Saillies

 

 

Rétrospective de l'élevage du Pli du Soleil

Accueil ] Remonter ] Capucine ] Diabolo ] Nos portées ] Portée F H ] Portée I ] Portées M N ] Portée R ] Portée S ] Portées T ] Portées U V ] Valki ] A Nuance ] A Ouzame ] B.Pitchoum ] China Quzco ] D Raphan/Ricci ] Good Luck ] Généalogies ] Comportement ]

 

Accueil
Remonter

Saillies

 

Les différentes étapes d'une saillie naturelle

 

Toutes les étapes décrites sont entrecoupées de séance de jeux, courses et affrontements symboliques.

La période de présentation, a durée 1/4h car la chienne est arrivée au "bon moment" avec un suivi de son taux de progestérone.

 Cela peut être beaucoup plus long, voir reporté à un autre jour!

le mâle vérifie, la chienne relève la base de la queue

et la déplace sur le côté

La chienne lèche les babines en signe de soumission.

Il arrive très souvent que la chienne cherche à mordre, 

  si elle est assez dominante.

le mâle est sur la défensive,

près à faire un bon en arrière

autre position d'acceptation et de non agression

de la part de la chienne

le mâle fait un premier essai, pour tester le dos? Il est très loin.

Si la chienne n'est pas prête elle s'affaisse sous le poids du chien.

Si ce n'est pas encore le "bon moment" le chien peut "travailler" dans le vide

ou donner l'impression d'être maladroit, fatigué, lourdaud

à nouveau, léchage de babines, le mâle est beaucoup moins sur la défensive, partagé entre dominance (il se redresse le plus possible et le fouet est haut) et méfiance

la femelle est plus à l'aise

le mâle lèche le dessus de la tête, en signe de dominance,

la chienne  est d'accord

les moments de jeux

 sont très difficiles à prendre .......car très rapides

Le mâle passe  à la dernière étape.

Il faut observer les pattes arrières des deux chiens.

Sur cette séquence, la patte arrière gauche du mâle

est encore éloignée de celle de la femelle

tant que les pattes du mâle sont en arrières de celles de la femelle, il ne peut pas la saillir

les pattes se rapprochent. le mâle se fait "léger"

et le dos de la femelle est très solide

le mâle se repositionne Quitte à faire de la voltige!

ses pattes arrières passent en avant de celles de la femelle. la saillie est opérationnelle!

c'est maintenant que les maîtres respectifs interviennent.

Il faut l'aider à se retourner

et faire passer une de ses pattes arrière

par dessus le dos de la chienne

s'il ne l'a pas fait lui-même,

 pour le confort de la période suivante

Maintenant, il ne reste plus qu'à attendre,

que les deux chiens se détachent.

 Ici 1/4h, mais cela peut durer entre 5 mn et une 1/2h.

 les maîtres restent à côté pour éviter que l'un des chiens ne se déplace de façon intempestive.

 

FAQ

 


Question : Est ce qu'il y a beaucoup de chiens LOF qui reproduisent?

Réponse :  Pour les Léonbergs, sur  64822 Léos que Michel a référencés en France et à l'étranger, seulement  7466 ont reproduit  (2408 mâles et 5058 femelles)


Question : j'ai mes chiennes Léonbergs en chaleurs depuis peu et mon mâle ne réagit pas. Est ce normal ou est ce qu'il réagit seulement au bon moment?

Réponse : Quand ils vivent avec les femelles, souvent, ils ne se réveillent vraiment, qu' au bon moment. Ils ne vont pas se fatiguer pour rien !!. C’est ce qui fait croire aux propriétaires de femelles, qui viennent trop tôt pour une saillie, que le mâle ne sait pas faire. Il joue, il fait semblant de monter la chienne et il a l’air bécasson. D’autres chiens réagissent au simple fait qu’il y a une femelle et feront la saillie même si ce n’est pas le bon moment, d’où risque de déchirure ou d’infection pour la chienne et risque de fracture de l’os pénien du mâle si la femelle s’assied brutalement.


Question : Lors de ses chaleurs, nous avons fait les tests véto et nous avons présenté à notre femelle un  mâle de notre région…mais après plusieurs jours, pas de saillie  réelle, que des essais ! Elle se laissait faire, le male tentait souvent mais ne parvenait à rien  Déçu, le propriétaire nous a dit que notre femelle était trop en fusion avec nous ! Est-ce possible, elle vit avec une  petite femelle de10 ans  (autre race) Pour les prochaines chaleurs,  je ne sais pas quoi faire :

  • -réessayer avec le même mâle,

  • -avec un autre ?

  • -ou faire par insémination

Réponse :

  • Vous avez fait faire un frottis ou une recherche de taux de progestérone par prise de sang ?

  • Ce mâle avait déjà sailli avec succès ?

  • Quel est sa position par rapport à votre femelle de10 ans?

  • Quel est son caractère : chienne dominante, soumise, timide, très affectueuse, très attachée à vous ?.....

  • Elle a ses chaleurs tous les combien ?

Votre femelle peut refuser la saillie pour plusieurs raisons :  

  • la date a été mal ciblée (cela arrive pour les frottis ou les dosages par coloration)
  • Elle a un problème de santé :
    • kyste ovarien (souvent chez les chiennes qui ont des chaleurs rapprochés),
    • bride à l’intérieur de la vulve et refuse le mâle car cela lui fait mal (à faire vérifier par un véto). Dans ce cas, une insémination  est possible mais le risque se retrouvant pour la sortie des chiots.
  • elle ne se sentait pas prête : manque de maturité dans sa tête, mâle trop brusque, environnement intimidant…..)
  • le mâle ne lui plaît pas
  • elle accepte le mâle en tout début d’ovulation et ce mâle préfère les femelles en fin d’ovulation, ou l’inverse.
  • elle n’a pas la place de la femelle dominante dans sa meute (humaine ou canine). Dans ce cas, elle ne se sent pas le droit d’avoir des chiots, seulement celui de faire une grossesse nerveuse pour avoir du lait pour nourrir les chiots, réels ou symbolique, de la dominante.
  • ...

 

Personnellement,

  • je n’utilise les saillies par insémination que pour éviter les risques liés aux maladies transmissibles. Cela protège essentiellement le mâle. Au niveau de la FCI et de la SCC il est demandé que la première saillie, avec gestation, soit faite en naturel. Pour éviter de faire reproduire des chiens porteurs de problèmes héréditaires liés à la procréation.
  • Si une de mes chiennes refuse un mâle, et s’il me plaît beaucoup, je tente une deuxième fois avec le même si la femelle est jeune,  puis je cherche un autre reproducteur. Peut être qu’elle le trouvera mieux à son goût.

Question : Ma chienne X... devrait avoir ses chaleurs bientôt... Nous nous sommes longuement interrogés pour savoir si nous lui ferions ou non avoir une portée. Ce qui nous tracasse, c'est le fait qu'elle soit très craintive (non pas agressive, mais elle a vraiment peur de tout...)

Réponse :Je n’ai pas en tête la généalogie de X..., vous pouvez m’en rappeler les grandes lignes ? Votre Léo est bien confirmée, radiographiée et dans son cas, avez vous fait passer le TAN (test de bon caractère)?

Pour X, ses craintes sont de quelles sortes  et elles sont accentuées par quoi?

  • Hormonal ? souvent, dans ce cas, elle deviennent craintives à l’adolescence
  • C’est une grande sensible ? dans ce cas, elle est intelligente et très proche de vous
  • Elle est le bébé de la maison ? dans ce cas elle est très craintive à l’extérieur, dès qu’elle quitte la protection de sa meute. Une portée ou des responsabilité (un chiot à la maison) transforment  un peu ou beaucoup son caractère sauf si elle est devenue phobique
  • Il y a eu un problème à l’élevage qui a accentué la timidité. (Un grand bruit par exemple)
  • Elle peut être timide à la suite de l'éducation donnée par sa mère, par  son éleveur ou par des chiens qui vivaient dans la meute. Nous avons eu le cas avec une chienne traumatisée que nous avions reprise et dont l’ancien maître était brun ave des moustaches. Elle avait appris à tous nos chiens que c’était particulièrement dangereux et cela a traversé 2 générations en s’atténuant. heureusement!!!
  • Il y a encore beaucoup d’autres possibilités.

Une mère Léo émotive peut être une excellente mère avec des petits bien équilibrés. Au moment de l’éducation, vous laisserez votre deuxième chienne l’aider. Il vaut peut être mieux ne pas prendre un mâle trop « tonique », car  si un chiot hérite des 2 parents, il pourrait être craintif et attaquer par peur.

Ce ne sont que quelques idées. De toute façon, un vétérinaire comportementaliste pourrait mieux cibler le problème et son origine et vous dire s'il est bien approprié de la faire reproduire.


Question :Pouvez vous me dire à partir de quel âge très exactement une chienne Léonberg peut être saillie

Est-ce qu’il faut qu’elle ai ses 2 ans au moment de la saillie ou bien 2 ans au moment ou elle a ses bébés ?

Réponse : Le Club de race recommandait qu’elle ait 24 mois au moment de la saillie et bien sûr qu'elle soit confirmée et radiographiée. Si je ne me trompe, maintenant, le club indique 18 mois.  Pour la SCC, il suffit qu'elle soit confirmée ce qui peut être fait à partir de 15 mois Bernadette (2009)

 

Question : Une chienne peut être saillie par plusieurs mâles. Y a t-il un nombre limite par rapport aux possibilités de chiots?

Réponse : Comme chez tous les mammifères, la femelle peut être saillie plusieurs fois au cours d’un même cycle sans que cela pose le moindre problème. Le mélange des spermes constitue dans certains cas l’un des moyens d’assurer la sélection du « plus performant », mais chez le chat ou le chien, on peut avoir une multiplicité des paternités. Pour autant, chaque chiot ou chaque chaton sera issu d’un seul et unique père. Cela signifie que tous les produits possèdent la moitié de la génétique de leur mère, et la moitié de la génétique du père dont le spermatozoïde aura réussi à pénétrer l’ovocyte (à l’occasion de la fécondation). Si nous avons 5 petits, il peut y avoir jusqu’à 5 pères différents (1 par ovocyte).

Chez la chatte, contrairement à la chienne, l’ovulation n’a pas lieu spontanément. Elle est provoquée par l’accouplement et les chances d’obtenir une ovulation augmentent avec le nombre de saillies. Ainsi, il a été calculé qu’il faut au moins 5 accouplements stimulants (c'est-à-dire induisant une séquence comportementale complète chez la femelle, avec roulade ET léchage abondant de la zone périnéale) dans les 8 heures pour avoir 80% de chance d’obtenir une ovulation !


Question : Quel est le taux  de réussite des saillies pour les Léonbergs?

Réponse : Le taux de réussite des saillies … ou plutôt le % d’échecs lors de saillies. La France s’est dotée, au travers de la SCC, d’une procédure de déclaration des saillies qui limite la circulation de l’information scientifique appropriée. En effet, la déclaration de saillie aura lieu à 4 semaines (elle peut être envisagée plus tôt, mais certains préfèrent attendre le résultat d’un diagnostic de gestation réalisable dès 21-25 jours après l’ovulation). Dans de telles conditions, il n’est guère surprenant que les étalons français affichent de meilleures performances que les étalons issus de pays à la réglementation plus restrictive. Bien évidemment, le discours sera d’autant plus intéressé (« non, non, jamais d’échec avec mon chien… ») que la rétribution des droits de saillies sera envisagée indépendamment des résultats obtenus…


Question : J'ai une femelle qui se laisse saillir alors qu'elle n'est pas en chaleur. Pourquoi? Que faut faire? Je ne peux pas la mettre avec les autres femelles, elle se bagarre, toute seule, elle déprime. Est ce que cela a un rapport?

Réponse : Si la chienne a des odeurs corporelles modifiées (affection génitale ou urinaire par exemple), elle peut de fait représenter une source d’inspiration importante pour des mâles. Pour autant que cela ne lui pose pas un problème de dominance, la saillie peut être acceptée. Pour mémoire, je rappelle que SERENA avait accepté d’être saillie plus de 10 jours après la fin de ses chaleurs !...

Il me semble toutefois utile de vérifier s’il n’y a pas une persistance à bas bruit d’une activité folliculaire, par l’intermédiaire de frottis vaginaux. Dans un tel cas, le dysfonctionnement ovarien qui en découle pourrait bien entraîner des complications plus graves (pyomètre en particulier).


Question : Ma femelle a été saillie. Echographie chez mon véto, 2 visites pour être sûr.

  • à 30 jours : des ampoules grosses et des petites

  • à 38 jours : les ampoules ont grossies mais le véto dit qu’elles sont vides.  Le taux de progestérone est à 48,5

La résorption  c’est quand il n’y a plus d’ampoules ? Les ampoules vides cela existe?

Réponse : Lorsqu’il y a résorption embryonnaire, on observe en premier lieu un comblement de l’ampoule fœtale avant qu’elle ne disparaisse. L’observation d’une image liquidienne qui augmente en taille avec le temps est plutôt compatible avec une dilatation pathologique de l’utérus (hydromètre ou pyomètre). Il me semble souhaitable que la chienne soit présentée en consultation pour un autre avis, en particulier si l’on observe une altération de son état général


Question :   ma femelle Léonberg a eu 2 portées à 1an d’intervalle.  Elle vient d’être saillie 6 mois après la dernière naissance. Au moment de la saillie, elle a fait une forte hémorragie. Le vétérinaire lui a donné un  antihémorragique

J’aimerais savoir :

  • Qu’est ce qui s’est passé (rupture d’un vaisseau, brutalité du mâle, problème vulvaire ou utérin….)

  • Est-ce qu’elle sera quand même gestante

  • Est-ce qu’elle sera réparée dans 2 mois

  • Faudra-t-il la  remettre sous antihémorragique à la naissance des chiots

 

Réponse : Il est difficile de faire la différence entre une déchirure de la muqueuse vaginale et un saignement abondant artificiellement exagéré à l’issue de la saillie par un reflux du liquide prostatique produit par le mâle.

 

Toutefois, lorsqu’il s’agit d’une déchirure, on retrouve toutes les caractéristiques des saignements de plaies ouvertes : couleur vive des écoulements sanguins, production continue (en tout cas durable), … et l’examen attentif de la cavité vaginal (examen visuel et palpation, sinon endoscopie) permet de confirmer l’endroit et l’importance de la déchirure. De tels traumatismes doivent généralement être traités chirurgicalement pour éviter qu’il ne persiste une communication entre la cavité abdominale et l’extérieur par l’intermédiaire de la brèche qui a été crée. La prévention en la matière est toujours plus raisonnable et consiste généralement à s’assurer que la chienne a ovulé avant de la présenter au mâle, tout comme à limiter les contraintes éventuelles pouvant s’apparenter à un « viol organisé »…

 

Il peut également s’agir d’un saignement strictement momentané, liée à l’accumulation de sang qui se fait chez certaines chiennes dans la partie la plus crâniale du vagin. A l’occasion de la saillie, ce sang se trouve dilué par la quantité importante de liquide prostatique produite par le mâle. Lorsque l’accouplement cesse, on observe alors un reflux important, dont la teinte est très proche de celle d’un saignement… Toutefois, ce « saignement » ne persiste pas avec la même importance au-delà des quelques minutes qui suivent la fin de l’accouplement. Ils n’ont également rien de similaire à ce que l’on peut observer lors d’un véritable saignement en nappe tel que décrit précédemment.

 

Dans un cas comme dans l’autre, il n’y a aucune raison pour que votre chienne présente de nouveau de tels saignements lors de la mise-bas. A moins qu’il ne s’agisse d’une affection beaucoup plus grave, telle que de l’hémophilie par exemple. Mais dans un tel cas, je doute que qu’un anti hémorragique  puisse faire quoique ce soit !...


Question : Lors des chaleurs de notre femelle Léonberg, nous avons fait les tests de progestérone par notre vétérinaire et nous lui avons présenté un  mâle de notre région…mais après plusieurs jours d’essais ..pas de saillie  réelle, que des essais ! Elle se laissait faire, le mâle tentait souvent mais ne parvenait à rien et notre fille en avait marre !

Déçu, le propriétaire nous a dit que notre femelle était trop en fusion avec nous !  Est-ce possible, ? elle vit avec une autre femelle Labrador

Pour les prochaines chaleurs,  je ne sais pas quoi faire :

  • réessayer avec le même mâle, ?
  • avec un autre ?
  • ou utiliser l' insémination,  si elle est trop craintive avec les autres?

Réponse :

  • Vous avez fait faire un frottis ou une recherche de taux de progestérone par prise de sang ?

  • Ce mâle avait déjà sailli avec succès ?

  • Quel est la position de votre femelle Léonberg par rapport à votre femelle Labrador, qui dirige?

  • Quel est son caractère : chienne dominante, soumise, timide, très affectueuse, très attachée à vous ?.....

  • Elle a ses chaleurs tous les combien ?

Votre femelle peut refuser la saillie pour plusieurs raisons :  

  • la date a été mal ciblée (cela arrive pour les frottis ou les dosages par coloration)
  • Elle a un problème de santé :
    • kyste ovarien (souvent chez les chiennes qui ont des chaleurs rapprochés),
    • bride à l’intérieur de la vulve et refuse le mâle car cela lui fait mal (à faire vérifier par un véto). Dans ce cas, une insémination  est possible mais le risque se retrouvant pour la sortie des chiots.
  • elle a mal au dos (problème de vertèbre) et elle n'accepte pas que le mâle la monte
  • elle ne se sentait pas prête : manque de maturité dans sa tête, mâle trop brusque, environnement intimidant…..)
  • le mâle ne lui plaît pas
  • elle accepte le mâle en tout début d’ovulation et ce mâle préfère les femelles en fin d’ovulation, ou l’inverse.
  • elle n’a pas la place de la femelle dominante dans sa meute (humaine ou canine). Dans ce cas, elle ne se sent pas le droit d’avoir des chiots, seulement celui de faire une grossesse nerveuse pour avoir du lait pour nourrir les chiots, réels ou symbolique, de la dominante.
  • le mâle ne sait pas ou ne peut pas saillir (libido insuffisante, domination du maître, problème hormonal...°

 Personnellement,

  • je n’utilise les saillies par insémination que pour éviter les risques liés aux maladies transmissibles. Cela protège essentiellement le mâle. Au niveau de la FCI et de la SCC il est demandé que la première saillie, avec gestation, soit faite en naturel. Pour éviter de faire reproduire des chiens porteurs de problèmes héréditaires liés à la procréation.
  • Si une de mes chiennes refuse un mâle, et s’il me plaît beaucoup, je tente une deuxième fois avec le même si la femelle est jeune,  puis je cherche un autre reproducteur. Peut être qu’elle le trouvera mieux à son goût.  Bernadette

 

Système reproducteur, reproduction et chiots

 

 

Reflexions
ADN
Alimentation
Alimentation : préférences
Allergies
Allures
Antiparasitaires
Aoûtats
Ascaridiose
Atonie utérine
AVC
Avortement
Avortement 2
Bébés  nageurs
Boiteries
Borréliose
Cancer Tumeur
Carcinome Ossau
Carcinome Rumba
Castration
Césarienne
Chaleurs
Chenilles
Cheyletielloses
Chiot anasarque
Chiot anomalies
Chiot comportement
Chiot constantes
Chiot intégration
Chiot poids
Chiots FAQ
Choix d'un vétérinaire
Coccidiose
Coeur
Cœur de Blue
Coeur contrôles 1
Coeur contrôles 2
Comportement parental
Conjonctivite
Consanguinité
consommation
Coronavirus
Coup de chaleur
Croissance osseuse
Cystite
Démodécie
Dentition
Dépigmentation
Dépilation
Dérives races
Dermatologie
Diabète
Diarrhées
Dilatation torsion
Dilatation torsion 2
Dilatation torsion Blue
Doigt cassé
Durée de vie
Dysplasie
Dysplasie dépistage
Dysplasie stats.
Dysplasie triple ostéotomie
Dysurie
Echanges
Eclampsie
Ehrlichiose
Embolie
Entorse
Epilepsie
Epillet
Ergots
Ethique
Fentes palatines
Fourreau
Gale
Garde
Gastrectomie
Génétique couleurs
Génétique tests
Génétique introduction
Génotype
Gestation conseils
Gestation diagnostic
Gestation oui ou non
Gestation Schounga
Gestation Tistou
Gestation Tsiouydi
Giardiose
Glandes anales
Griffes  phanères 2
Grossesse nerveuse
Haendel croissance-1
Haendel croissance-2
Haendel croissance-3
Haendel difficultés pour se lever
Hématologie
Hématomes
Hépatite
Hépatozoonose
Hérédité
Hernie discale
Hernie ombilicale
Herpès Virose
Homéopathie
Hormones
Hot Spot
Hygiène
Hypertension
Implant
Incontinence
Innovations
Iinsémination
Insuffisance  lutéale
Intoxications
Invagination
Kystes
Kystes ovariens
Lait toxique
Leishmaniose
Leptospirose
Mal des transports
Maladie de Carré
Maladies  émergentes
Maladies génétiques
Male fertilité
Mamelles
Mammite
Mauvaise haleine
Méningite
Mise bas (1)
Mise bas (2)
Mise bas (3)
Mise bas Tistou
Morsure de chien-1
Morsure de chien-2
Mort subite
Mouches
Moustiques
Mue
Mycoplasmes
Myosite
Nécrose
Néosporose
Neurologie
Neuropathie
Nez et cavités nasales
Obéissance
Ocytocine
Oreilles
Oslérose
ostéochondrite
Ostéochondrome
Ostéopathie
Ostéosarcome
Ostéo.Gaurus
Ostéo. Gaurus 2
Othématome
Othématome de Blue
Ovariectomie
Pancréas
Parvovirose
Path. infectieuse
Path. parasitaire
Petits accidents
Phénotype
Phéromones
Piqûres
Piroplasmose
Pneumothorax
Poids  léonbergs
Poids et taille
Poids de Vijay
poils phanères
Pollution
Poumon
Poux
prognathisme
Progression
Progression 2
Prostate
Prothèses
Pseudo-gestation Ualougo
Puces
Pyodermite
Pyomètre
Rage
Rate
Reins
Rémanence ovarienne
Saillies
Santé au Pli
Sélection
Soins
Soins Collection
Soins Protections
Spermogramme
Squelette
Standard Léonberg
Statistitiques santé
Stérilisation
Suivi chaleurs
Suivi  chaleurs cas
Surpoids ou amaigrissement
Symphysiodèse dysplasie
Syndrome wobbler
Teigne
Tendinite
Testicules
Tétanos
Tête
Thyroïde
Tiques
Torsion utérine
Toux
Toux de chenil
Toxocarose
Toxoplasmose
Trachée
Transpiration
Troubles digestifs
Trousse d'urgence
Tumeur cutanée
Tumeur mammaire
Tumeur Schounga
Tumeur Tendresse
Tumeur Valki
Urgences
Vaccinations
Vaginites
Vermifuges
Vieillissement
Vieillissement Ni-T-Chang
Vieillissement Nostalgie
Vieillissement Tristan
Vieillissement Blue
Vieillissement Don Gio
virus
yeux
Yeux et annexes

Copyright.© Le Pli du Soleil. Tous droits réservés