Male fertilité

 

 

Rétrospective de l'élevage du Pli du Soleil

Accueil ] Remonter ] Capucine ] Diabolo ] Nos portées ] Portée F H ] Portée I ] Portées M N ] Portée R ] Portée S ] Portées T ] Portées U V ] Valki ] A Nuance ] A Ouzame ] B.Pitchoum ] China Quzco ] D Raphan/Ricci ] Good Luck ] Généalogies ] Comportement ]

 

Accueil
Remonter

La fertilité chez les mâles

 

La LIBIDO (comportements et manifestations relatifs à la recherche des partenaires sexuels) ne change pas particulièrement avec l’âge. Si elle a parfois tendance à diminuer avec l’âge, elle est le plus souvent maintenue quelque soit l’âge du mâle. Bilan : les mâles conservent la plupart du temps l’envie de s’accoupler, même s’ils n’en ont plus les capacités…

 

La FERTILITÉ (aptitude à féconder) et la PROLIFICITÉ (nombre de chiots produits par portée) sont considérablement modifiés en fonction de l’âge.

Pour ce qui concerne les explications relatives à la diminution de la FERTILITÉ en fonction de l’âge, le problème chez le chien vient de l’altération de la qualité des semences au travers de la dégradation du liquide prostatique. Dès l’âge de 4 ans, 40% des chiens ont une semence dont la qualité est sensiblement diminuée. A 8 ans, ce sont 90% des chiens qui sont sub-fertiles (mais pas nécessairement stériles). Ce n’est pas la même situation dans l’espèce humaine, chez laquelle on n’observe pas les mêmes altérations de la prostate par rapport au testicule qui a tendance à dégénérer (la qualité des spermatozoïdes est alors progressivement diminuée). Le résultat est toutefois le même : plus on prend de l’âge, moins les chances de réussite sont bonnes.

Pour ce qui concerne la PROLIFICITÉ, on observe de la même façon une diminution parfaitement corrélée avec l’âge. Lorsque le chien devient trop âgé, le nombre de chiots produits par portée à tendance à diminuer. Cette diminution demeure toutefois moins importante que celle que l’on observe chez les femelles. Vraisemblablement parce que seuls les mâles qui reproduisent convenablement sont conservés dans le circuit de la reproduction… Il ne faut tout de même pas être suffisamment bête pour continuer voire s’entêter à utiliser un étalon dont on sait qu’il est quasiment stérile !...

 

Il n’existe pas de limite légale en France à la reproduction des chiens. Il apparaît toutefois qu’au-delà de 5-6 ans, toutes races confondues, la qualité des semences est en moyenne suffisamment altérée pour rendre le recours à une reproduction assistée utile. Cela ne veut pas dire que tous les mâles deviennent infertiles à cet âge, mais la différence est déjà suffisamment perceptible.

 

Ma réflexion porterai plutôt sur l’intérêt (ou plutôt l’absence d’intérêt) qu’il y aurait à maintenir un chien trop longtemps dans un programme de reproduction en vue de l’amélioration génétique. Il convient pour cela de se rappeler l’importance de ce que l’on appelle le progrès génétique annuel. Cet indice permet de calculer l’apport d’un reproducteur au sein de sa race, en fonction de sa production (en nombre), de la durée nécessaire pour obtenir ces chiots, et du nombre de chiots conservés pour la reproduction… indépendamment de la qualité (expositions, en particulier) de l’individu. On s’intéresse ici aux valeurs moyennes… Pour le LEO, les résultats que j’avais pu calculer démontraient qu’au-delà de 11 ou 13 portées nées, un mâles ne contribue plus à l’amélioration génétique de sa race : tout au plus il permet à son propriétaire de satisfaire son ego… au pire, l’utilisation abusive de cet étalon contribue à la diminution en proportion équivalente de la variabilité génétique de la race (bref, à moyen terme, tous les chiots ont la même génétique…).

 

La question n’est donc pas de savoir si un chien peut ou non reproduire légalement au-delà d’un certain âge, mais plus de savoir si c’est réellement utile pour la race que d’utiliser toujours les mêmes étalons. Le problème est le même pour les femelles : les valeurs sont différentes, et souvent plus faciles à respecter ; la question de l’âge ne se pose plus cette fois ci en terme d’aptitude à reproduire, mais plutôt en terme d’aptitude à survivre à l’intervention chirurgicale rendue nécessaire par l’augmentation sensible des troubles au moment de la mise bas rendant un césarienne incontournable… Ce que je qualifie de « on doit assumer au moment de la mise à la reproduction le fait que la chienne pourrait ou non être opérée en toute sécurité, c'est-à-dire sans altération significative de son pronostic vital, en fonction de son état de santé… ».

 Samuel

Reproduction et pollution chez l'humain

 

Les résultats de deux études  montrent que la pollution altère les capacités reproductives masculines. Avec à la clef, des modifications chromosomiques du sperme et des malformations de plus en plus fréquentes.

En cause notamment, les polluants organochlorés dits persistants qui modifient le profil chromosomique des spermatozoïdes".

La deuxième étude, a démontré que la pollution pouvait également affecter le développement de l'appareil reproducteur du fœtus mâle. En Lituanie par exemple, la forte prévalence des cryptorchidies -défaut de descente de testicules pourrait être liée à la pollution en général. Plus grave encore, selon les auteurs "les nouveaux-nés atteints par cette affection présenteraient un risque élevé de développer plus tard un cancer des testicules". »

D'après : Human reproduction, 27 avril 2005

 

 

 

FAQ

 

Question : Lors d’ une  conférence, Jean-Marie Pelt a dit qu'à son avis, les problèmes de fertilité dans nos pays viennent beaucoup des pesticides, qui se comportent comme des hormones féminines.

Pour lui, c'est actuellement le plus grand danger. Ces pesticides sont utilisés depuis les années 50 à peu près, et il dit que depuis, la fertilité masculine baisse de 1% par an..

Ce qui veut dire qu'elle a déjà baissé d'environ 50 % dans les pays dits "développés" Qu’en pensez vous ?

Réponse : Au niveau du Léonberg et des portées, les statistiques restent à peu près les mêmes depuis les premiers livres généalogiques, une moyenne de 6,5  chiots par portées. Toujours pour le Léonberg, il n'est pas possible de faire des statistiques quand aux saillies vides ou aux mâles et femelles stériles car il n'y a pas de déclarations imposées donc pas de comparaisons possibles. Bernadette


 

Question : Les spermatozoïdes de mon chien soient lents  (spermogramme). Cela peut-il donner plus de risques de chiennes vides ou pas?

Réponse : Effectivement, cela peut avoir une incidence. C'est pour cela que le vétérinaire conseille dans ce cas de faire reposer le mâle (pas de saillies) pendant quelques temps, environ 2 mois. Mais il y a beaucoup d'autres d facteurs qui entrent en compte pour une saillie positive


Question :Notre petite Léo a ses chaleurs!!! par contre les mâles aucunes réactions!! Bizarre!! Peut être qu'ils ne réagissent qu'a la période ou la femelle est fécondable??!!

Réponse : Quand ils vivent avec les femelles, souvent, ils se réveillent vraiment, seulement au bon moment. Ils ne vont pas se fatiguer pour rien !!. C’est ce qui fait croire aux propriétaires de femelles, qui viennent trop tôt pour une saillie, que le mâle ne sait pas faire. Il joue, il fait semblant de monter la chienne et il a l’air bécasson. D’autres chiens réagissent au simple fait qu’il y a une femelle et feront la saillie même si se n’est pas le bon moment, d’où risque de déchirure ou d’infection pour la chienne et risque de fracture de l’os pénien du mâle si la femelle s’assied brutalement.


Question : j'ai choisi un reproducteur, mais en discutant avec des amis, ils me disent qu'il a été dopé avec des hormones. Y a-t-il un moyen de le savoir? Est ce que cela pourrait affecter la qualité du sperme?
Réponse : Il est possible que vos "amis" vous ont transmis des médisances  (je vois mal un propriétaire se vanter ouvertement de triche!)  et que le propriétaire du chien pourrait porter plainte pour délation

En dehors de cet aspect, l’utilisation de certaines molécules – en particulier les anabolisants – a un effet négatif sur la qualité de la semence. Des analyses particulières permettent de mettre en évidence l’utilisation de telles molécules : elles reposent sur les mêmes principes que pour les contrôles anti-dopage des sportifs, sauf que les sanctions sont parfois beaucoup plus lourdes, en particulier lorsque ces molécules sont frappées d’une interdiction absolue d’utilisation sur l’ensemble du territoire européen !... A l’inverse, si l’on ne détecte rien, il n’y a pas moyen d’affirmer que l’animal n’a jamais été traité… question de sensibilité des méthodes utilisées.

D’un point de vue juridique, il ne me semble pas qu’il y ait d’interdiction de « doper » un chien.  En matière de reproduction, c’est bien le propriétaire du chien qui fera les frais d’une infertilité de sont étalon…

La SCC commence à s’émouvoir à propos du dopage et commence à se demander s’il ne faudrait pas sanctionner. Je suppose qu’elle commencera un jour par les chiens qui font des courses (car il y a la matière à fausser les résultats des paris… comme pour les chevaux et cela peut peser dans la balance...)

 

Système reproducteur, reproduction et chiots

Reflexions
ADN
Alimentation
Alimentation : préférences
Allergies
Allures
Antiparasitaires
Aoûtats
Ascaridiose
Atonie utérine
AVC
Avortement
Avortement 2
Bébés  nageurs
Boiteries
Borréliose
Cancer Tumeur
Carcinome Ossau
Carcinome Rumba
Castration
Césarienne
Chaleurs
Chenilles
Cheyletielloses
Chiot anasarque
Chiot anomalies
Chiot comportement
Chiot constantes
Chiot intégration
Chiot poids
Chiots FAQ
Choix d'un vétérinaire
Coccidiose
Coeur
Cœur de Blue
Coeur contrôles 1
Coeur contrôles 2
Comportement parental
Conjonctivite
Consanguinité
consommation
Coronavirus
Coup de chaleur
Croissance osseuse
Cystite
Démodécie
Dentition
Dépigmentation
Dépilation
Dérives races
Dermatologie
Diabète
Diarrhées
Dilatation torsion
Dilatation torsion 2
Dilatation torsion Blue
Doigt cassé
Durée de vie
Dysplasie
Dysplasie dépistage
Dysplasie stats.
Dysplasie triple ostéotomie
Dysurie
Echanges
Eclampsie
Ehrlichiose
Embolie
Entorse
Epilepsie
Epillet
Ergots
Ethique
Fentes palatines
Fourreau
Gale
Garde
Gastrectomie
Génétique couleurs
Génétique tests
Génétique introduction
Génotype
Gestation conseils
Gestation diagnostic
Gestation oui ou non
Gestation Schounga
Gestation Tistou
Gestation Tsiouydi
Giardiose
Glandes anales
Griffes  phanères 2
Grossesse nerveuse
Haendel croissance-1
Haendel croissance-2
Haendel croissance-3
Haendel difficultés pour se lever
Hématologie
Hématomes
Hépatite
Hépatozoonose
Hérédité
Hernie discale
Hernie ombilicale
Herpès Virose
Homéopathie
Hormones
Hot Spot
Hygiène
Hypertension
Implant
Incontinence
Innovations
Iinsémination
Insuffisance  lutéale
Intoxications
Invagination
Kystes
Kystes ovariens
Lait toxique
Leishmaniose
Leptospirose
Mal des transports
Maladie de Carré
Maladies  émergentes
Maladies génétiques
Male fertilité
Mamelles
Mammite
Mauvaise haleine
Méningite
Mise bas (1)
Mise bas (2)
Mise bas (3)
Mise bas Tistou
Morsure de chien-1
Morsure de chien-2
Mort subite
Mouches
Moustiques
Mue
Mycoplasmes
Myosite
Nécrose
Néosporose
Neurologie
Neuropathie
Nez et cavités nasales
Obéissance
Ocytocine
Oreilles
Oslérose
ostéochondrite
Ostéochondrome
Ostéopathie
Ostéosarcome
Ostéo.Gaurus
Ostéo. Gaurus 2
Othématome
Othématome de Blue
Ovariectomie
Pancréas
Parvovirose
Path. infectieuse
Path. parasitaire
Petits accidents
Phénotype
Phéromones
Piqûres
Piroplasmose
Pneumothorax
Poids  léonbergs
Poids et taille
Poids de Vijay
poils phanères
Pollution
Poumon
Poux
prognathisme
Progression
Progression 2
Prostate
Prothèses
Pseudo-gestation Ualougo
Puces
Pyodermite
Pyomètre
Rage
Rate
Reins
Rémanence ovarienne
Saillies
Santé au Pli
Sélection
Soins
Soins Collection
Soins Protections
Spermogramme
Squelette
Standard Léonberg
Statistitiques santé
Stérilisation
Suivi chaleurs
Suivi  chaleurs cas
Surpoids ou amaigrissement
Symphysiodèse dysplasie
Syndrome wobbler
Teigne
Tendinite
Testicules
Tétanos
Tête
Thyroïde
Tiques
Torsion utérine
Toux
Toux de chenil
Toxocarose
Toxoplasmose
Trachée
Transpiration
Troubles digestifs
Trousse d'urgence
Tumeur cutanée
Tumeur mammaire
Tumeur Schounga
Tumeur Tendresse
Tumeur Valki
Urgences
Vaccinations
Vaginites
Vermifuges
Vieillissement
Vieillissement Ni-T-Chang
Vieillissement Nostalgie
Vieillissement Tristan
Vieillissement Blue
Vieillissement Don Gio
virus
yeux
Yeux et annexes

Copyright.© Le Pli du Soleil. Tous droits réservés