Haendel croissance-3

 

 

Rétrospective de l'élevage du Pli du Soleil

Accueil ] Remonter ] Capucine ] Diabolo ] Nos portées ] Portée F H ] Portée I ] Portées M N ] Portée R ] Portée S ] Portées T ] Portées U V ] Valki ] A Nuance ] A Ouzame ] B.Pitchoum ] China Quzco ] D Raphan/Ricci ] Good Luck ] Généalogies ] Comportement ]

 

Accueil
Remonter

Dossiers santé

Page précédente   Page suivante

Problèmes de croissance sur un léonberg (3)

 

Haendel entre 3 ans et 5 ans

Haendel a 3 ans. Il mesure 76 cm au garrot et pèse 67 kg.

 Il se remet extrêmement bien de sa torsion d'estomac, sa fourrure repousse lentement, mais il faudra encore plusieurs mois pour qu'il retrouve tout son poil.

Son mental progresse à grands pas. En extérieur, quand il entend un bruit qui lui semble insolite, je n'ai plus (pour l'instant) un boulet de canon dans mes jambes.  Très souvent il se comporte à égalité avec Don Gio, fourrant son museau en même temps que lui dans la même gamelle. Selon les jours, Don Gio tolère ce comportement ou gronde pour la forme. Haendel est ravi quand les petites font semblant de le prendre au sérieux, assises en face de lui, lorsqu'il veut leur montrer son savoir faire, mais cela ne dure pas longtemps car Haendel est lent et les petites impatientes. Quand nous nous promenons, Haendel et Gluck marche à côté de moi. Gluck le rappelle à l'ordre quand il essaie de le devancer. Sinon ils sont inséparables

-

Haendel  promène une grosse croquette un peu partout avec lui. Selon l'humeur du moment, il la bichonne ou il prend ses distances avec elle, la déposant dans un coin (comme Blue pose sa corde) pour la retrouver ensuite. A la fin de la journée, il la mange. Haendel n'est pas partageur quand il s'agit de sa croquette et il n'hésite pas à attaquer celui qui la lui prend.

-

Haendel a toujours fait pipi très près du pas de porte mais à l'extérieur. Maintenant, il fait sur le pas de porte, côté intérieur puis il sort.

-

Nous introduisons Feedback (mêmes parents que pour Haendel mais portée précédente) et Europe dans la meute. Deux chiens rendus instables par leur vécu et que nous avons provisoirement, leur maitre étant hospitalisé. Cela va modifier l'équilibre du groupe et celui de Haendel.

-

Il a 6 mois de moins que Gluck. Son évolution est plus lente, mais son physique change aussi. Ses aplombs se dénouent, sa tête et son corps deviennent plus homogènes.  Son poids s'est stabilisé autour de 70 kg et il mesure 76cm.

-

Haendel a envie de jouer mais en général les chiens n'aiment pas jouer avec lui. De la même façon, les chats n'aiment pas ses câlins. Il se montre extrêmement maladroit et têtu une fois qu'il a obtenu une autorisation , donnant des coups de tête sur le corps de l'élu (4 pattes ou 2 pattes) ou  le poussant de toutes ses forces avec le plat de son crâne. Le seul qui se montre assez patient avec lui c'est Don Gio. Don Gio réagit toujours comme si Haendel était un très jeune chiot. Il grogne un peu mais  préfère s'éloigner quand Haendel abuse de sa patience

-

 Haendel a décidé, chaque fois que Don Gio mange des croquettes en libre service, de faire du truffe à truffe dans la gamelle et du corps contre corps  devant cette gamelle malgré tous les signaux envoyés par Don Gio. J'ai donc en visuel, deux popotins tétanisés et au bout, une gamelle d'où sort des ronflements et des bruits de déglutition.  Ils ont même trouvé un compromis, la tête de l'un plonge dans la nourriture pendant que l'autre regarde  à l'horizon et vice et versa. Maintenant que ce problème semble résolu, Haendel a décidé de passer à l'étape Gluck et il tente la même approche. Les grondements d'intimidation de Gluck sont plus virulents que ceux de Don Gio mais cela semble évoluer de façon identique. Je ne suis pas au bout de mes surprise avec ce léo !

Il joue  ou dort avec Jolas et Jarouska, nous fait des démonstrations de joie, essaie de se mettre sur le dos sans y arriver et rêve, ce qui est nouveau...

 

Physiquement, Haendel alterne dos qui se bloque et se débloque, raideurs ou un peu de mobilité. Mentalement, c'est une année grosse croquette qu'il transporte un peu partout et qui lui sert à se rassurer ou à communiquer.

Il confirme son désir d'être le chien nounou ou le chien compassionnel du groupe mais il le fait à sa façon, souvent maladroite, contondante ou envahissante, ce qui fait qu'il n'est pas toujours le bienvenu.

Don Gio a délégué une partie de son rôle de chef de meute à Gluck qui est un impulsif  et insuffisamment sûr de lui. Il doit donc affirmer son autorité par la contrainte en couchant au sol tout ce qui lui résiste Sa position dans le groupe est enviée par Jolas et depuis peu contestée par Haendel avec qui il s'explique à grand renfort  de positions et de sons démonstratifs dans le seul but de l'impressionner

 

 Depuis l'arrivée des petites Muyres, Jolas et Jarouska  puis  sa torsion d'estomac , Haendel semble sorti de son monde intérieur et progresse à pas de géant, que cela soit physiquement ou mentalement. Il n'a plus cette odeur forte et désagréable qu'il avait  depuis son tout jeune âge, odeur qui s'est estompée progressivement pour revenir après son opération puis  disparaître.  Récemment il a trouvé sa fonction dans la meute, il est un "léo-nounou" et un" léo-dépisteur-de- bruits" (il a une ouïe très fine), et, depuis, il n'accepte plus que Gluck le domine et le lui fait comprendre. Cela donne quelques prises de bec sans gravité, juste, un peu de roulage d'épaules. mais sans plus, car Haendel commence à intégrer les signaux canins d'apaisement.

Séance d'ostéopathie pour Haendel 3 ans1/2

J'ai demandé à Régine,  "docteur vétérinaire ostéopathe attitrée de Haendel", de passer le voir pour qu'il aborde l'automne et l'hiver dans les meilleures conditions physiques. J'ai constaté beaucoup de progrès chez Haendel, cela m'a été confirmé par Régine.

Progressivement, depuis 6 mois, il est devenu, mentalement, un léo à temps complet tout à fait "normal ". Physiquement, il semblerait avoir éliminé une grande partie des tensions qui s'étaient installées au cours de sa croissance, par conséquent, il est revenu  aux  problèmes déclencheurs du départ. Une tension sur l'arrière gauche compensée en diagonale par la patte avant droite qui sert d'appui pour soulever le corps. Ce n'est pas situé au niveau des hanches mais sur la corde du jarret et sur les doigts. Cela pourrait avoir comme origine un défaut de construction congénital ou héréditaire,  par exemple, la corde du jarret plus courte sur l'arrière gauche (d'où le crochetage plus ou moins prononcé contre l'autre patte quand il se déplace), et, certainement,  un problème accidentel sur les doigts de la même patte sur lesquelles la maman (ou autre ) a peut être marché, ce qui est très courant  dans une portée et qui peut aller "d'aucune séquelle" à "un chien qui marche sur 3 pattes par la suite". L'ostéopathie lui a été extrêmement profitable.

-

Depuis que Gluck a des responsabilités dans le groupe, un nouveau "rituel" se met en place.

Avant  d'entrer dans le champ, Jarouska commence à piauler dans les aigus et à sauter comme une puce sur les garçons. Don Gio essaie de la poursuivre en claquant des dents comme le fait Blue quand elle veut se faire respecter, mais il n'y met pas suffisamment de conviction et cela ne l'intimide absolument pas. Haendel trépigne sur place, raconte sa vie et fait tout ce qu'il peut pour exciter Gluck. Jolas et Jarouska franchissent  la porte ventre à terre en se bousculant. Elles sont suivis par les 3 garçons. Ils prennent sur la gauche, foncent dans les buissons, et là, j'entend un rugissement, c'est Gluck qui couche Haendel et le maintien au sol. Ensuite ce sont les deux chiens qui dialoguent dans le langage "rouleur d'épaules". Quand ils me rejoignent, au bout d'un moment, Gluck et Haendel sont les meilleurs copains du monde mais Haendel a des petites blessures de guerre sur la tête : une trace de dents sur un sourcil ou entre les deux yeux ou un décapage de joue (très propre)

-

Au cours des mois, le rituel se corse entre Gluck et Haendel. Il faut très peu de chose pour que cela démarre, il suffit que Haendel passe la grille du champ avant Gluck. Le problème, c'est que Haendel ne veut pas se soumettre et se défend. Alors, lorsque mon grand dadais couche Haendel sur le sol et se positionne au dessus de lui, il ne peut plus le lâcher et revenir vers nous, car dès qu'il se soulève, Haendel en profite pour mordiller tout ce qui dépasse. Si nous rappelons Gluck et qu'il obéit, Haendel en profite pour le poursuivre et chercher à lui mordiller les pattes comme s'il s'agissait d'un jeu. Comme d'habitude, Haendel reproduit indéfiniment, son idée ou ses trouvailles du moment.

Nous avons ressorti les laisses et les colliers et ils partent attachés et bien sages, au moins jusqu'à l'entrée du champ. Les colliers sont des chainettes coulissantes assez fine (dites colliers étrangleurs) et nous pouvons changer de chien très facilement sans avoir à faire des réglages quand les autres sont demandeurs, surtout Blue. A notre grande surprise, le cou de Haendel est devenu tellement fort que nous avons eu du mal à  retirer le collier. De retour à la maison j'ai cherché dans mes réserves. J'ai trouvé un collier en cuir de la bonne dimension et je peux le détacher facilement. Par la même occasion j'ai pensé que cela lui conviendrait mieux, cela ne risque pas se resserrer et sur internet, le collier chainette est assimilé à de la maltraitance. Haendel n'aime pas du tout et il me suit tête basse, sur mes talons, avec l'attitude d'un chien brimé, il préfère sa chaînette. Tout dépend de l'utilisation que l'on fait.

Haendel et Gluck sont entrés dans une phase d'imitation réciproque. Haendel a bien regardé comment Gluck me fait un câlin ou une demande quand je suis assise devant l'ordinateur. Mais, là où Gluck, pose sa tête contre moi ou  soulève une fois mon bras  pour le faire passer sur son dos, Haendel le fait ad libitum, à grands coups avec son front, bruyamment et trépignant de joie parce qu'il sait faire.

De plus en plus souvent je trouve aussi, Haendel et Gluck côte à côte avec une grosse croquette entre les pattes. Si j'essaie de prendre l'appareil de photos, Gluck, mal à l'aise,  avale sa croquette rapidement et se lève, il ne reste plus que Haendel

-

En soirée, je vérifie qu'il n'y ait plus de chats et de chiens dans la grande pièce et je ferme sa porte pour lui conserver de la chaleur. Il reste, en accès pour les 4 pattes, notre chambre, le couloir et la pièce des hirondelles avec sa porte ouverte sur le petit jardin. Comme Blue et Haendel sont encore dans la grande pièce, je leur demande de se déplacer. Blue le fait facilement mais Haendel est inquiet, il ne veut pas se lever et, comme j'insiste, il montre du museau sa croquette posée à côté. Je prends la croquette dans ma main et le voilà debout, frétillant, qui suit la main-croquette. Arrivée dans la pièce des hirondelles je lui donne la croquette, il la prend dans sa gueule et se pose à l'endroit identifié par le cadeau.

-

L'intégration d'un chien dans notre meute est accompagné d'échanges, j'appelle cela des cadeaux. En général  chaque chien de la meute  fait son cadeau  personnalisé au petit nouveau  qui est dans une tranche d'âge entre 6 mois et 1 an. Les cadeaux peuvent être un objet préféré qu'il aura le droit de mordiller (Blue offre une corde) , un comportement  (comment courir derrière le chat en trottinant, réveiller le maitre en douceur en lui mordillant les doigts de pied, monter la garde.... ) une situation (prêter sa place favorite, montrer comment passer sous le grillage car le maitre a interdit de passer par dessus...) etc....Le petit jeune, observe, prend son cadeau avec tous les signes de politesse canine et, en échange, il se coule dans le groupe à la place indiquée puis il applique de façon hyper démonstrative son nouveau rôle. C'est l'époque où le jeune chien autorisé à monter la garde va signaler le moindre papillon qui vole et se lancer à sa poursuite suivit par les adultes au petit trot, qui lui font croire qu'il a bien travaillé.

 

Pour un chien adulte qui arrive en invité pour plusieurs jours ou qui est intégré tardivement, c'est un peu plus complexe car il a déjà une personnalité, des acquis "culturels" différents. Chaque chien, chaque meute a sa propre expérience, son propre langage, une sorte de patois local, un savant mélange de signaux canins classiques + la transmission, quelques fois sur plusieurs générations, de codes propres à ses ancêtres + une adaptation du comportement de "ses" humains.  La plupart du temps, le nouveau passe par une phase d'observation, puis, d'adaptation ou d'opposition, il peut déprimer ou chercher à montrer sa bonne volonté. C'est souvent lui qui a l'initiative des cadeaux après avoir bien observé ce qui se fait ou pas. Il va monter la garde deux fois plus que les autres et  si un autre invité canin arrive, il est capable de lui voler dans les poils pour bien montrer que cet inconnu ne fait pas partie du groupe. Il arrive qu'un chien né chez nous et qui revient en vacances, même si ce n'est qu'une ou deux fois par an, donne l'impression qu'il est dans "sa deuxième maison". Par exemple, quand China arrive chez nous,  elle connait tous les codes et elle prend sa place le plus naturellement du monde et sans la moindre contestation de la part des habitués.

 

Haendel a eu, et a toujours, un statut particulier dans notre meute par son comportement atypique. Depuis qu'il progresse à pas de géant les attitudes se modifient et, à 3 ans, il a enfin droit à ses cadeaux d'introduction comme s'il était un jeune chien. Lui même offre des cadeaux comme un nouveau venu qui s'installe. Il a une place bien à lui dans le groupe, il commence à partager son doudou-croquette (faut pas abuser quand même et le prendre sans autorisation) il l'offre  de préférence à Jolas ou Jarouska ou à moi (j'en ai de temps en temps une petite déposée contre mon fauteuil). Aujourd'hui, Don Gio lui a montré comment tétouiller un tapis, (c'est son activité favorite) et Haendel s'est bien appliqué à reproduire les gestes. Don Gio avait déjà essayé de transmettre son savoir, mais Haendel (comme Jolas et Jarouska actuellement) n'avait pas bien compris la différence entre tétouillage et déchiquetage, et les peluches  gardées intactes par Don Gio  depuis sa naissance, étaient parties à la poubelle. Les couvertures elles sont définitivement ajourées, vestiges de cette première époque d'apprentissage.  Maintenant c'est intégré pour Haendel.

 

-

Haendel a un piètre odorat et son comportement donne souvent l'impression  qu'il faudrait lui acheter des lunettes pour myopie mais au niveau audition c'est du 200%. Il entend tout, même ce qui est très loin et il passe son temps à analyser, cataloguer, comparer etc. C'est un excellent chien avertisseur, les autres peuvent graduer les risques en fonction de son attitude.

  • Il ne bouge pas = rien que du connu, on continue à s'amuser

  • Il sursaute = Don Gio ou Blue vérifient discrètement  en levant la tête mais sans plus

  • il panique modérément = chouette!! Peut être un faisan? un tracteur? un chien?.....Gluck, Jolas et Jarouska se préparent en frétillant

  • Il se précipite ventre à terre en direction de la maison = une nouveauté!!! les chiens foncent dans la direction de son regard et Jarouska aboie toute excitée

  • Il me saute dans les jambes (à défaut des bras) , il entoure ma jambe avec ses pattes comme s'il était un bébé orang outang  = peut être un danger, les chiens regardent les anciens et calquent leur attitude sur eux

-

Haendel se repose. Il a un petit problème de santé, une inflammation du fourreau. Visite vétérinaire : Haendel a une prostate en bon état, je dois continuer les soins locaux

Haendel est de nouveau dans une petite nébuleuse mentale ou cerveau escargot de bourgogne mais cela n'altère pas ses neurones.

La pesée régulière me permet de voir si les chiens ne couvent pas un problème, tout amaigrissement important et rapide n'étant pas normal. Cela permet de voir aussi le moment où le chien âgé entre, par exemple, dans la période de fonte musculaire. Il faut majorer ou minorer les résultats en fonction de la saison et/ou des mues. Un léo campagnard qui fait une grosse mue peut perdre  jusqu'à 3 kg de sous-poil. Haendel pèse 73 kg. Il a pris 9 kg tout au long de l'année 2015, maintenant, il a un corps qui est en harmonie avec la dimension de sa tête.

Mentalement, Haendel a fait des progrès spectaculaires en un an mais la meute continue de le gérer comme un jeune léo et il continue à se comporter comme tel, pourtant il aura 4 ans dans un mois. Je le trouve très "jeune adulte" mais chaque gros progrès s'accompagne d'un effet de balancier et je me suis retrouvée un moment après avec un léo/chiot de 2 mois d'âge mental, mordillant mes vêtements comme si j'étais sa mère et depuis cette expérience, il s'entraîne à me garder quand je suis devant mon ordinateur.

-

Haendel a 4 ans,

Haendel domine de mieux en mieux ses peurs. Il sait maintenant qu'un bruit d'hélicoptère ou d'avion assez bas, c'est angoissant mais qu'il n'est pas obligé de courir ventre à terre jusqu'à la maison pour se mettre à l'abri ou de se précipiter dans les bras. Il se contente de sursauter, se déplacer un peu puis gère en fonction de la réaction du groupe.

-

Séance d'ostéopathie

Régine confirme ce que je pressentais, Haendel va mieux.

-

Il a pris du poids  : 75 kg

Nous avons définitivement Feedback et Europe depuis quelques jours, leur maitre est décédé. Tous les chiens ont compris que c'est une installation définitive et vont faire des efforts.  Les premiers contrecoups arrivent mais pas toujours où l'on peut les attendre, quoique, en réfléchissant, ils sont logiques. brutalement, Gluck s'est levé le dos arrondi, le ventre creux, extrêmement agité, demandant à sortir pour brouter de façon compulsive de l'herbe. Le stress accumulé s'est porté sur l'estomac. j'ai administré aussitôt 2 comprimés de spasfon , rassuré Gluck et je l'ai gardé près de moi. Il a bien fallu une 1/2 heure pour qu'il se calme. Haendel a été très compassionnel et, pour une fois, absolument pas invasif, Gluck faisant les demandes de protection rapprochée.

-

Le lendemain,  c'est au tour de Haendel de décompresser. J'avais bien vu que dans la journée, il était perturbé, ne me quittant pas d'une semelle et montrant des difficultés pour se lever et se déplacer et manifestant une petite régression dans ses progrès d'adaptation. A 4 h30 du matin, Haendel me réveille en donnant des coups de tête et des coups de pattes dans le montant du lit et en gémissant. J'ai compris, je me lève, quitte la chambre avec lui et nous voilà en train de faire des câlins réconfort. Il a raconté tous ses malheurs, évacué une partie de ses tensions, caché sa tête contre moi, fait des petits bisous, etc. Un fois calmé, il est parti dormir et moi, j'ai essayé de faire de même.

-

Une petite observation se confirme. Il y a quelques jours en mettant les chiens ensemble, dans la descente du premier quart du champ,  nous avions entendu un léger grondement et cela semblait être entre Europe et Haendel. Hier même topo, à peu près au même endroit,  mais c'était plus franc et nous avons vu que c'était Haendel qui provoquait et Europe qui faisait semblant d'ignorer. Ce matin, plus aucun doute, toujours vers le même endroit, Haendel a titillé Europe qui n'a eu d'autre alternative que de répondre sèchement déclenchant chez Haendel la réaction classique du saut sur place avec l'expression "mais c'est pour jouer !!!". En réfléchissant, je réalise qu'il est particulièrement "collant" avec nous, quand je m'assoit, il est sur le côté ou derrière la chaise, dehors, si on s'arrête il se colle contre mes jambes ou celles de Michel, la nuit, il vient dormir dans la chambre et dans la journée, il néglige sa croquette que Gluck ou les filles peuvent lui chiper. Mon petit bonhomme ressent une invasion de son domaine, il va falloir qu'il intègre deux nouveaux éléments dans son monde mental. Il a mis 4 ans pour intégrer la meute, j'espère que cette étape sera plus rapide, même si la vivacité d'esprit par rapport au monde qui lui est extérieur n'est pas sa qualité première

Feedback cause de gros problèmes existentiels  à Haendel, il lui a proposé plusieurs fois de jouer avec lui et Haendel ne sait pas comment prendre cette invitation. Il faut préciser que, lorsque Haendel fonce sur un chien endormi en l'invitant à jouer, cela se termine par une remise en place,  un grondement féroce ou un claquage de dents au ras du museau. Alors là, il ne comprend pas et Feedback a beau se coucher sur le dos et frotter sa tête contre la patte de Haendel, il reste méfiant. 

-

L'introduction de Feedback et Europe entraine des contraintes. Le groupe fait des efforts pour rester convivial et nous faire plaisir mais il y a des retombées inévitables. La tension latente entre Haendel et Gluck va exploser d'un seul coup. Je craignais un défoulement de Gluck sur Haendel, je ne me suis pas trompée, il ne l'a pas loupé ! Un soir, Gluck a réglé ses comptes avec lui. Au matin, Haendel avait la tête d'un boxeur qui a perdu par KO, les yeux presque fermés, la face gonflée par un œdème de Quincke. Je désinfecte toutes les 6 heures, et, comme c'est à proximité des yeux, j'applique de la pommade ophtalmique Fradexam sur les blessures, comme cela, s'il y en a qui pénètre dans l'œil, cela ne fera pas des dégâts supplémentaires. Il a plein de petites coupures peu profondes, laissées soit par les crocs soit par des dents qui ont râpées la surface de la peau. Il doit y avoir aussi des griffures d'épines  de rosiers. Pour Gluck, je ne sais pas s'il a des blessures mais si c'est le cas, elles ne doivent pas être bien graves. Maintenant que la dispute est passée, Gluck lèche la tête de Haendel, chaque fois qu'il le peut, avec beaucoup d'application.

Les promenades se font avec Haendel en laisse, car lorsqu'il a une idée dans la tête il n'en démord pas, ce n'est pas la peine que j'aille le récupérer sous un buisson de ronces avec Gluck sur son dos. je ne mets pas Gluck en laisse pour qu'il puisse se défouler un maximum en dépensant son énergie, cela évitera qu'il le fasse sur Haendel !

-

Quelques jours après, la tête et la démarche de Haendel commencent à reprendre une apparence plus conforme à la normalité. Il m'a accueillie en faisant des câlins. Il est parti cahincaha faire ses besoins accompagné par Gluck qui le suivait pas à pas, l'épaulant et lui léchant le crâne Je continue à les séparer pour les moments sans surveillance. Pour ceux qui connaissent bien Haendel, ils peuvent réaliser la difficulté pour le soigner, s'il ne veut pas, c'est impossible à faire, idem pour pour faire prendre des médicaments. je commence par mettre les autres chiens dehors pour pouvoir être au calme. Je suis à genoux par terre, Haendel couché contre moi, la tête relevée,  le menton posé dans la paume de ma main gauche et les yeux hermétiquement fermés. Avec l'autre main, je dois me débrouiller pour, écarter les poils, désinfecter et mettre de la pommade. Pour les gouttes dans les yeux, il faut arriver à caler sa tête en douceur contre moi, desserrer la paupière qui donne l'impression d'être fermée à triple tour et déposer les gouttes un peu au hasard dans le mini espace. Ensuite il faut trouver l'angle d'attaque pour l'autre paupière, caler la tête dans l'autre sens, etc. Le tout très lentement et le plus calmement possible, sinon, Haendel se transforme en bloc de béton et il devient impossible de faire quoi que ce soit.

Quand il va titiller un autre chien, il a le même comportement, il se transforme en bloc inamovible dès que le chien ne va pas dans le sens qu'il a dans sa tête, il refuse de céder. Ils sont de moins en moins patients pour le subir. Tout son corps est contracté, je lui donne des anti inflammatoires pour diminuer son œdème facial et pour le reste, c'est repos le plus possible.

-

Haendel va mieux, il cicatrice assez vite, la tête est dégonflée et je peux voir comment Gluck l’a attrapé. Le museau de Haendel était face à lui, certainement truffe contre truffe et il a chopé l’ensemble dans sa gueule. Les marques sont bien symétriques, une de chaque côté de la mâchoire et le reste en demi cercle au dessus des yeux. Exactement comme avait fait Don Gio avec Velours quand, petite chatte téméraire, elle le provoquait de face, elle avait eu les même marques. Si Velours à compris, ce n’est pas le cas pour Haendel  car il a quelques neurones en moins et ne réalise pas toujours en quoi son attitude peut être en dehors des clous canins ! Hier, il s'est affalé face à Blue qui dormait lui coinçant les pattes avant, son museau contre celui grand ouvert et rugissant de Blue réveillée en sursaut. Il n'a pas reculé d'un poil !

 Une nouveauté : il bouscule Gluck quand il mange dans la gamelle pour prendre sa place et a même le culot de le grogner, comme si la raclée qu'il a reçu l'avait fait monter en grade, à moins que cela soit les soins spéciaux que nous lui accordons.

-

      Pendant longtemps, on a pensé que nous avions dans notre cerveau, tous nos neurones depuis la naissance. Ils pouvaient avoir des connexions qui se développent ou l’apprentissage pouvait changer leurs connexions, mais cela se faisait avec le stock existant même vieilli et si certains neurones mourraient, le cortex se réduisait. Donc, selon ce principe, pour Haendel qui a un petit pois dans la tête, c’est irrémédiable et il vaut mieux qu’il évolue dans une structure protégée (chien unique)

Des chercheurs de l’institut Salk (USA) spécialisés en neurobiologie ont découvert récemment, que, contrairement à ce que l’on pensait, nous avons une porte de secours, c’est l’hippocampe dans lequel de nouveaux neurones peuvent naitre et survivre, même chez un adulte, à condition d’avoir un environnement riche avec d’autres présences qui vous stimulent et/ou la possibilité de faire des exercices physiques. L’environnement riche augmentant le nombre de connexions, l’exercice physique permettant la naissance de nouveaux neurones. Donc, selon ce deuxième point de vue, Haendel ne peut que progresser mentalement en vivant dans une meute avec une vie active même si pour cela il lui arrive (et il lui arrivera) d’avoir des moments de frictions avec les autres lors de nouvelles étapes de son évolution.

-

Don Gio avait comme habitude de faire le tour de sa meute et de tendre ses oreilles à lécher, ce qui avait le don d'apaiser et de soumettre tout le groupe. En prenant de l'âge, il ne le demande plus qu'à Gluck qui s'exécute patiemment, transformant les dites oreilles en réservoir gluant à champignons.  Haendel a bien observé et il reproduit à sa façon. Chaque fois qu'il se trouve à proximité de Gluck, il lui tend une partie de son anatomie à lécher (oreilles, tête, zizi...) et il l'encourage par des petits bisous et des coups de tête. Chaque fois que Gluck a un contentieux avec Haendel, la séance se termine par un nettoyage en règle du petit. Nous continuons à le séparer de Gluck quand nous ne pouvons pas les surveiller pour éviter que les léchouillages (spontanés ou demandés) de ce dernier sur les plaies superficielles ne les transforment en hot spot.

-

Tant que Gluck et Haendel seront excités et compareront leur virilité, surtout, dans les coins broussailleux ou à la tombée de la nuit, nous avons décidé de les séparer pour ces moments là. Haendel fait la promenade tenu en laisse et, pour la nuit, il a la grande pièce et tout le grand terrain qu'il partage avec les petites Muyre. Gluck, Don Gio et Blue ont la chambre, la pièce des hirondelles et le petit jardin. Feedback et Europe ont leur petite pièce et leur enclos. Les chats font comme ils veulent. A priori cela semble leur convenir.

Au retour de la promenade, Haendel s'installe pour passer le début de sa nuit juste en face de la porte ouverte de la cuisine.

  

-

Haendel 4 ans 1/2, il pèse 73 kg, c'est son poids de forme qui augmente de 2 ou 3 kg en hiver. Il peut perdre quelques kg sans problème pour ses 76 cm au garrot.

Pendant son sommeil, le gros plan sur la tête me permet de vérifier que toutes ses petites plaies se réparent bien. avec le flash on aperçoit la peau qui est propre. Les poils repoussent et sont très fins pour l'instant.  Blue se dévoue et elle lui apprend de nouveau qu'il faut attendre sagement à côté de celui qui mange dans une gamelle. Cela a un double avantage, Haendel écoute Blue et elle mange un peu plus ce qui est bien.

 

-

Haendel fait ses promenades en laisse.  J'ai vraiment besoin de décompresser et c'est la meilleure solution que j'ai trouvée, l'équilibre des 4 pattes étant fortement tributaire de l'équilibre des 2 pattes.

-

Quand je tiens Haendel en laisse, j'ai aussitôt Gluck qui se met à côté de moi. Quand Michel tient Haendel en laisse, c'est Feedback qui se met à côté

-

 Un exemple du comportement décalé de Haendel

Les chiens font la sieste. Haendel rentre dans la pièce pour faire sa sieste à côté de mon fauteuil.  Il doit passer devant Blue qui dort, sur sa droite ou sur sa gauche. Je suis à gauche de Blue, il choisit de passer à droite, et de faire le grand tour de la table. Au lieu de demander, comme font les autres dans ce cas, il avance prudemment,  passe les deux pattes avant au ras du museau et marche carrément dessus avec les pattes arrières. Blue n'a pas bronchée, elle doit savoir que c'est lui ! Il fait demi tour, revient sur ses pas et renifle la truffe qu'il a piétiné comme un petit éléphant. Cette fois Blue ne peut plus faire semblant de l'ignorer, elle réagit en faisant semblant de le mordre. Il fait un petit bond en arrière, marche sur Don Gio, réalise ce qu'il vient de faire, dépasse Don Gio avant qu'il ne se fâche, se prend les pattes dans une chaise, fait un bond sur le côté, marche sur Jolas, panique un peu, marche sur Jazira qui est en visite à la maison et continue son chemin jusqu'au fauteuil qui était son but. A part Blue qui à râlé, tous les autres sont restés stoïques : c'est Haendel qui passe !

-

Haendel heureux

-

Depuis la dispute entre Haendel et Gluck, je sépare mon troupeau pour la nuit, Haendel dort avec Jolas et Jarouska, Gluck dort avec Don Gio et Blue.  Le matin, Haendel et Gluck sont inséparables mais j'ai découvert que mes petites Muyres sont devenues un peu moins patientes avec lui.

 

-

Haendel est en bonne forme. Comme à son habitude, quand il a une idée dans la tête, il la poursuit contre vents et marées et à petits pas.  Il a moins besoin de son doudou-croquette mais il a une nouvelle lubie, il réfléchit longuement avant de se décider à venir dans le champ. Quand il nous rejoint alors que nous sommes souvent au 3/4 du parcours, il est très content et très fier, comme s'il avait  fait un exploit. Je me demande s'il n'est pas perturbé par le changement de Blue qui ne fait plus qu'une seule promenade.

 

-

Blue est décédée depuis deux jours, les chiens ont du vague à l'âme. Haendel  remonte le moral de Jarouska. Sa patte est complètement tordue mais il ne la retirera pas temps que Jarouska aura besoin de son soutien.

-

Depuis l'ouverture de la chasse, il y a des faisans et des perdrix qui se promènent un peu partout. L'arrivée des chiens se fait dans la bousculade la plus complète, Europe en tête pour pister le gibier  avec l'aide des petites Muyres puis tout le monde cavale tant qu'il peut. Haendel n'a pas bien compris l'enjeu, alors il essaie de courir lui aussi mais c'est en direction de Gluck pour se ramasser une tannée, action que Gluck s'empresse de satisfaire. Si nous rappelons Gluck, Haendel le poursuit comme s'il estimait que ce n'est pas fini ! Son clash avec Gluck ne lui a rien appris.

-

Séance d'ostéopathie

Haendel a mal vécu la fin de vie de Blue manifestant une régression au niveau mental et physique. Il présente des signes qui pourraient être assimilés à ceux d'un vieillissement chez un chien plus âgé : truffe craquelée, difficultés pour se lever, marche raide, etc .

 

-

3 heures 1/2 du matin, Haendel retrouve ses anciennes habitudes : il est seul dans la grande pièce, il a une envie possible de faire pipi et c'est le bon moment de marcher sur tout le monde en piaulant et en jappant pour nous inviter à jouer. La nuit, c'est rassurant!

-

Depuis 5 ou 6 jours, Don Gio a un coup de fatigue ou de baisse de forme ou de vieillissement, ou de moral, comme on veut. Affaiblissement bien cerné par Europe qui en avait profité pour affirmer son envie de statut en lui faisant une morsure d'avertissement devant tous les chiens.  A la suite de ce geste, nous avons tous réfléchi (les 2 et les 4 pattes). Haendel a réfléchi lui aussi, lentement...très lentement....comme à son habitude et il a compris et interprété à sa façon l'échange musclé de la part d'Europe en direction de Don Gio. Tout content de lui , lorsque nous nous préparons pour partir en promenade, il applique en gros, la méthode Europe (il fait semblant de vouloir mordre Don Gio) et la méthode Gluck (il se hisse laborieusement sur le dos de Don Gio qui s'écroule et il se couche sur lui). Le gros problème, c'est que Don Gio s'écroule n'importe comment avec les pattes mal positionnées et que Haendel, mal coordonné, une fois couché sur lui ne peut se relever qu'avec de l'aide  et beaucoup de difficultés. Bien sûr pendant ce temps là, Jarouska saute comme un kangourou sur tout ce qui bouge en poussant des petits cris aigus de bébé.  Il a fallu trouver une stratégie "Haendel" pour le départ et heureusement, le simple fait de le garder dans la pièce pendant que je m'habille puis de le mettre en laisse au moins le temps d'enfiler les bottes et d'avancer un peu sur le terrain semble suffire.

Une fois lâché, il titille Don Gio en sautillant comme Jarouska, piaulement y compris. Haendel continue son éducation ou son intégration à sa façon.

 

-

Chaque année, fin octobre, Don Gio accuse de la fatigue et, de même, Haendel  le materne de façon envahissante

-

En extérieur il le titille dès que Don Gio donne un mini signe de fatigue ou tout simplement lorsqu'il veut se reposer un peu.

-

 Il prend ses précautions car il a compris que Don Gio en a assez par moment et il pourrait le mordre.

 

-

Haendel est capable de prendre une mine contrite quand nous lui demandons de laisser Don Gio tranquille, c'est une expression nouvelle.

 

-

Comme les autres mâles du Pli Haendel a atteint sa maturité sexuelle et, avec son petit pois dans la tête, il ne sait pas toujours les limites à ne pas dépasser dans un groupe surtout lorsqu'il met la patience de Gluck à rude épreuve.

Il se sent l'égal de Don Gio, Ganesh, Gluck, Feedback chaque fois que leur libido est sollicité et c'est régulièrement le cas lors des visites de Jazira qui, à la suite de sa stérilisation, a des rémanences ovariennes (Le syndrome de rémanence ovarienne chez la chienne se définit principalement par la présence de tissu ovarien fonctionnel après la stérilisation). Cela donne des réactions de roulage d'épaules pour les cas les moins graves  ou des démonstrations plus contondantes  comme lorsque Gluck a transformé la tête de Haendel en pastèque ou lorsque Ganesh a déclenché une torsion d'estomac en entendant l'échange verbal entre mes chiens et ceux d'Alain à travers le grillage dans les premiers temps de  leur arrivée.

Hier, nous avons fait poser un implant de castration sur Haendel et Gluck. Il est valable 6 mois. Samuel nous a expliqué que d'ici 3 semaines à 1 mois, il y aura un pic de roulage d'épaules puis tout rentrera dans le calme.  Nous avons 6 mois pour voir si certains comportements vont s'atténuer et si Jazira, par exemple, pourra revenir jouer avec ses sœurs sans semer la zizanie chez les cœurs à prendre. Dans 6 mois, si cela a été efficace nous opterons pour un implant valable sur une année ou nous ferons opérer sinon tout reprendra son cours normal.

De retour de Lyon, Gluck est descendu de la voiture , content de rentrer. Haendel tournait le dos à la porte, façon de dire "je ne descend pas" (il n'avait pas réalisé qu'il était à la maison). Je lui parle, il reconnait ma voix et le voilà qui fonce vers moi en pleurant comme un bébé avec des petits cris de chiot perdu. Il manque s'étaler car il n'a pas compris non plus qu'il y a une distance entre le rebord de la voiture et le sol (heureusement j'avais prévu sa réaction).  Gluck agacé, en l'entendant et en le voyant faire, se demande si cela ne serait pas le moment de lui flanquer une raclée.  On change les idées en emmenant tout le monde dans le champ. Il arrive bon dernier, il m'aperçoit et il délire.

-

Dans la journée, Haendel n'a plus le droit d'utiliser les croquettes pour délimiter son espace vital, castagner celui qui s'en approche et donner ainsi, à mon avis, un très mauvais exemple à Europe. A part lui et Europe, les autre chiens sont dehors. Il me regarde avec un air....comment dire... innocent?... angélique?.... Je le prends en photo.

-

Tout doucement je vois apparaître  un petit bout de croquette au bout de la langue

-

-

La croquette est bien là, intacte, bien lissée et enrobée de bave.

-

Europe, qui ne sait pas encore comment nous fonctionnons, a pris l'expression d'un chien battu peut être pour que je comprenne qu'elle n'y est pour rien?

-

Haendel se penche lentement vers son doudou

-

qu'il va lécher tendrement par tout petits coups de langue

-

puis il va me faire la démonstration de l'immense difficulté qu'il y a à croquer une croquette-doudou

-

pendant ce temps, Europe, voyant qu'il n'y a pas de réactions violente commence par être moins stressée puis elle se détend complètement.

 -

Haendel a repris son rituel croquette. Je la retire si elle est placé trop loin pour éviter les conflits.

-

 

---

 

-

Depuis ses démonstrations croquettes qui ont commencé par :

  •  je pose la croquette à 1 m de distance, aucun 4 pattes n'a le droit de passer à côté, de la regarder ou pire d'essayer de la prendre sinon je lui vole dans les plumes avec une voix féroce et une dentition active.

  • variante 1 : je fais la même chose mais Europe n'a pas le droit de passer à côté sinon...etc....

  • variante 2 : ma maitresse m'interdit de le faire, elle reprend la croquette ou elle me la fait manger

  • variante 3 : je garde une croquette à portée de museau et je la mange par petits bouts avec difficultés et avec une mine désespérée si ma maitresse me regarde, j'essaie de ne pas voler dans les plumes de ceux qui bougent à proximité.

Haendel a fait école : Europe prend une croquette, s'installe dans le passage et gronde Haendel s'il passe à côté mais sans ajouter de coups de dents.  J'apprécie cette évolution d'Europe. Avant, c'était dans la foulée : position de défense, grondement et attaque, le tout de façon extrêmement rapide. Maintenant, c'est de plus en plus souvent : position de défense puis grondement. C'est une démonstration tolérée au Pli et, en principe le deuxième chien recule et n'insiste pas sauf....Haendel !!! Cette fois, il a refait le coup du demi tour après l'avertissement. Il est venu coller sa truffe contre celle d'Europe pour savoir si c'est bien ce qu'elle voulait puis il a fait demi tour  tranquillement. Europe doit avoir compris qu'il est un cas, elle n'a pas bronché!

-

Elisabeth et Kaddour nous font une petite visite. j'ai séparé les chiens en petits groupes pour qu'ils ne sautent pas sur mes invités. Jolas, Jarouska et Don Gio disent bonjour en premier puis sortent sur le grand terrain. C'est au tour de Gluck et Haendel, Gluck sort mais Haendel reste, il aime beaucoup mes invités. Au tour d'Europe et Feedback. Europe dit bonjour puis va aussitôt sur son coussin. Feedback délire de joie, lui aussi aime beaucoup mes invités mais ce n'est pas du goût de Haendel qui veut l'exclusivité et qui fonce sur Feedback. Feedback file doux devant  les chiens de la maison mais refuse de le faire devant Haendel. La prise de bec est inévitable, très démonstrative mais sans gravité. Je mets les deux chiens dehors, c'est "ma" maison et celle de Michel,  c'est nous qui décidons à l'intérieur.  Dehors ils ont plus de liberté à condition de ne pas régler leurs comptes devant nous.

-

4 ans 9 mois, 80 kg

Un petit pois dans la tête, une âme de nounou envahissante, bardé de rituels pas toujours décryptables ni par nous ni par ses congénères mais la plupart du temps accepté tel qu'il est : "c'est Haendel!!"

Il aurait dû naître hibou, il est parfaitement à l'aise dès que la nuit tombe jusqu'à ce que la lumière matinale reviennent. Il aime dormir dehors sous la pluie ou la neige. Nous le faisons rentrer en pleine nuit mais il redemande à sortir un moment après. Il a une grosse fourrure très dense. Il aime monter la garde et a plein d'audaces tant qu'il fait sombre, il redevient un chien peureux qui panique et démolirait la porte pour rentrer plus vite dès que la lumière du jour se pointe: il a une programmation inversée !

-

Haendel communique avec moi

-

Quand Haendel monte la garde, il est debout et c'est l'ensemble de son corps qui pivote comme une toupie lente avec des petits pas précautionneux qui semblent lui demander un effort conséquent. J'en ai tellement l'habitude que je n'avais pas intégré cette différence avec les autres chiens.

Il est rentré dans une période d'hyper attachement vis à vis de moi. Dans la maison, il ne me quitte pas, me suit partout en levant avec difficulté son train arrière mais une fois en marche, j'entends mon traine savates qui arrive, délire comme s'il ne m'avait pas vu depuis une décennie, me mordille les oreilles, donne sa patte et, lorsqu'il voit que je me prépare pour la promenade, il se suspend à mon blouson comme le ferait une chiot avec le fouet de sa mère.

 

 

 

Page précédente   Page suivante

Reflexions
ADN
Alimentation
Alimentation : préférences
Allergies
Allures
Antiparasitaires
Aoûtats
Ascaridiose
Atonie utérine
AVC
Avortement
Avortement 2
Bébés  nageurs
Boiteries
Borréliose
Cancer Tumeur
Carcinome Ossau
Carcinome Rumba
Castration
Césarienne
Chaleurs
Chenilles
Cheyletielloses
Chiot anasarque
Chiot anomalies
Chiot comportement
Chiot constantes
Chiot intégration
Chiot poids
Chiots FAQ
Choix d'un vétérinaire
Coccidiose
Coeur
Cœur de Blue
Coeur contrôles 1
Coeur contrôles 2
Comportement parental
Conjonctivite
Consanguinité
consommation
Coronavirus
Coup de chaleur
Croissance osseuse
Cystite
Démodécie
Dentition
Dépigmentation
Dépilation
Dérives races
Dermatologie
Diabète
Diarrhées
Dilatation torsion
Dilatation torsion 2
Dilatation torsion Blue
Doigt cassé
Durée de vie
Dysplasie
Dysplasie dépistage
Dysplasie stats.
Dysplasie triple ostéotomie
Dysurie
Echanges
Eclampsie
Ehrlichiose
Embolie
Entorse
Epilepsie
Epillet
Ergots
Ethique
Fentes palatines
Fourreau
Gale
Garde
Gastrectomie
Génétique couleurs
Génétique tests
Génétique introduction
Génotype
Gestation conseils
Gestation diagnostic
Gestation oui ou non
Gestation Schounga
Gestation Tistou
Gestation Tsiouydi
Giardiose
Glandes anales
Griffes  phanères 2
Grossesse nerveuse
Haendel croissance-1
Haendel croissance-2
Haendel croissance-3
Haendel difficultés pour se lever
Hématologie
Hématomes
Hépatite
Hépatozoonose
Hérédité
Hernie discale
Hernie ombilicale
Herpès Virose
Homéopathie
Hormones
Hot Spot
Hygiène
Hypertension
Implant
Incontinence
Innovations
Iinsémination
Insuffisance  lutéale
Intoxications
Invagination
Kystes
Kystes ovariens
Lait toxique
Leishmaniose
Leptospirose
Mal des transports
Maladie de Carré
Maladies  émergentes
Maladies génétiques
Male fertilité
Mamelles
Mammite
Mauvaise haleine
Méningite
Mise bas (1)
Mise bas (2)
Mise bas (3)
Mise bas Tistou
Morsure de chien-1
Morsure de chien-2
Mort subite
Mouches
Moustiques
Mue
Mycoplasmes
Myosite
Nécrose
Néosporose
Neurologie
Neuropathie
Nez et cavités nasales
Obéissance
Ocytocine
Oreilles
Oslérose
ostéochondrite
Ostéochondrome
Ostéopathie
Ostéosarcome
Ostéo.Gaurus
Ostéo. Gaurus 2
Othématome
Othématome de Blue
Ovariectomie
Pancréas
Parvovirose
Path. infectieuse
Path. parasitaire
Petits accidents
Phénotype
Phéromones
Piqûres
Piroplasmose
Pneumothorax
Poids  léonbergs
Poids et taille
Poids de Vijay
poils phanères
Pollution
Poumon
Poux
prognathisme
Progression
Progression 2
Prostate
Prothèses
Pseudo-gestation Ualougo
Puces
Pyodermite
Pyomètre
Rage
Rate
Reins
Rémanence ovarienne
Saillies
Santé au Pli
Sélection
Soins
Soins Collection
Soins Protections
Spermogramme
Squelette
Standard Léonberg
Statistitiques santé
Stérilisation
Suivi chaleurs
Suivi  chaleurs cas
Surpoids ou amaigrissement
Symphysiodèse dysplasie
Syndrome wobbler
Teigne
Tendinite
Testicules
Tétanos
Tête
Thyroïde
Tiques
Torsion utérine
Toux
Toux de chenil
Toxocarose
Toxoplasmose
Trachée
Transpiration
Troubles digestifs
Trousse d'urgence
Tumeur cutanée
Tumeur mammaire
Tumeur Schounga
Tumeur Tendresse
Tumeur Valki
Urgences
Vaccinations
Vaginites
Vermifuges
Vieillissement
Vieillissement Ni-T-Chang
Vieillissement Nostalgie
Vieillissement Tristan
Vieillissement Blue
Vieillissement Don Gio
virus
yeux
Yeux et annexes

Copyright.© Le Pli du Soleil. Tous droits réservés