Reflexions

 

 

Rétrospective de l'élevage du Pli du Soleil

Accueil ] Remonter ] Capucine ] Diabolo ] Nos portées ] Portée F H ] Portée I ] Portées M N ] Portée R ] Portée S ] Portées T ] Portées U V ] Valki ] A Nuance ] A Ouzame ] B.Pitchoum ] China Quzco ] D Raphan/Ricci ] Good Luck ] Généalogies ] Comportement ]

 

Accueil
Remonter

Dossiers santé

-

Quelques réflexions

Votre vétérinaire est la première personne concernée pour vous fournir des renseignements sur l'état de santé de votre animal et pour le soigner. Toute décision d'ordre médical doit impérativement être prise avec lui.

Pourtant rien ne vous empêche de vous renseigner car  "en médecine vétérinaire tout comme en médecine humaine, ce n'est JAMAIS le médecin qui devrait décider POUR le client ou le patient. Le médecin ne saurait faire que des propositions en mettant à la disposition de son interlocuteur les avantages et les désavantages du choix.

Le problème en médecine vétérinaire des animaux de compagnie est un peu similaire à ce qui se passe en pédiatrie où les parents doivent également CHOISIR et DECIDER pour leur enfant. MALHEUREUSEMENT ce choix est d'autant plus facile (et on culpabilise éventuellement moins si les choses tournent mal par après) que l'on se remet entièrement au spécialiste sans mettre en question les paroles de ce dernier. Mais qui a dit que le monde serait facile et confortable?" Gérard

---

Ce qui est vrai un jour n'est pas vrai toujours.

-

J'ai commencé à écrire ces dossiers santé à partir de 2004. Il y a beaucoup de documents qui sont devenus (ou deviendront) obsolètes car la médecine animale évolue et une information plus pointue peut facilement se trouver sur Internet, notamment sur des sites gérés par des vétérinaires. 

Quand j'illustre certains dossiers avec des exemples provenant de nos léos, cela ne veut pas dire  qu'ils sont particulièrement fragiles (au contraire, statistiquement, la moyenne de vie de notre élevage est au dessus de la moyenne), cela veut simplement dire qu'une mémoire écrite est moins sélective qu'une mémoire orale.

Il y a donc l'expérience (bonne et moins bonne) que nous avons vécu avec nos 4 pattes pendant ces nombreuses années et les liens qui se sont tissés dans le monde cynophiles avec tous ceux qui ont bien voulu correspondre avec nous . C'est surtout ces témoignages et ces partages que j'ai voulu garder car il montre le quotidien, ce que l'on peut faire, ce qu'il ne faut pas faire, les erreurs par méconnaissance, par fatigue ou tout ce qui est positif ....

---

 Les chiens sont des mammifères comme nous, ils ont les mêmes pathologies avec des pourcentages équivalents. Un élevage indemne de la moindre maladie, une famille sans le moindre souci, ce n'est pas réaliste.

-

Les échanges sur le NET

Je suppose que je suis comme tout le monde, verbalement je m'exprime un peut vite, je m'emballe, je tranche, le timbre, l'intensité l'intonation, le débit  de ma voix change en fonction du sujet ou de mes interlocuteurs,  je m'exprime avec le corps,  les mains bougent, et, si mon taux de sucre est un peu haut, je refais le monde. A ce moment là, je suis avec des personnes que je connais, qui me connaissent et, si je dis une bêtise, j'espère qu'elles ne m'en voudront pas. Par écrit j'essaie d'être un peu plus structurée, j'essaie d'argumenter, je pèse le pour et le contre, je me dis qu'il existe beaucoup de façon de voir ou d'approcher un sujet et que ce n'est pas parce qu'une personne n'agit pas ou ne pense pas comme moi qu'elle a tort ou raison.

Quand on utilise internet, on se retrouve dans une situation ambivalente, c'est à la fois de l'oral sans son complément gestuel et auditif , on étale une grande intimité, on parle  à son ordinateur ou autre support exactement comme avec un correspondant connu au téléphone. L'écrit se présente comme du verbal avec des phrases courtes, spontanées, éparpillées, des mots qui pour le lecteur, n'auront pas le même sens que celui qu'on leur donne et des expressions que l'on ne pourra pas faire évoluer en fonction de la réaction de son interlocuteur, cela ressemble à un journal de bord ou un journal intime que l'on écrit dans la précipitation,  pour soi ou pour 2 ou 3 interlocuteurs connus et qui se retrouve lu potentiellement par n'importe qui.

-

J'ai mis un lien sur Facebook à propos d'un site d'infos tout azimut comme on en trouve fréquemment mais qui est proposé par une vétérinaire, ce qui sous-entendra, à mon avis, des renseignements corrects pour ce qui touche à la santé .

Les réactions des internautes ont été positives sauf pour une personne (lecteur FB) qui, en survolant les conseils qui touchent à sa spécialité a commenté :

  • lecteur FB :"dommage que l'on ait encore des conneries écrites sur le comportement canin , franchement cette profession n'évoluera jamais ! "

  • moi "Je comprends votre point de vue et je me dis que les vétérinaires doivent avoir la même réaction s’il leur arrive de lire les conseils que les internautes échanges sur la santé de leurs animaux"

  • lecteur FB : "la différence c'est que les internautes sont la plupart du temps des particuliers alors que là nous avons des diplômés des écoles vétérinaires soit 5 ans d'études au moins sans spécialité"

-

J'ai préféré continuer cet échange typiquement facebookien par une réponse un peu plus "écrite" mais, sa longueur prête peu à une lecture sur un support de média social, c'est pour cette raison que je la reporte ici

-

Vous abordez un débat qui m’intéresse et qui prête à réflexion : Je le verrais ainsi : une personne ayant une compétence dans un créneau précis a-t-elle le droit d’exprimer des connaissances pointues et/ou généraliste sur un même site de diffusion grand public sans y apporter la citation des sources et la neutralité d’écriture wikipédienne (par exemple) ou ne doit-elle s’exprimer exclusivement que dans son créneau de formation ?

Je m’explique :

C’est vrai, on est en droit d’attendre d’une personne ayant fait au moins 5 année d’études sur la santé, la même compétence que l’on pourrait trouver chez un médecin généraliste vis-à-vis de nous. Une connaissance plus pointue étant l’apanage de  spécialistes qui se forment (pour les vétérinaires comme pour les médecins) après le cursus de base.

Ces années d’étude forment un socle de connaissance, c’est le côté « scientifique », la compétence évoluera avec la pratique et le côté « artiste ou subtil » s’affinera peut être au cours du temps permettant de trouver la réponse adaptée à bon nombre de situations.

Une bonne part des internautes qui peuvent lire nos échanges sont des particuliers mais pas seulement ! Ils peuvent être aussi, en même temps,  des comportementalistes, des éducateurs, des éleveurs amateurs ou professionnels, etc . On est en droit d’attendre de leur part une bonne compétence dans leur créneau mais dans notre monde actuel on ne peut plus se vanter d’être pluridisciplinaire et encore moins, d’être à la pointe de connaissances multiples. S’ils s’expriment sur un sujet dont ils ne dominent pas toutes les approches, faut il pour autant nier en bloc toutes leurs autres connaissances ?

On est aussi en droit d’attendre  pour chaque personne exerçant un métier  en rapport avec le monde animal au moins ces 3 composantes : formation théorique de base, compétence acquise et « sens artistique » car c’est peut être cela qui pourrait estomper le flou qui règne entre l’amateur et le professionnel

Si je prends le cas d’un site ou d’un blog :

S’il est écrit par une seule personne sur un éventail de connaissances large il y aura immanquablement des lacunes. Libre aux lecteurs d’apporter le complément d’information ou le correctif sur un point de vue obsolète, à condition que l’auteur soit lui aussi conscient de ses limites et que la contradiction soit étayée.

 

S’il est écrit par plusieurs personnes ayant des connaissances pointues dans leur branche de connaissance, un sujet peut être traité de façon redondante ou avec des points de vue opposés et cela peut générer du trouble pour la mise en ligne ou pour le lecteur sans être un moteur de progrès car il n’y a pas d’échanges

 

S’il est écrit de façon collaborative, il va s’enrichir de la comparaison des connaissances  de chacun et du choix pertinent qui en ressortira, mais cela demandera beaucoup  de concertations et beaucoup de diplomatie. L’être humain est un animal et, comme lui, il sera plus réceptif sur le long terme à une approche positive, mais, pouvons-nous ou voulons-nous prendre le temps de nous poser et de discuter sereinement ?

-

 

Retour sur la page santé

Reflexions
ADN
Alimentation
Alimentation : préférences
Allergies
Allures
Antiparasitaires
Aoûtats
Ascaridiose
Atonie utérine
AVC
Avortement
Avortement 2
Babines
Bébés  nageurs
Boiteries
Borréliose
Cancer Tumeur
Carcinome Ossau
Carcinome Rumba
Castration
Césarienne
Chaleurs
Chenilles
Cheyletielloses
Chiot anasarque
Chiot anomalies
Chiot comportement
Chiot constantes
Chiot intégration
Chiot poids
Chiots FAQ
Choix d'un vétérinaire
Coccidiose
Coeur
Cœur de Blue
Coeur contrôles 1
Coeur contrôles 2
Comportement parental
Conjonctivite
Consanguinité
consommation
Coronavirus
Coup de chaleur
Croissance osseuse
Cystite
Démodécie
Dentition
Dépilation
Dérives races
Dermatologie
Diabète
Diarrhées
Dilatation torsion
Dilatation torsion 2
Dilatation torsion Blue
Doigt cassé
Durée de vie
Dysplasie
Dysplasie dépistage
Dysplasie stats.
Dysplasie triple ostéotomie
Dysurie
Echanges
Eclampsie
Ehrlichiose
Embolie
Entorse
Epilepsie
Epillet
Ergots
Ethique
Fentes palatines
Fourreau
Gale
Garde
Gastrectomie
Génétique couleurs
Génétique tests
Génétique introduction
Génotype
Gestation conseils
Gestation diagnostic
Gestation oui ou non
Gestation Schounga
Gestation Tistou
Gestation Tsiouydi
Giardiose
Glandes anales
Griffes  phanères 2
Grossesse nerveuse
Haendel croissance-1
Haendel croissance-2
Haendel croissance-3
Haendel difficultés pour se lever
Hématologie
Hématomes
Hépatite
Hépatozoonose
Hérédité
Hernie discale
Hernie ombilicale
Herpès Virose
Homéopathie
Hormones
Hot Spot
Hygiène
Hypertension
Implant
Incontinence
Innovations
Iinsémination
Insuffisance  lutéale
Intoxications
Invagination
Kystes
Kystes ovariens
Lait toxique
Leishmaniose
Leptospirose
Mal des transports
Maladie de Carré
Maladies  émergentes
Maladies génétiques
Male fertilité
Mamelles
Mammite
Mauvaise haleine
Méningite
Mise bas (1)
Mise bas (2)
Mise bas (3)
Mise bas Tistou
Morsure de chien-1
Morsure de chien-2
Mort subite
Mouches
Moustiques
Mue
Mycoplasmes
Myosite
Nécrose
Néosporose
Neurologie
Neuropathie
Nez et cavités nasales
Obéissance
Ocytocine
Oreilles
Oslérose
ostéochondrite
Ostéochondrome
Ostéopathie
Ostéosarcome
Ostéo.Gaurus
Ostéo. Gaurus 2
Othématome
Othématome de Blue
Ovariectomie
Pancréas
Parvovirose
Path. infectieuse
Path. parasitaire
Petits accidents
Phénotype
Phéromones
Piqûres
Piroplasmose
Pneumothorax
Poids  léonbergs
Poids et taille
Poids de Vijay
poils phanères
Pollution
Poumon
Poux
prognathisme
Progression
Progression 2
Prostate
Prothèses
Pseudo-gestation Ualougo
Puces
Pyodermite
Pyomètre
Rage
Rate
Reins
Rémanence ovarienne
Saillies
Santé au Pli
Sélection
Soins
Soins Collection
Soins Protections
Spermogramme
Squelette
Standard Léonberg
Statistitiques santé
Stérilisation
Suivi chaleurs
Suivi  chaleurs cas
Surpoids ou amaigrissement
Symphysiodèse dysplasie
Syndrome wobbler
Teigne
Tendinite
Testicules
Tétanos
Tête
Thyroïde
Tiques
Torsion utérine
Toux
Toux de chenil
Toxocarose
Toxoplasmose
Trachée
Transpiration
Troubles digestifs
Trousse d'urgence
Truffe
Tumeur cutanée
Tumeur mammaire
Tumeur Schounga
Tumeur Tendresse
Tumeur Valki
Urgences
Vaccinations
Vaginites
Vermifuges
Vieillissement
Vieillissement Ni-T-Chang
Vieillissement Nostalgie
Vieillissement Tristan
Vieillissement Blue
Vieillissement Don Gio
virus
yeux
Yeux et annexes

Copyright.© Le Pli du Soleil. Tous droits réservés