, la comparaison est restée à peu de choses identique en ce qui concerne le pourcentage de la population de chiens de races, avant et après cette année

  • En Angleterre sur une population de 7 millions de chiens, 75 % sont de race

  • En France, sur une population de 7, 4 millions de chiens; 25 % sont de race

 

Les thèses développées  avant 2011

 

Accélération des problèmes de santé

La  BBC ne s'est intéressée qu'aux chiens de race ( 75% du cheptel) vivant en Angleterre. Pour elle, les maladies génétiques canines (500 et +) qui sont de plus en plus répertoriées proviennent d'une mauvaise gestion des races par le Kennel Club et par les éleveurs. Elles sont spécifiques au chien de race, sous entendu, le chien bâtard  (25% de leur cheptel) ou corniaud a une meilleur santé et une meilleure espérance de vie.

En étudiant 10 races de chiens l'Impérial Collège de Londres a découvert que seuls 10% des gènes présents chez elles il y a 40 ans existaient encore dans la génération  de 2011.

 

Principales causes

  • Une évolution du rôle du chien dans la société.
    •  Autrefois, le chien était élevé pour qu'il assure des fonctions pratiques comme la chasse ou la garde. Ne reproduisaient que les chiens qui assuraient le mieux ces fonctions (imitation de la sélection naturelle mais orienté et organisé par l'homme vers un but précis). Tant que le chien est resté dans un rôle utilitaire, sa sélection était seulement basée sur ses aptitudes.
    •  Au milieu du 19° siècle, l'amélioration du niveau de vie de la  classe moyenne (temps et argent), font que le chien devient un symbole de statut social et un prétexte à compétitions. On cherche à  produire de parfaits spécimens de races déjà existantes et d'en créer d'autres (rares de préférences).

 

  • La gestion du monde canin
    • création du Kennel Club en 1873
    • mise en place de standards.
      •  le chien de concours doit correspondre au plus près au standard (bible des éleveurs) même si cela doit entraîner de gros troubles d’origine génétique.
      • les modifications du standard (chien aux pattes trop courtes, trop lourds, museau trop aplati, etc.) ont été faites dans un but d'esthétique et non pour améliorer une morphologie
    • organisation d'expositions.
      • "quoi de mieux qu'une exposition canine pour exhiber son aptitude à se prendre pour Dieu". Pour  le vétérinaire de la SPA anglaise, l'exposition la plus réputée, le Cruft devient "un concours de beauté tapageur, une parade de mutant, un défilé de monstres"
      • "le bien être et la santé des chiens en sont complètement exclu,  le monde des concours tourne autour d'une obsession, celle de la beauté"
      • bien qu'officiellement interdit,  usage de"lifting" sur les chiens pour améliorer leurs chances de gagner
      • aucunes règles n'interdisent à un chien malade de gagner un concours ni de reproduire en transmettant à sa descendance son défaut
      • aucun règlement n'interdit de présenter un chien atteint d'une maladie héréditaire

 

  • Une sélection génétique basée uniquement sur des critères physiques (phénotype), le critère santé étant occulté.

    • Certains points de sélection (choisis arbitrairement)  ne servent strictement à rien  si ce n'est qu'ils peuvent dans certains cas prédisposer à des malformation ou des maladies.

    • Le chien qui ne correspond pas à ce critère de sélection esthétique est sorti du lot (euthanasié ou vendu stérilisé ou sans papiers). "D'un point de vue éthique, il est scandaleux que l'on euthanasie un chiot en bonne santé simplement sur des critères esthétiques". "Eliminer des chiots sous prétexte qu'ils ne correspondent pas au standard édicté n'est peut être plus aussi courant qu'autrefois mais cela se produit toujours"

    • utilisation intensive des chiens les plus primés, donc d'un petit nombre de reproducteur (redoutable si le chien est atteint de maladie)
    • utilisation de la consanguinité. On reproduit entre eux des membres d'une même famille dans le but de fixer certaines caractéristiques recherchées.

    • "beaucoup d'éleveurs canins pensent que les croisements consanguins permettent d'éliminer les défauts et renforcer les qualités, c'est courir à la catastrophe car la consanguinité a de terribles effet sur le système immunitaire et elle est cause d'infertilité"

 

Conséquences mises en avant dans le reportage

 

  • Le cas de Gorges, le Carlin, atteint de toute une série de malformations ne l'empêche pas d'être considéré comme un très beau chien, d'être sélectionner pour la Cruft et de devenir un étalon conseillé.
  • Le président de l'ordre des vétérinaires britannique soutient le Kennel club Si le kennel club devient trop extrême, il perdra le soutien de la majorité et il n'exercera plus d'influence. Il fait de son mieux dans une situation très difficile
  • A la date de ce reportage, il n'existe aucun fichier des maladies héréditaires
  • Les éleveurs n'aiment pas attendre que le chien atteigne un certain âge avant de le faire reproduire (meilleure possibilité de dépister le début de maladies)

Sous la pressions de certains éleveurs, le Kennel Club finit par :

  • adopter certaines mesures. En 2003 il instaure un système d'accréditation des éleveurs. Ceux-ci doivent souscrire à un code déontologique et soumettre leurs chiens à des dépistages,
  •  recherche de tests ADN pour vérifier si les animaux sont porteurs de maladie.
  • certains standards sont modifiés,
  •  amélioration de la formation des juges en anatomie et en santé canine
  • le kennel finance un fond pour la recherche sur les maladies

Mais le problème n'est pas résolu

  • Nous sommes devenus totalement insensibles au fait que l'élevage de ces mutants, ces animaux difformes handicapés, sujets aux maladies est choquant et anormal
  • Il existe des professionnels et des amateurs à qui la santé des chiens tient vraiment à cœur et qui s'efforcent de bien faire mais ils sont pris dans un système qui récompense souvent ceux qui agissent à tort
  • Si le Kennel est plus sévère avec les éleveurs, ils le quitteraient mais ils n'arrêteraient pas d'élever

 

Conclusion du reportage

  • de nombreuses races sont en grave danger,
  • les concours transforment les chiens en caricature
  • le Kennel club ne fait pas assez d'efforts
  • Une règlementation doit  imposer des limites en matière d'élevage canin.
  • Les croisements consanguins (frère/sœur, père/fille, etc) sont préjudiciables, il faut y mettre fin.
  • Il faudrait des lois qui s'appliquent à tout le monde, cela permettrait d'avancer dans une nouvelle direction
  •  il faut encourager les professionnels à revoir totalement les standards de race ainsi que les règlements des concours pour renoncer à l'obsession de la beauté en privilégiant plutôt la qualité de vie.
  • Si on ne s'y met pas tout de suite, c'est la fin du chien de race

 

Depuis ce film, le kennel a adopté de nouveaux changements concernant notamment la définition des standards de race, la limitation des croisements consanguins et l'adoption d'un nouveau code de déontologie qui interdit qu'on élimine des chiens valides pour de simples motifs esthétiques.

 

 

Accueil Santé

Reflexions
ADN
Alimentation
Alimentation : préférences
Allergies
Allures
Antiparasitaires
Aoûtats
Ascaridiose
Atonie utérine
AVC
Avortement
Avortement 2
Babines
Bébés  nageurs
Boiteries
Borréliose
Cancer Tumeur
Carcinome Ossau
Carcinome Rumba
Castration
Césarienne
Chaleurs
Chenilles
Cheyletielloses
Chiot anasarque
Chiot anomalies
Chiot comportement
Chiot constantes
Chiot intégration
Chiot poids
Chiots FAQ
Choix d'un vétérinaire
Coccidiose
Coeur
Cœur de Blue
Coeur contrôles 1
Coeur contrôles 2
Comportement parental
Conjonctivite
Consanguinité
consommation
Coronavirus
Coup de chaleur
Croissance osseuse
Cystite
Démodécie
Dentition
Dépilation
Dérives races
Dermatologie
Diabète
Diarrhées
Dilatation torsion
Dilatation torsion 2
Dilatation torsion Blue
Doigt cassé
Durée de vie
Dysplasie
Dysplasie dépistage
Dysplasie stats.
Dysplasie triple ostéotomie
Dysurie
Echanges
Eclampsie
Ehrlichiose
Embolie
Entorse
Epilepsie
Epillet
Ergots
Ethique
Fentes palatines
Fourreau
Gale
Garde
Gastrectomie
Génétique couleurs
Génétique tests
Génétique introduction
Génotype
Gestation conseils
Gestation diagnostic
Gestation oui ou non
Gestation Schounga
Gestation Tistou
Gestation Tsiouydi
Giardiose
Glandes anales
Griffes  phanères 2
Grossesse nerveuse
Haendel croissance-1
Haendel croissance-2
Haendel croissance-3
Haendel difficultés pour se lever
Hématologie
Hématomes
Hépatite
Hépatozoonose
Hérédité
Hernie discale
Hernie ombilicale
Herpès Virose
Homéopathie
Hormones
Hot Spot
Hygiène
Hypertension
Implant
Incontinence
Innovations
Iinsémination
Insuffisance  lutéale
Intoxications
Invagination
Kystes
Kystes ovariens
Lait toxique
Leishmaniose
Leptospirose
Mal des transports
Maladie de Carré
Maladies  émergentes
Maladies génétiques
Male fertilité
Mamelles
Mammite
Mauvaise haleine
Méningite
Mise bas (1)
Mise bas (2)
Mise bas (3)
Mise bas Tistou
Morsure de chien-1
Morsure de chien-2
Mort subite
Mouches
Moustiques
Mue
Mycoplasmes
Myosite
Nécrose
Néosporose
Neurologie
Neuropathie
Nez et cavités nasales
Obéissance
Ocytocine
Oreilles
Oslérose
ostéochondrite
Ostéochondrome
Ostéopathie
Ostéosarcome
Ostéo.Gaurus
Ostéo. Gaurus 2
Othématome
Othématome de Blue
Ovariectomie
Pancréas
Parvovirose
Path. infectieuse
Path. parasitaire
Petits accidents
Phénotype
Phéromones
Piqûres
Piroplasmose
Pneumothorax
Poids  léonbergs
Poids et taille
Poids de Vijay
poils phanères
Pollution
Poumon
Poux
prognathisme
Progression
Progression 2
Prostate
Prothèses
Pseudo-gestation Ualougo
Puces
Pyodermite
Pyomètre
Rage
Rate
Reins
Rémanence ovarienne
Saillies
Santé au Pli
Sélection
Soins
Soins Collection
Soins Protections
Spermogramme
Squelette
Standard Léonberg
Statistitiques santé
Stérilisation
Suivi chaleurs
Suivi  chaleurs cas
Surpoids ou amaigrissement
Symphysiodèse dysplasie
Syndrome wobbler
Teigne
Tendinite
Testicules
Tétanos
Tête
Thyroïde
Tiques
Torsion utérine
Toux
Toux de chenil
Toxocarose
Toxoplasmose
Trachée
Transpiration
Troubles digestifs
Trousse d'urgence
Truffe
Tumeur cutanée
Tumeur mammaire
Tumeur Schounga
Tumeur Tendresse
Tumeur Valki
Urgences
Vaccinations
Vaginites
Vermifuges
Vieillissement
Vieillissement Ni-T-Chang
Vieillissement Nostalgie
Vieillissement Tristan
Vieillissement Blue
Vieillissement Don Gio
virus
yeux
Yeux et annexes

Copyright.© Le Pli du Soleil. Tous droits réservés