Génétique tests

 

 

Rétrospective de l'élevage du Pli du Soleil

Accueil ] Remonter ] Capucine ] Diabolo ] Nos portées ] Portée F H ] Portée I ] Portées M N ] Portée R ] Portée S ] Portées T ] Portées U V ] Valki ] A Nuance ] A Ouzame ] B.Pitchoum ] China Quzco ] D Raphan/Ricci ] Good Luck ] Généalogies ] Comportement ]

 

Accueil
Remonter

Fiabilité des tests génétiques

 

Pour les humains

 

Etude de l’OCDE pour ses pays membres 

Evolution

Année

Nombre de tests génétiques pratiqués

2000

875 000,

2002

1 500 000

 

Types de tests génétiques disponibles aux USA

2002

300 types de tests

2006

900 types de tests

D’après les instituts de recherche affiliés à la Commission européenne. « La moitié des laboratoires génétiques sondés à travers l’Europe ne procède à aucune forme d’inspection régulière » Il n’y a ni organisation ni comité qui surveille les pratiques des laboratoires génétiques et la validité des tests offerts à la population, pas plus en Europe qu’aux Etats-Unis. Depuis 2000, diverses tentatives de réglementation ont été tentées aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Europe, mais plusieurs obstacles en retardent encore l’édification.


Selon Gail Javitt, analyste pour le Centre des politiques génétiques et publiques à l’Université John Hopkins, à Baltimore, «il n’existe aucune liste des erreurs commises par les laboratoires ». et  «toute lacune dans la régulation de ces tests contribue à créer un environnement où les mauvais laboratoires occupent le même marché que les meilleurs et où les erreurs ne sont pas détectées et punies».
 

Pour les animaux

Le problème est le même chez nos animaux domestiques. Nous voyons aujourd’hui foisonner un certain nombre de tests génétiques dont la valeur scientifique est parfois plus que discutable. Il importe surtout de comprendre les principes de fonctionnement de tels tests. Soit l’on recherche une mutation, soit l’on identifie un marqueur dit lié au gène à priori en cause.

 Dans le premier cas, il faut déjà connaître le gène responsable de la maladie et avoir identifié la mutation responsable des manifestations anormales. Il faut ensuite être capable de mettre en évidence cette mutation, en espérant qu’il n’existe pas d’autre mutation responsable de la maladie, n’y qu’il y en aura d’autre rapidement, ce qui est impossible à garantir. On ne peut donc reconnaître que les formes connues et identifiées de la maladie génétique que l’on recherche… Ces tests demeurent néanmoins les plus fiables.

 Dans le second cas, on ne connait ni le gène responsable de la maladie, ni la mutation en cause. On dispose simplement d’un marqueur génétique suffisamment proche du gène pour qu’il soit transmis de façon quasi systématique avec ce gène. Attention toutefois, le fait de mettre en évidence le marqueur ne signifie pas absolument que l’animal est atteint. Cela veut simplement dire que la probabilité de liaison est suffisamment forte. De même, il peut arriver que le marqueur soit dissocié du gène, de telle sorte que des animaux malades ne sont plus porteurs du marqueur. Dans un cas comme dans l’autre, le risque d’erreur de diagnostic devient important. Et dans ce domaine, les test pullulent sur internet : à qui est capable de déterminer si l’animal est porteur de telle ou telle maladie, mais personne ne dit réellement quel est le risque d’erreur, tout simplement parce que parfois les laboratoires qui commercialisent ces test n’en ont même pas conscience !...

 

FAQ

Question  : On parle beaucoup de la génétique, pourriez vous me dire ce qu'est l'épigénétique?

Réponse : On appelle épigénétique un certain nombre de mécanismes transmissibles et réversibles qui déterminent l’expression (ou non) d’un génome sans pour autant qu’il y ait des changements dans les séquences nucléotidiques. Ce type de régulation peut cibler l’ADN, mais également les ARN ou les protéines, et agir au niveau du noyau ou du cytoplasme de la cellule. Les modifications épigénétiques constituent l’un des fondements de la diversité biologique. Il suffit pour preuve de constater les différences qui existent entre des clones ou de vrais jumeaux, qui ont pourtant le même matériel génétique, c'est-à-dire le même génome. Les phénomènes épigénétiques constituent un programme qui déciderait quels gènes activer ou inhiber. L’environnement influence ces signaux épigénétiques qui peuvent ainsi subir de petits changements. Ces épimutations sont plus fréquentes que les mutations classiques de l’ADN. Ce phénomène implique également que certaines maladies ne sont pas forcément dues à une variation de la séquence d’ADN mais peut-être à des épimutations. Samuel

 

Accueil Santé  

Reflexions
ADN
Alimentation
Alimentation : préférences
Allergies
Allures
Antiparasitaires
Aoûtats
Ascaridiose
Atonie utérine
AVC
Avortement
Avortement 2
Bébés  nageurs
Boiteries
Borréliose
Cancer Tumeur
Carcinome Ossau
Carcinome Rumba
Castration
Césarienne
Chaleurs
Chenilles
Cheyletielloses
Chiot anasarque
Chiot anomalies
Chiot comportement
Chiot constantes
Chiot intégration
Chiot poids
Chiots FAQ
Choix d'un vétérinaire
Coccidiose
Coeur
Cœur de Blue
Coeur contrôles 1
Coeur contrôles 2
Comportement parental
Conjonctivite
Consanguinité
consommation
Coronavirus
Coup de chaleur
Croissance osseuse
Cystite
Démodécie
Dentition
Dépigmentation
Dépilation
Dérives races
Dermatologie
Diabète
Diarrhées
Dilatation torsion
Dilatation torsion 2
Dilatation torsion Blue
Doigt cassé
Durée de vie
Dysplasie
Dysplasie dépistage
Dysplasie stats.
Dysplasie triple ostéotomie
Dysurie
Echanges
Eclampsie
Ehrlichiose
Embolie
Entorse
Epilepsie
Epillet
Ergots
Ethique
Fentes palatines
Fourreau
Gale
Garde
Gastrectomie
Génétique couleurs
Génétique tests
Génétique introduction
Génotype
Gestation conseils
Gestation diagnostic
Gestation oui ou non
Gestation Schounga
Gestation Tistou
Gestation Tsiouydi
Giardiose
Glandes anales
Griffes  phanères 2
Grossesse nerveuse
Haendel croissance-1
Haendel croissance-2
Haendel croissance-3
Haendel difficultés pour se lever
Hématologie
Hématomes
Hépatite
Hépatozoonose
Hérédité
Hernie discale
Hernie ombilicale
Herpès Virose
Homéopathie
Hormones
Hot Spot
Hygiène
Hypertension
Implant
Incontinence
Innovations
Iinsémination
Insuffisance  lutéale
Intoxications
Invagination
Kystes
Kystes ovariens
Lait toxique
Leishmaniose
Leptospirose
Mal des transports
Maladie de Carré
Maladies  émergentes
Maladies génétiques
Male fertilité
Mamelles
Mammite
Mauvaise haleine
Méningite
Mise bas (1)
Mise bas (2)
Mise bas (3)
Mise bas Tistou
Morsure de chien-1
Morsure de chien-2
Mort subite
Mouches
Moustiques
Mue
Mycoplasmes
Myosite
Nécrose
Néosporose
Neurologie
Neuropathie
Nez et cavités nasales
Obéissance
Ocytocine
Oreilles
Oslérose
ostéochondrite
Ostéochondrome
Ostéopathie
Ostéosarcome
Ostéo.Gaurus
Ostéo. Gaurus 2
Othématome
Othématome de Blue
Ovariectomie
Pancréas
Parvovirose
Path. infectieuse
Path. parasitaire
Petits accidents
Phénotype
Phéromones
Piqûres
Piroplasmose
Pneumothorax
Poids  léonbergs
Poids et taille
Poids de Vijay
poils phanères
Pollution
Poumon
Poux
prognathisme
Progression
Progression 2
Prostate
Prothèses
Pseudo-gestation Ualougo
Puces
Pyodermite
Pyomètre
Rage
Rate
Reins
Rémanence ovarienne
Saillies
Santé au Pli
Sélection
Soins
Soins Collection
Soins Protections
Spermogramme
Squelette
Standard Léonberg
Statistitiques santé
Stérilisation
Suivi chaleurs
Suivi  chaleurs cas
Surpoids ou amaigrissement
Symphysiodèse dysplasie
Syndrome wobbler
Teigne
Tendinite
Testicules
Tétanos
Tête
Thyroïde
Tiques
Torsion utérine
Toux
Toux de chenil
Toxocarose
Toxoplasmose
Trachée
Transpiration
Troubles digestifs
Trousse d'urgence
Tumeur cutanée
Tumeur mammaire
Tumeur Schounga
Tumeur Tendresse
Tumeur Valki
Urgences
Vaccinations
Vaginites
Vermifuges
Vieillissement
Vieillissement Ni-T-Chang
Vieillissement Nostalgie
Vieillissement Tristan
Vieillissement Blue
Vieillissement Don Gio
virus
yeux
Yeux et annexes

Copyright.© Le Pli du Soleil. Tous droits réservés