Suivi chaleurs

 

 

Rétrospective de l'élevage du Pli du Soleil

Accueil ] Remonter ] Capucine ] Diabolo ] Nos portées ] Portée F H ] Portée I ] Portées M N ] Portée R ] Portée S ] Portées T ] Portées U V ] Valki ] A Nuance ] A Ouzame ] B.Pitchoum ] China Quzco ] D Raphan/Ricci ] Good Luck ] Généalogies ] Comportement ]

 

Accueil
Remonter

 Suivi des chaleurs

 

Pour connaître la date d'ovulation. Vous avez plusieurs possibilités , elles ne sont pas toutes scientifiques, elles sont plus ou moins fiables, à vous de faire votre choix

 

Vous avez le mâle à la maison, le temps ou la possibilité

Vous pouvez laissez faire la nature. Une chienne se laisse saillir très souvent quand c'est le bon moment mais pas toujours. Le mâle peut s'épuiser, inutilement (attention au cœur!) ou saillir en force ( risques de déchirures pour la chienne)

 Votre femelle a déjà fait une portée et si les chiots sont nés entre 61 et 63 jours

 Vous aviez bien calculé la date d’ovulation, vous pouvez recommencer de la même façon, peut être que cela marchera, les hormones sont très facilement perturbées.

. Beaucoup de raisons peuvent modifier les chaleurs ou l’ovulation : 

    •  Souvent, en prenant de l’âge, le temps entre le début des chaleurs et l’ovulation s’allonge
    • Votre Léo couve un problème hormonal ou une maladie
    • Elle côtoie une autre femelle en chaleur
    • Son équilibre de meute ( introduction d’un nouveau chien, modification dans la vie des maîtres….)

Vous avez besoin d'une date assez précise

 

  • Faire faire un frottis
  • Faire faire une recherche du taux de progestérone
  • Si vous doubler frottis et progestérone il y a plus de chance

Le frottis

Avant l'ovulation, les follicules se développent en synthétisant des œstrogènes. Les cellules vaginales sont très sensibles à la concentration d'œstrogènes dans le sang. l'examen consiste à prélever des cellules avec un écouvillon et à les observer au microscope après coloration. Les frottis vaginaux sont simples à réaliser et peu onéreux, mais, il est souvent difficile à interpréter chez une Léonberg.
Nous avons constaté des erreurs d'une semaine entre la date  supposée (après interprétation du frottis) et la date de la saillie.

 

Dosage par coloration de la progestérone

  ou Bio Test Véto

Il s'agit d'un dosage de progestérone avec 4 couleurs de bleu différentes

Seule la couleur presque blanche permet de confirmer l’ovulation.

Pour les autres couleurs, une interprétation sera sujette à caution car on ne peut pas anticiper sur la date de l’ovulation.

Dosage chiffré de la progestérone

  •  Votre vétérinaire peut envoyer  les résultats de la prise de sang à un laboratoire pour une lecture chiffrée, il faut être sûr que le laboratoire ait l’habitude de lire pour les chiens  
  • Votre vétérinaire peut s’entendre avec
    • CERCA (centre d'étude en reproduction canine assistée) à l'Ecole vétérinaire de Maisons-Alfort

    • CERREC (centre d'étude et de recherche en reproduction et élevage canin)  à l'Ecole vétérinaire de Lyon

    • CIAL (centre d'insémination artificielle canine)  à l'Ecole vétérinaire de Nantes

    •  CRECS pour Centre de Reproduction des Carnivores du Sud-ouest à Toulouse (clinique privée)

     et envoyer les prises de sang en chrono post

  • Vous pouvez allez directement dans une de ces services et faire faire le tout sur place ( en général ils font un forfait)

Attention :

 selon les laboratoires, les résultats sont en ng/ml ou en nmol/l

Il ne faut pas passer d'un labo à un autre pour faire un suivi.  Selon les laboratoires les étalonnages des machines ne sont pas les mêmes, vous aurez des résultats différents pour le même échantillon

µg/l= microgramme par litre

ng/ml= nanogramme par mililitre

nmol/l = nanomole par litre

Les µg/l  et les ng/ml sont équivalents .

Après, il suffit de convertir pour avoir la valeur dans l’unité qui  convient

1ng/ml = 1µg/l

1ng/ml = 3,18nmol/l

 Ex : 0,7 µg/l donne environ 2,2 nmol/l, ce qui correspond au tout début de la phase de maturation folliculaire.

Par contre, on ne peut absolument pas dire pour quelles valeurs on pourra confirmer l’ovulation avec l’un ou l’autre des laboratoires. En effet, les courbes de dosages ne sont pas linéaires, ce qui rend toute extrapolation impossible.

 

Quelques exemples de contrôles de progestérone

  • 16 mars: 0.8ng/L
  • 19 mars: 4.3ng/L
  • 20 mars: Saillie
  • 21 mars: 19.4ng/L
  • 22 mars: Saillie
  • 23 mars: 34.4 ng/L
  • 20 mai :  9 chiots vivants

 

 

Saillies suivies de gestation
Les chiffres sont donnés en nmol/l = nanomole par litre

  A B C D E F
1            
2            
3            
4            
5   0,96        
6           2,6
7   6,8 1,6 12 3,9  
8            
9 29,9     32,3    
10 saillie 18,9   saillie   10,6
11 saillie 42,4
saillie
18,6 refus 46,6
saillie
 
12     28,5   saillie 35,2
saillie
13     saillie     saillie
14     saillie     saillie
15            
gestante oui oui oui oui oui oui

 

Saillies vides
Les chiffres sont donnés en nmol/l = nanomole par litre

  A B C D E F G
1              
2         1,4    
3              
4 1,4            
5              
6       1,2      
7 1,3       6,6 1,6  
8   8,8 8,2     1,97  
9       8,8 saillie    
10 9,1 19 18   30,7
saillie
   
11 15,5 44
saillie
55 11,1 saillie 6,2  
12

28,5

saillie

  saillie        
13 saillie     refus   refus  
14       refus   69
saillie
 
15       refus   refus  
gestante non non non non non non  

 

Quelques résultats avec une comparaison :

ng/ml= nanogramme par mililitre

nmol/l = nanomole par litre

 

début des chaleurs = x + date de la saillie nmol/L ng/ml
jour x + 12 35,2 11
jour x + 12,13,14 saillie, gestante, chiots  
     
jour x +12 56,8 17,8
jour x +11,12,13 saillie, vide  
     
jour x + 9 11,1 3,4
jour x + 12 refus de saillie  
     
jour x + 9 29,9 9,4
jour x + 10,11 saillie, gestante, chiots  
     
jour x + 10 42,4 13,3
jour x + 10 saillie, gestante, chiot  
     
jour x + 11 28,5 8,9
jour x + 12, 13 saillie, gestante, chiot  
     
jour x + 10 28,5 8,9
jour x +10,11 saillie, vide  
     
jour x + 11 35,2 11
jour x + 11,12,13 saillie, gestante, chiots  
     

 

FAQ

 

Question : j'ai une chienne en chaleurs et je fais faire un suivi par mon vétérinaire mais je n'y comprends rien la première fois elle est  à 1.74 la deuxième fois elle n'est plus qu'à 1.06

Réponse : Le fait que le taux de progestérone redescende au cours du cycle n’est pas systématiquement anormal, en particulier au début des chaleurs. La différence observée peut également être liée aux imprécisions de mesure du laboratoire qui a produit le résultat et l’on peut facilement considérer que 1.74 et 1.06 sont deux valeurs sensiblement équivalentes. Ce qui importe, c’est de ne jamais interrompre le suivi de chaleurs tant que le frottis n’a pas confirmé que les chaleurs sont finies (présence des trois types cellulaires et de poly nucléaires sur l’ensemble de la lame). Cela signifie également que l’interprétation d’un dosage nécessite d’avoir connaissance du stade du cycle, ce qui ne peut être confirmé qu’avec le frottis ou un examen endoscopique de la cavité vaginale… Samuel


Question : j'ai 2 chiennes qui ne déclenchent leurs chaleurs qu'après la chef de meute.  Il peut y avoir quelques pertes pendant 1 ou 2 jours puis un arrêt jusqu'à ce que la dominante se mette en route, comme si elle les bloquait! 

Réponse : La tendance à la synchronisation des chaleurs est parfaitement connue chez la chienne. Dès lors que des chiennes vivent en groupe, leurs cycles sont progressivement décalés de sorte à ce que toutes la majorité des chiennes soit plus ou moins en chaleurs en même temps, en particulier si les ressources alimentaires tendent à manquer… Il s’agit là d’un processus ancestral permettant aux canidés sauvages d’assurer la survie de progéniture des dominants de la meute. Les femelles dominées servent alors de « femelles laitières » pour les chiots des femelles dominantes, pendant que ces dernières vont chasser. Ce phénomène est rendu possible par l’incroyable capacité qu’ont les canidés à exprimer de véritables lactations de pseudogestation…Samuel


 

Question : Je vous contacte pour avoir votre avis sur une situation que j'ai du mal à comprendre. Ma chienne a débuté ces chaleurs le 14 décembre. 9 jours après soit le 23 décembre, je fais faire un frottis négatif. Le lendemain de noël, le 26, je fais faire un autre frottis et une prise de sang (frottis négatif et 0.7 ng). Le 29, je refais un frottis presque positif et une prise de sang (7.5ng ).Quatre jours plus tard, le 2 janvier, à nouveau un frottis positif et un taux à 4.7 ng. Le lundi 5 janvier, prise de sang ( 6.7 ng).Deux jours plus tard, plus rien, plus d'attraction. je ne comprends pas! Avez vous une idée?

Réponse : Ce qui est important, c’est de toujours associer le frottis et les dosages, … et de s’assurer que le laboratoire auquel l’on fait appel est au moins étalonné pour le seuil à partir duquel l’ovulation est confirmée (par exemple : 25-30 nmol/L ou 8-10 ng/m au CERREC)  Cela semble correspondre à ce cas clinique


 

Question : Je viens de recevoir, par Internet, une publicité pour acheter un "détecteur électronique d'ovulation". Je suis curieuse de savoir si cet appareil est efficace. Avez vous déjà testé ce produit ?

Réponse :  Plusieurs études ont déjà montré que l’utilisation de ce type de matériel pour la détection de l’ovulation n’était pas envisageable avec une prédictibilité suffisante. Certes, le principe de fonctionnement est correct : la résistivité change en fonction de l’imprégnation oestrogénique. Mais la précision de la mesure n’est pas meilleure que la réalisation d’un examen colpocytologique (le fameux frottis vaginal). D’autre part, des erreurs de mesures apparaissent facilement, en particulier lorsque celles-ci sont réalisées quelques temps après les mictions !...

Ce « détecteur électronique de gestation » (dont vous m'avez envoyé les références) ne vous apportera pas beaucoup d'information. S’il est en effet possible de mettre en évidence une cavité liquidienne dans l’utérus d’une chienne lorsque l’on a le bon matériel, l’appareil qui vous est présenté ne vous permettra jamais de faire la différence entre une cavité amniotique (chienne gestante) et un pyomètre (chienne en danger de mort) ! D’autre part, la détection de la gestation chez la chienne n’est envisageable avec certitude qu’à partir du 19-25e jour (moyenne à 21 jours) par rapport à l’ovulation pour les échographistes disposant à la fois du meilleur matériel et d’une expertise solide. Comme une saillie fécondante peut avoir eu lieu jusqu’à 5 jours avant l’ovulation (même si ce n’est pas le meilleur moyen de garantir la gestation), la détection échographique des ampoules fœtales n’est guère envisageable avant 19+5=24 jours après une saillie, voire 28-30 jours !

 Par contre, ceux qui élèvent des porcs peuvent en avoir l'utilité car, effectivement, dans cette espèce, l’utilisation d’un doppler permet de mettre en évidence précocement une augmentation de diamètre de l’artère utérine chez les femelles gestantes (mais chez la truie, la visualisation des ampoules fœtales ne sera possible que bien plus tard – juste une question de forme des ampoules)…

Je considèrerais personnellement cet outil comme un « accessoire de reproduction », ainsi qu’il est mentionné dans  le titre de la publicité. En aucun cas, il ne s’agit d’un outil ayant la précision du dosage de progestérone ou des échographies quotidiennes de l’ovaire. 

P.S. On peut vendre n’importe quel appareil : il n’existe en la matière aucune réglementation imposant la vérification de la précision de l’information rendue. Dommage !


Question : est ce que le taux de progestérone sert uniquement pour connaître l'ovulation?

Réponse : On peut l'utiliser aussi :

  • pour détecter la proximité du terme, surtout en cas de césarienne. pendant la dernière partie de la gestation. Le taux chute brusquement de 2 ng/ml dans les 12 à 36 h avant la mise bas.

  • pour connaitre les troubles de l'ovulation et détecter les chaleurs anovulatoires chez une femelle stérile

  • pour détecter une insuffisance lutéale qui sera suivie d'une résorption si un traitement n'est pas mis en place

  • pour détecter des chaleurs silencieuses

  • pour diagnostiquer des tumeurs testiculaires chez le mâle. (un chien sain ne secrète pas de progestérone à un taux décelable)


Question : Est ce vrai que le frottis chez une Léonberg n'est pas très fiable?

Réponse :

  • Chez certaines races comme Léonberg, Golden retriever, Lévrier Afghan, les images cellulaires obtenues peuvent ne pas être caractéristique d'un œstrus.

  • Chez d'autres races comme les Chow-chow (et quelquefois le Léonberg) les images cellulaires évoquant un œstrus sont souvent obtenus précocement au cours des chaleurs alors que la chienne est loin d'être prête.

  • On peut obtenir des images cellulaires évoquant un œstrus avant l'ovulation et son aspect caractéristique peut durer plus longtemps que les 48h optimales de la période fécondante.

  • Dans certains cas, le frottis peut prendre un aspect atypique.

Tout cela peut constituer un piège pour l'interprétation des résultats, d'où l'intérêt d'associer un dosage de progestérone au frottis.


Question : Pour les chaleurs de ma chienne, j'ai appris à être patient! C'est surtout "em...dant" car je ne sais rien prévoir (expos, vacances...) J'espère que ce dérèglement n'aura pas de conséquences sur sa gestation (hypothétique) et la santé des chiots (re-hypothétiques). Savez vous pourquoi elles n'apparaissent pas?

Réponse : Il peut y avoir beaucoup de raisons pour que les chaleurs de la chienne n’apparaissent pas.

Elles peuvent être psychologiques, la chienne peut se considérer comme étant en position de dominée  dans sa « meute » (cela comprend aussi vous et vôtre famille) et souvent, seule la dominante se sent le droit de reproduire. Elle peut être trop maternée et elle reste bébé mentalement,  elle aura très peu de chaleurs. La canicule, le début d’hiver en dents de scie ont des effets importants et négatifs sur le système hormonal de nos chiens mâles et femelles. Par exemple les spermatos d’un mâle ne supportent pas la canicule (chaleur ou fièvre) et dans un spermogramme on les voit très lents ou tous morts. Cela peut être génétique, chez la Léo cela varie de tous les 4 mois à tous les 2 ans !. Cela peut être une maladie plus ou moins grave, kyste ovarien, tumeur, virus, maladies transmises lors de saillies naturelles, etc….. Cela peut être alimentaire, les croquettes ne sont pas toujours aussi bien équilibrées qu’on pourrait le penser pour un chien en particulier. Là encore la canicule peut modifier la composition des stockages chez le fabriquant, le grossiste ou le client. Il y a encore beaucoup d’autres raisons…..


Question : J'ai fait faire une prise de sang pour ma chienne, que j'ai envoyé à 2 laboratoires.

 j'ai déjà le résultat du premier qui note 0,70 µg/l et pour la femme : 0,1 à 0,54 µg/l phase folliculaire, 1,5 à 20 phase lutéale. 

Je voudrais faire le rapport des 2 labos.

C'est la première fois que je fais ces analyses en labo humain, je ne sais pas trop comment comparer avec les taux de la chienne.

Réponse : Les µg/l sont équivalents aux ng/ml, ce qui fait 3,18 nmol/l… Après, il suffit de convertir pour avoir la valeur dans l’unité qui  convient. 0,7 µg/l donne environ 2,1 nmol/l, ce qui correspond au tout début de la phase de maturation folliculaire. Par contre, je ne peux absolument pas vous dire pour quelles valeurs on pourra confirmer l’ovulation avec l’un ou l’autre des laboratoires. En effet, les courbes de dosages ne sont pas linéaires, ce qui rend toute extrapolation impossible. C’est uniquement en comparant les valeurs fournies par un labo avec celle connues pour constituer un référence que l’on peut se servir d’un second labo. Maintenant, il faut également se souvenir qu’un « étalonnage » réalisé aujourd’hui peut varier d’ici les 3 prochains mois… ce qui impose également que sur les mêmes échantillons, l’analyse soit renouvelée d’ici plusieurs semaines.

Bref, étalonner correctement une technique utilisée dans un laboratoire par rapport à un autre n’est pas si simple. Nous considérons qu’il faut en moyenne 50 à 200 dosages pour avoir une véritable idée (en tout cas au moins 30 dosages pour le seuil recherché)… Lorsque des éleveurs (ou des vétérinaires) s’improvisent gestionnaires d’une assurance qualité quelconque, il arrive bien souvent que le résultat ne soit pas toujours (et surtout aussi longtemps qu’on le désire) celui que l’on souhaite. Samuel


Question : : il paraît que pour les Léos, le "bon moment" est souvent au delà de la moyenne de 12 jours...

Réponse : Pour les Léos, Samuel a eu  4 jours en minimum et plus de 30 jours en maximum dans sa clientèle. Nausicaa a eu une seule saillie naturelle à 30 jours et 10 bébés. L’idéal, c’est de faire le suivi vétérinaire et d’avoir un mâle à proximité qui se réveille quand c’est le « bon moment »  pour confirmer. En général cela tourne autour de 10 à 14 jours.


Question : y a t il une étude sur le nombre de saillies réussies suite à un dosage de progestérone (prise de sang)?

Réponse : Aujourd’hui, le taux de gestation des chiennes est de 70 à 80% toutes races confondues lorsqu’elles sont convenablement suivies par dosage de la progestérone. Ce chiffre doit être comparé aux statistiques de la SCC, pour lesquelles on n’observe guère plus de 50% des saillies déclarées qui sont fécondantes. Dans certains élevages, le taux de fertilité observée est de 95%, mais cela reste plutôt exceptionnel. Le plus important est bien de réaliser un dosage de la progestérone est d’attendre 48H après que le seuil d’ovulation ait été confirmé. Entre dosage qualitatif et dosage quantitatif, il n’y a guère de différence, pour autant que la technique de dosage soit validée et robuste (reproductible). Mon inquiétude avec les dosages de Pg chez la chienne est :

  • l’existence sur le marché d’un dosage qualitatif sans témoins (aucun moyen pour le vétérinaire de vérifier si le résultat est correct ou non ;
  • le recours de plus en plus fréquent à des laboratoire de biologie humaine qui n’ont pas étalonné leur technique pour travailler sur le sang de chienne et qui rendent des résultats discordants.

Question : je souhaiterais faire faire une portée à ma chienne. Il s'avère que d'habitude je la met au male à partir du 9ème jour sans faire de frottis ni de taux. Mais là je voudrais être plus certaine de toutes les dates pour m'organiser. A votre avis je dois aller quand chez le véto pour faire la prise de sang, car là je n'y connaît rien.

Réponse :  Le frottis  est souvent  difficile à interpréter chez une léo, il peut y avoir des marges d’erreurs d’une semaine. Pour le taux de progestérone Le vétérinaire a besoin de pouvoir comparer au moins 2 résultats. Si votre véto utilise le  dosage de progestérone par coloration par exemple Bio Test,  avec 4 couleurs de bleu différentes, seule la couleur presque blanche permet de confirmer l’ovulation, pour les autres couleurs, l’interprétation donnée est sujette à caution car on ne peut pas anticiper sur la date de l’ovulation.

  • Votre véto peut envoyer  les résultats de la prise de sang à un laboratoire pour une lecture chiffrée, il faut être sûr que le labo ait l’habitude de lire pour les chiens ( l’étalonnage est différent d'un laboratoire à l'autre et pour une lecture humaine ou canine)
  • Votre véto peut s’entendre avec un des services spécialisés et envoyer les prises de sang en chrono post. Si  vous pouvez y allez directement c'est mieux.
  • Si vous doubler frottis et progestérone il y a plus de chance
  • Si vous avez un mâle à la maison, en général il ne se trompe pas
  • Si votre femelle a déjà fait une portée et si les chiots sont nés entre 61 et 63 jours, vous aviez bien calculé la date d’ovulation, vous pouvez recommencer de la même façon.
  • Une chienne se laisse saillir quand c’est le bon moment, le décalage se fait
    •  quand son maître trop dominant reste à côté d’elle
    •  quand elle a un problème hormonal.
  • Il arrive qu’une chienne modifie la durée de son cycle et/ou de ses chaleurs
    • en prenant de l’âge
    • en couvant un problème hormonal ou une maladie
    • parce qu’elle côtoie une autre femelle en chaleur
    • Parce que on lui a changé son équilibre de meute ( introduction d’un nouveau chien, modification dans la vie des maîtres….)
  • Le fait que la saillie soit féconde ou pas est un autre problème !!!!!  

 

 

Système reproducteur, reproduction et chiots

Reflexions
ADN
Alimentation
Alimentation : préférences
Allergies
Allures
Antiparasitaires
Aoûtats
Ascaridiose
Atonie utérine
AVC
Avortement
Avortement 2
Bébés  nageurs
Boiteries
Borréliose
Cancer Tumeur
Carcinome Ossau
Carcinome Rumba
Castration
Césarienne
Chaleurs
Chenilles
Cheyletielloses
Chiot anasarque
Chiot anomalies
Chiot comportement
Chiot constantes
Chiot intégration
Chiot poids
Chiots FAQ
Choix d'un vétérinaire
Coccidiose
Coeur
Cœur de Blue
Coeur contrôles 1
Coeur contrôles 2
Comportement parental
Conjonctivite
Consanguinité
consommation
Coronavirus
Coup de chaleur
Croissance osseuse
Cystite
Démodécie
Dentition
Dépigmentation
Dépilation
Dérives races
Dermatologie
Diabète
Diarrhées
Dilatation torsion
Dilatation torsion 2
Dilatation torsion Blue
Doigt cassé
Durée de vie
Dysplasie
Dysplasie dépistage
Dysplasie stats.
Dysplasie triple ostéotomie
Dysurie
Echanges
Eclampsie
Ehrlichiose
Embolie
Entorse
Epilepsie
Epillet
Ergots
Ethique
Fentes palatines
Fourreau
Gale
Garde
Gastrectomie
Génétique couleurs
Génétique tests
Génétique introduction
Génotype
Gestation conseils
Gestation diagnostic
Gestation oui ou non
Gestation Schounga
Gestation Tistou
Gestation Tsiouydi
Giardiose
Glandes anales
Griffes  phanères 2
Grossesse nerveuse
Haendel croissance-1
Haendel croissance-2
Haendel croissance-3
Haendel difficultés pour se lever
Hématologie
Hématomes
Hépatite
Hépatozoonose
Hérédité
Hernie discale
Hernie ombilicale
Herpès Virose
Homéopathie
Hormones
Hot Spot
Hygiène
Hypertension
Implant
Incontinence
Innovations
Iinsémination
Insuffisance  lutéale
Intoxications
Invagination
Kystes
Kystes ovariens
Lait toxique
Leishmaniose
Leptospirose
Mal des transports
Maladie de Carré
Maladies  émergentes
Maladies génétiques
Male fertilité
Mamelles
Mammite
Mauvaise haleine
Méningite
Mise bas (1)
Mise bas (2)
Mise bas (3)
Mise bas Tistou
Morsure de chien-1
Morsure de chien-2
Mort subite
Mouches
Moustiques
Mue
Mycoplasmes
Myosite
Nécrose
Néosporose
Neurologie
Neuropathie
Nez et cavités nasales
Obéissance
Ocytocine
Oreilles
Oslérose
ostéochondrite
Ostéochondrome
Ostéopathie
Ostéosarcome
Ostéo.Gaurus
Ostéo. Gaurus 2
Othématome
Othématome de Blue
Ovariectomie
Pancréas
Parvovirose
Path. infectieuse
Path. parasitaire
Petits accidents
Phénotype
Phéromones
Piqûres
Piroplasmose
Pneumothorax
Poids  léonbergs
Poids et taille
Poids de Vijay
poils phanères
Pollution
Poumon
Poux
prognathisme
Progression
Progression 2
Prostate
Prothèses
Pseudo-gestation Ualougo
Puces
Pyodermite
Pyomètre
Rage
Rate
Reins
Rémanence ovarienne
Saillies
Santé au Pli
Sélection
Soins
Soins Collection
Soins Protections
Spermogramme
Squelette
Standard Léonberg
Statistitiques santé
Stérilisation
Suivi chaleurs
Suivi  chaleurs cas
Surpoids ou amaigrissement
Symphysiodèse dysplasie
Syndrome wobbler
Teigne
Tendinite
Testicules
Tétanos
Tête
Thyroïde
Tiques
Torsion utérine
Toux
Toux de chenil
Toxocarose
Toxoplasmose
Trachée
Transpiration
Troubles digestifs
Trousse d'urgence
Tumeur cutanée
Tumeur mammaire
Tumeur Schounga
Tumeur Tendresse
Tumeur Valki
Urgences
Vaccinations
Vaginites
Vermifuges
Vieillissement
Vieillissement Ni-T-Chang
Vieillissement Nostalgie
Vieillissement Tristan
Vieillissement Blue
Vieillissement Don Gio
virus
yeux
Yeux et annexes

Copyright.© Le Pli du Soleil. Tous droits réservés