Incontinence

 

 

Rétrospective de l'élevage du Pli du Soleil

Accueil ] Remonter ] Capucine ] Diabolo ] Nos portées ] Portée F H ] Portée I ] Portées M N ] Portée R ] Portée S ] Portées T ] Portées U V ] Valki ] A Nuance ] A Ouzame ] B.Pitchoum ] China Quzco ] D Raphan/Ricci ] Good Luck ] Généalogies ] Comportement ]

 

Accueil
Remonter

Incontinence

 

FAQ

 

Question : Une petite question, peut-être pourrez m'apporter vos "lumières". Mon Léo mâle de presque 7 ans devient incontinent et fait pipi à la maison, alors qu'il était propre depuis toujours. Sachant qu'il n'y a pas de femelle en chaleur à la maison (peut-être dans le voisinage), qu'il est dominé et pas dominant dans sa famille, aucun chamboulement dans sa vie et ses habitudes.  A votre avis est ce que cela pourrait être un problème de prostate ou calculs ou autre ?

Réponse : Il y a de fortes chances que cela soit un problème de prostate. Si c’est très récent et plusieurs fois en suivant, c’est comme les cystites des femelles. De toutes façons, ce n’est pas normal et il faut un contrôle vétérinaire rapidement. Si c’est un problème de prostate, la solution sera sûrement la castration.


Question en quoi consiste le mécanisme de l'incontinence urinaire après une stérilisation de la chienne? S'agit-il uniquement de lésions nerveuses intraopératoires ou d'un problème mécanique lié au fait que l'amarrage de la vessie n'est plus garanti suite au retrait de l'utérus?

Réponse : Afin que chacun  comprenne mieux cette discussion, je schématiserai volontairement certaines explications

L’incontinence urinaire chez la chienne tient donc à la superposition éventuelle de deux mécanismes :

  • le premier réside dans la diminution du nombre de récepteurs au niveau du sphincter vésical. En effet, l’expression des récepteurs du message « il faut tenir fasse à la pression urinaire qui augmente » est dépendante des œstrogènes (hormones normalement exclusivement produites par l’ovaire chez la chienne). Donc, lorsque les ovaires sont retirés, le nombre de récepteur diminue, et la « qualité de l’écoute » au niveau du sphincter vésical (la continence urinaire en l’occurrence) s’en trouve altérée…
  • le second tient au fait qu’au cours de l’intervention, il arrive que les filets nerveux qui parcourent le méso vésical soient lésés. Cette situation n’existe réellement que lorsque le chirurgien retire en même temps les ovaires et l’utérus : en tirant sur le col de l’utérus, il exerce parfois des tractions trop importantes au niveau de la vessie, qui peuvent entraîner une rupture des très minces filets nerveux qui partent de la moelle vers le col de la vessie. Traduction : les lignes téléphoniques entre le moelle épinière et le sphincter vésical sont rompue = la chienne peut toujours crier autant qu’elle le souhaite « il faudrait sérieusement penser à fermer les vannes pour qu’il n’y ait pas de fuite », les ouvriers en charge du travail n’entendront rien de l’autorité administrative compétente…

 Le premier problème est généralement pallié par l’utilisation de dérivés ostrogéniques (oestriol en particulier) administrés régulièrement pendant toute la vie de l’animal (en cure continue ou discontinue selon les besoins). Ces molécules sont étudiées pour ne pas avoir les effets secondaires de l’oestradiol sur le développement de la lignée sanguine (aplasies médullaires par exemple) et pour favoriser de façon intense l’expression des récepteurs (c'est à dire le nombre de téléphones branchés au niveau du sphincter vésical). On peut également utiliser des molécules qui tendent à augmenter le tonus du sphincter vésical, c'est à dire  la « force des ouvriers chargés de fermer les vannes ». La molécule la plus souvent utilisée est la phényl-propanolamine (en pharmacopée humaine, elle est malheureusement souvent associée à des molécules potentiellement toxiques pour le chien… attention donc au choix de la spécialité – seul le vétérinaire peut prescrire en toute sécurité).

 Le second problème relève de la technicité du chirurgien et de sa capacité à intervenir délicatement. Au-delà, il est parfois recommandé de n’envisager l’hystérectomie que si elle s’avère nécessaire (« évitons de prendre des risques si le retrait de l’utérus n’est pas strictement nécessaire »). Il est intéressant de constater qu’en Angleterre, où l’hystérectomie est très souvent pratiquée avec l’ovariectomie, la prévalence des incontinences urinaires post-castration est 3-4 fois supérieure à celle des pays pratiquant plutôt une ovariectomie seule…Samuel (2004)

 

 

Accueil Santé  

Reflexions
ADN
Alimentation
Alimentation : préférences
Allergies
Allures
Antiparasitaires
Aoûtats
Ascaridiose
Atonie utérine
AVC
Avortement
Avortement 2
Babines
Bébés  nageurs
Boiteries
Borréliose
Cancer Tumeur
Carcinome Ossau
Carcinome Rumba
Castration
Césarienne
Chaleurs
Chenilles
Cheyletielloses
Chiot anasarque
Chiot anomalies
Chiot comportement
Chiot constantes
Chiot intégration
Chiot poids
Chiots FAQ
Choix d'un vétérinaire
Coccidiose
Coeur
Cœur de Blue
Coeur contrôles 1
Coeur contrôles 2
Comportement parental
Conjonctivite
Consanguinité
consommation
Coronavirus
Coup de chaleur
Croissance osseuse
Cystite
Démodécie
Dentition
Dépilation
Dérives races
Dermatologie
Diabète
Diarrhées
Dilatation torsion
Dilatation torsion 2
Dilatation torsion Blue
Doigt cassé
Durée de vie
Dysplasie
Dysplasie dépistage
Dysplasie stats.
Dysplasie triple ostéotomie
Dysurie
Echanges
Eclampsie
Ehrlichiose
Embolie
Entorse
Epilepsie
Epillet
Ergots
Ethique
Fentes palatines
Fourreau
Gale
Garde
Gastrectomie
Génétique couleurs
Génétique tests
Génétique introduction
Génotype
Gestation conseils
Gestation diagnostic
Gestation oui ou non
Gestation Schounga
Gestation Tistou
Gestation Tsiouydi
Giardiose
Glandes anales
Griffes  phanères 2
Grossesse nerveuse
Haendel croissance-1
Haendel croissance-2
Haendel croissance-3
Haendel difficultés pour se lever
Hématologie
Hématomes
Hépatite
Hépatozoonose
Hérédité
Hernie discale
Hernie ombilicale
Herpès Virose
Homéopathie
Hormones
Hot Spot
Hygiène
Hypertension
Implant
Incontinence
Innovations
Iinsémination
Insuffisance  lutéale
Intoxications
Invagination
Kystes
Kystes ovariens
Lait toxique
Leishmaniose
Leptospirose
Mal des transports
Maladie de Carré
Maladies  émergentes
Maladies génétiques
Male fertilité
Mamelles
Mammite
Mauvaise haleine
Méningite
Mise bas (1)
Mise bas (2)
Mise bas (3)
Mise bas Tistou
Morsure de chien-1
Morsure de chien-2
Mort subite
Mouches
Moustiques
Mue
Mycoplasmes
Myosite
Nécrose
Néosporose
Neurologie
Neuropathie
Nez et cavités nasales
Obéissance
Ocytocine
Oreilles
Oslérose
ostéochondrite
Ostéochondrome
Ostéopathie
Ostéosarcome
Ostéo.Gaurus
Ostéo. Gaurus 2
Othématome
Othématome de Blue
Ovariectomie
Pancréas
Parvovirose
Path. infectieuse
Path. parasitaire
Petits accidents
Phénotype
Phéromones
Piqûres
Piroplasmose
Pneumothorax
Poids  léonbergs
Poids et taille
Poids de Vijay
poils phanères
Pollution
Poumon
Poux
prognathisme
Progression
Progression 2
Prostate
Prothèses
Pseudo-gestation Ualougo
Puces
Pyodermite
Pyomètre
Rage
Rate
Reins
Rémanence ovarienne
Saillies
Santé au Pli
Sélection
Soins
Soins Collection
Soins Protections
Spermogramme
Squelette
Standard Léonberg
Statistitiques santé
Stérilisation
Suivi chaleurs
Suivi  chaleurs cas
Surpoids ou amaigrissement
Symphysiodèse dysplasie
Syndrome wobbler
Teigne
Tendinite
Testicules
Tétanos
Tête
Thyroïde
Tiques
Torsion utérine
Toux
Toux de chenil
Toxocarose
Toxoplasmose
Trachée
Transpiration
Troubles digestifs
Trousse d'urgence
Truffe
Tumeur cutanée
Tumeur mammaire
Tumeur Schounga
Tumeur Tendresse
Tumeur Valki
Urgences
Vaccinations
Vaginites
Vermifuges
Vieillissement
Vieillissement Ni-T-Chang
Vieillissement Nostalgie
Vieillissement Tristan
Vieillissement Blue
Vieillissement Don Gio
virus
yeux
Yeux et annexes

Copyright.© Le Pli du Soleil. Tous droits réservés